Sécurité et protocoles en vue d’un retour au hockey


Des lignes directrices claires permettront d’assurer la sécurité et le bien-être de tous les participants

Notre quotidien a été transformé par la COVID-19, et le hockey n’y échappe pas. Hockey Canada s’est engagée à fournir des ressources sur le retour au hockey pour veiller à ce que les Canadiens dans l’ensemble des provinces et des territoires soient prêts à retourner sur les patinoires de la manière la plus rapide et la plus sécuritaire possible.

Les Lignes directrices sur la sécurité guideront les associations de hockey et les ligues en ce qui a trait à leur préparation pour un retour au hockey, à l’hygiène, aux protocoles de retour au jeu et à l’utilisation des installations. De ces nombreuses ressources découle une responsabilité, et il sera très important pour les membres, les associations de hockey, les ligues et les équipes de désigner une personne afin de superviser les protocoles de santé et de sécurité.

Télécharger les Lignes directrices sur la sécurité (PDF)

Foire aux questions

1. Les lignes directrices sur la sécurité de Hockey Canada concernant la COVID-19 sont-elles obligatoires pour l’ensemble des ligues, des associations de hockey et des membres?

Les lignes directrices sur la sécurité de Hockey Canada sont des recommandations de l’organisation en matière de pratiques exemplaires pour l’offre de programmes de hockey tandis que la pandémie de COVID-19 se poursuit. Il est important de noter que les autorités de santé publique provinciales, territoriales et locales mettront en oeuvre différents plans de déconfinement, ce qui signifie que les restrictions varieront d’une région à l’autre du Canada en fonction de la situation. Hockey Canada a produit ce manuel à titre de guide pour les membres et les associations de hockey, mais reconnaît que vous collaborerez avec les autorités de santé publique compétentes afin d’élaborer des lignes directrices qui répondront aux exigences entourant la pratique du hockey dans votre région.

N’oubliez pas que des mesures concrètes de gestion du risque vous aideront à garantir la sécurité de tous au sein de votre programme et de votre communauté, en plus de protéger votre organisation en matière de responsabilité.

2. Les exploitants d’arénas établiront-ils leurs propres protocoles en réponse à la COVID-19, et auront-ils une approche coordonnée quant à leurs activités?

Les provinces et territoires en sont tous à des étapes différentes de leur processus de réouverture. Les approches de chacune des installations quant à ses activités dépendront des lignes directrices des autorités de santé publique applicables.

3. Hockey Canada a-t-elle rendu la vaccination contre la COVID-19 obligatoire pour s’inscrire au hockey?

À l’heure actuelle, Hockey Canada n’impose pas la vaccination contre la COVID-19, mais recommande à toute personne admissible à celle-ci de bien se renseigner à ce sujet. Prenez soin de toujours consulter votre membre et l’autorité de santé publique de votre territoire pour connaître les exigences propres à votre région.

4. Que dois-je faire si mon enfant obtient un test positif pour la COVID-19?

Gardez votre enfant à la maison et retirez-le de ses activités de hockey. Votre enfant ne peut reprendre ses activités de hockey que si toutes les étapes décrites par le fournisseur de soins de santé et l’autorité de santé publique ont été suivies et que les symptômes sont disparus depuis au moins 24 heures.

5. Que faire si mon enfant est malade, sans toutefois être atteint de la COVID-19?

Si une personne avec laquelle un participant réside obtient un test positif pour la COVID-19, le participant et les personnes du même domicile doivent éviter de prendre part à des activités de hockey. Ils doivent consulter leur fournisseur de soins de santé et leur autorité de santé publique pour connaître la marche à suivre. Toute personne désignée comme ayant été en contact étroit avec la personne infectée doit se tenir à l’écart du milieu du hockey jusqu’à ce que toutes les étapes prévues par l’autorité de santé publique aient été suivies. Les personnes ayant obtenu un diagnostic positif pour la COVID-19 ne peuvent reprendre leurs activités de hockey que si toutes les étapes décrites par le fournisseur de soins de santé et l’autorité de santé publique ont été suivies et que les symptômes sont disparus depuis au moins 24 heures.

6. Si quelqu’un au sein de l’équipe de hockey de mon enfant obtient un test positif pour la COVID-19, l’équipe pourra-t-elle continuer de jouer au hockey?

Si quelqu’un au sein de l’équipe de hockey de votre enfant obtient un test positif, les lignes directrices de votre autorité de santé publique permettront de déterminer les exigences en matière de recherche des contacts et d’isolement. Par conséquent, il se peut qu’un diagnostic au sein d’une équipe oblige celle-ci à interrompre ses activités de hockey jusqu’à ce que l’autorité de santé publique détermine que l’équipe peut reprendre ses activités de manière sécuritaire.

7. Que faire si mon enfant est malade, sans toutefois être atteint de la COVID-19?

Il est conseillé au joueur de consulter un fournisseur de soins de santé et son autorité de santé publique s’il croit avoir contracté la COVID-19. Il ne peut réintégrer le milieu du hockey que si toutes les étapes décrites par le fournisseur de soins de santé et l’autorité de santé publique ont été suivies et que les symptômes sont disparus depuis au moins 24 heures.

8. Que faire si mon enfant présente des symptômes de la COVID-19, mais n’a pas été testé?

Le joueur doit se retirer du milieu du hockey et communiquer avec son fournisseur de soins de santé ou son autorité de santé publique pour connaître la marche à suivre. Il ne peut réintégrer le milieu du hockey que si toutes les étapes décrites par le fournisseur de soins de santé et l’autorité de santé publique ont été suivies et que les symptômes sont disparus depuis au moins 24 heures.

9. Que se passera-t-il si mon enfant commence à se sentir mal pendant qu’il prend part à une activité de hockey?

Si des participants ne se sentent pas bien ou s’ils présentent des symptômes respiratoires, assurez-vous d’en informer immédiatement le personnel de l’équipe et de mettre un masque en tissu. Les participants doivent immédiatement rentrer chez eux et consulter leur fournisseur de soins de santé ainsi que leur autorité de santé publique si un cas de COVID-19 est soupçonné. Ils ne pourront réintégrer le milieu du hockey que si toutes les étapes décrites par le fournisseur de soins de santé et l’autorité de santé publique ont été suivies et que les symptômes sont disparus depuis au moins 24 heures.

10. Les joueurs, les parents et les entraîneurs doivent-ils porter un masque sur les lieux des installations et dans les vestiaires?

Le Il est recommandé que toute personne entrant dans les installations porte un masque en tissu (il se peut que les autorités de santé publique ou installations l’exigent). Les joueurs peuvent retirer leur masque en tissu pendant la pratique d’une activité sur glace. Continuez de surveiller les lignes directrices de votre membre, des installations et de l’autorité de santé publique concernant le port du masque.

Les entraîneurs et membres du personnel des équipes doivent porter un masque en tissu sur les lieux des installations en tout temps, y compris dans le vestiaire, sur le banc et sur la glace lors des entraînements sur glace.

Le port d’un masque à lui seul ne suffit pas pour prévenir la propagation de la COVID-19. Vous devez soigner votre hygiène et appliquer des mesures de santé publique avec rigueur et constance, ce qui comprend le lavage fréquent des mains et la distanciation physique. Vous trouverez des renseignements importants sur les masques ICI.

11. Le port du masque dans les installations est-il obligatoire pour tous, peu importe l’âge?

Il faut consulter les lignes directrices des autorités de santé publique au sujet des masques. Voici les recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada à l’heure actuelle :

  • Les enfants de moins de deux ans ne doivent pas porter de masque.
  • Les enfants de deux à cinq ans peuvent porter un masque s’ils sont supervisés. Le tout dépendra de leur capacité à tolérer le masque, de même qu’à le mettre et l’enlever.
  • Les enfants de plus de cinq ans doivent porter un masque dans les situations ou les endroits où il est recommandé de le faire.
  • Les personnes atteintes de difficultés respiratoires ne doivent pas porter de masque.
  • Les personnes incapables de retirer un masque sans aide ne doivent pas en porter.

12. Quand les matchs seront-ils autorisés?

Le type d’activités de hockey pouvant avoir lieu à la reprise du hockey sera déterminé par le membre de Hockey Canada responsable d’une région donnée, conformément aux directives des administrations et des autorités de santé publique concernées. Dans certains cas, ces activités pourraient se limiter initialement à des activités de développement des habiletés qui respectent les protocoles de distanciation physique, tandis que dans d’autres cas, il sera possible de disputer des matchs dans un format modifié, voire des matchs normaux. Pour l’instant, il est difficile de prévoir avec certitude à quel moment il sera possible de prendre part à des matchs normaux partout au pays.

13. Les équipes et les joueurs peuvent-ils entreposer de l’équipement dans les arénas? Y aura-t-il des vestiaires désignés pour chaque équipe?

Cette décision sera prise par les installations en fonction des lignes directrices des autorités de santé publique.

14. Y aura-t-il des modifications au hockey organisé (4 contre/3 contre 3, retrait des mises en échec, restrictions sur les déplacements, etc.)?

Chaque province ou territoire peut imposer des restrictions et des exigences différentes pour assurer un retour au jeu sécuritaire dans sa région. Toute modification au hockey sera dictée par ces restrictions et les exigences des membres.

15. Y aura-t-il des restrictions quant au nombre de participants pouvant se trouver sur la glace en même temps?

Ces décisions découleront des lignes directrices des autorités de santé publique et des installations ainsi que des exigences des membres. Les associations de hockey devront s’assurer de se conformer aux lignes directrices établies.

16. Les entraîneurs et les officiels pourront-ils participer à des stages en personne?

Cette décision sera prise par votre membre en fonction des lignes directrices des autorités de santé publique.

17. Comment peut-on s’assurer que notre équipe est au courant des derniers développements concernant un retour sécuritaire dans les arénas, compte tenu du fait que les autorités de santé publique, notre membre et nos installations transmettent continuellement de nouveaux renseignements au fil de l’évolution de la pandémie?

On recommande aux associations ou aux ligues de hockey de désigner un agent de communication, soit une personne responsable de veiller à la transmission des renseignements pertinents et de l’information la plus récente aux officiels, aux participants, aux bénévoles et aux parents sur le territoire de l’association ou de la ligue. Prenez soin de toujours consulter les dernières nouvelles sur les sites Web pertinents et travaillez de pair avec votre agent de communication.

18. Comme parent, dois-je m’attendre à ce que quelqu’un me fournisse de l’information concernant les lignes directrices que je dois suivre dans le cadre du retour au hockey?

Dans le cadre du retour au jeu, on recommande fortement la tenue d’une réunion organisée par chaque association de hockey pour faire le tour des principaux enjeux, notamment :

  • Survol de la situation
  • Mesures de sécurité adoptées
  • Rôle des parents et de l’association de hockey pour créer un milieu sécuritaire et sain

19. Serons-nous couverts par l’assurance si une demande de règlement contre notre association de hockey survient en raison de maladies liées à la COVID-19?

Il n’y a pas d’exclusion dans la police d’assurance responsabilité générale pour des dommages découlant de maladies liées à la COVID-19. Les demandes de règlement contre Hockey Canada doivent toujours être prouvées par la partie à l’origine d’une telle demande, donc il est impératif de continuer de mettre à jour et d’appliquer vos lignes directrices de gestion du risque au fil de l’émergence de nouveaux risques, comme la COVID-19. Veuillez noter que Hockey Canada et ses membres travaillent activement sur la mise à jour des protocoles de gestion du risque relativement aux lignes directrices de retour au jeu à la suite de la COVID-19.

20. Les entraîneurs pourront-ils s’approcher à moins de deux mètres d’un joueur pour l’aider et le soutenir?

Il est recommandé aux entraîneurs de suivre les lignes directrices établies par les autorités de santé publique et de donner leurs directives en respectant la distanciation physique. Consultez les recommandations et les exigences de l’autorité de santé publique, du membre et des installations concernant le port du masque. Hockey Canada recommande aux entraîneurs de porter un masque en tissu en tout temps sur les lieux des installations, y compris dans le vestiaire, au banc et sur la glace lors des entraînements. Un préposé à la sécurité ou un entraîneur peut devoir se trouver à moins de deux mètres d’un joueur si celui-ci se blesse. Toutefois, le préposé à la sécurité ou l’entraîneur doit porter un masque et, comme le recommande le Programme de sécurité de Hockey Canada, des gants sans latex pour traiter un joueur blessé.

21. Les équipes pourront-elles participer à des tournois dans d’autres provinces, territoires ou pays?

La capacité d’une équipe à voyager à l’extérieur de sa région géographique pour jouer au hockey dépendra de plusieurs facteurs, y compris les lignes directrices des autorités de santé publique et les restrictions concernant les voyages, en plus de nécessiter l’approbation des organismes de régie du hockey de sa région et de celle où elle se rend. Veuillez noter que les lignes directrices provinciales ou territoriales et les restrictions concernant les voyages peuvent aussi limiter votre capacité à accueillir des tournois locaux et à recevoir des équipes participantes provenant de l’extérieur de votre région.

22. Une équipe peut-elle se déplacer à des matchs ou à des événements en autobus?

Si vous devez le faire, voici des mesures à prendre pour assurer une bonne hygiène ainsi que le respect des lignes directrices et des restrictions des autorités de santé publique.

  • Assurez la distanciation physique dans l’autobus afin que les joueurs ne soient pas assis l’un à côté de l’autre (la distanciation physique nécessite un espace de deux mètres entre les passagers).
  • L’autobus doit être soigneusement nettoyé et désinfecté par un professionnel avant chaque voyage et être nettoyé de façon régulière pendant les voyages. Il est recommandé de discuter avec la compagnie d’autobus des procédures de nettoyage.
  • Discutez avec la compagnie d’autobus de l’importance pour le chauffeur de suivre toutes les lignes directrices des autorités de la santé publique.
  • Le chauffeur d’autobus doit être le dernier à sortir de l’autobus et le premier à monter à bord.
  • Les joueurs et le personnel doivent toujours se laver les mains avant de monter dans l’autobus.
  • Les joueurs et le personnel doivent nettoyer et désinfecter leur siège et leur surface avec les lingettes désinfectantes fournies après chaque arrêt et avant chaque départ.
  • Du désinfectant pour les mains et des lingettes désinfectantes doivent être disponibles à bord de l’autobus lorsque les joueurs y montent et en descendent.
  • Les joueurs et le personnel doivent toujours se laver les mains avant de descendre de l’autobus.
  • Ayez des poubelles appropriées dans l’autobus pour jeter les lingettes désinfectantes usagées.
  • Il est recommandé d’installer un panneau entre le chauffeur et les passagers.
  • Si vous utilisez la toilette dans l’autobus, veuillez porter un masque en tissu et vous laver les mains avec du savon et de l’eau ou un désinfectant pour les mains à base d’alcool.
  • Les équipes doivent demander une ventilation ou circulation d’air accrue dans l’autobus. Cela peut se faire notamment en ouvrant les fenêtres de l’autobus, si possible.
  • Évitez de faire des arrêts inutiles.
  • Il est recommandé que tous les passagers et le chauffeur portent un masque en tissu.

23. Y a-t-il des restrictions propres aux voyages au-delà de ma province, de mon territoire ou des frontières du Canada?

  • Consultez et respectez toujours les lignes directrices des autorités de santé publique avant de voyager.
  • Surveillez les restrictions de voyage sur le site Web des Conseils aux voyageurs du gouvernement du Canada concernant les destinations à l’étranger, y compris les États-Unis.
  • Conseils aux voyageurs et avertissements du gouvernement du Canada

24. Les parents seront-ils autorisés à s’asseoir dans les gradins pour regarder les matchs?

Cette décision découlera des lignes directrices des autorités de la santé publique et des installations. Les familles doivent être prêtes à minimiser le nombre de parents, de tuteurs et de spectateurs qui assistent à l’activité pour limiter le nombre de personnes dans les installations.

25. Dois-je désinfecter l’équipement de hockey de mon enfant après chaque entraînement ou chaque match?

Certaines pièces d’équipement doivent être lavées (p. ex. les chandails, les gaines des culottes et les bas) après chaque entraînement ou chaque match conformément aux directives du fabricant. Il est important que les joueurs s’assurent de garder tout leur équipement propre en tout temps. 26. Dois-je désinfecter les bouteilles d’eau après chaque entraînement ou chaque match?

Les bouteilles doivent être étiquetées et lavées après chaque entraînement et chaque match.

27. Les joueurs pourront-ils prendre leur douche à l’aréna après un entraînement ou un match?

Cette décision découlera des lignes directrices des autorités de la santé publique et des installations. Il est recommandé aux joueurs de prendre leur douche à la maison. Si des douches sont utilisées sur les lieux des installations, la distanciation physique doit être respectée.

28. Si un participant est en isolement, peut-il se rendre aux installations pour son hockey?

Si un participant ou une personne du même domicile est en isolement, ni le participant ni les personnes qui restent avec lui ne peuvent se trouver dans un milieu de hockey jusqu’à ce que les exigences des autorités de la santé publique aient été remplies.

Vous trouverez des outils d’évaluation des autorités de la santé publique ici.

29. Mon enfant doit actuellement utiliser un siège d’appoint dans l’auto, et le fabricant recommande de ne pas porter d’équipement de hockey pour s’asseoir dans un tel siège. Comment faire pour lui permettre de se présenter à l’aréna avec son équipement de hockey complet sur lui?

Il est important de suivre les directives propres aux sièges d’appoint et aux ceintures de sécurité dans les autos. De même, il est recommandé de ne porter que l’équipement qui peut être porté de manière sécuritaire conformément aux lois ou aux consignes en vigueur en ce qui a trait aux passagers assis dans une auto et portant une ceinture de sécurité. Hockey Canada recommande aux joueurs de se présenter dans les installations en portant déjà le plus d’équipement de hockey possible, plutôt que de se changer en équipe dans les vestiaires, où la distanciation physique peut s’avérer plus difficile à respecter. Lorsque la sécurité d’un enfant risque d’être compromise s’il porte son équipement de hockey au complet dans l’auto, cet enfant doit ne mettre qu’une partie de son équipement avant de quitter la maison, puis enfiler le reste de celui-ci une fois sur place, mais avant d’entrer à l’intérieur des installations.

Nouvelles récentes
Les plus populaires