Prix de Hockey Canada

Lauréats des prix de 2017 de Hockey Canada


Prix du bénévole exceptionnel

Travail bénévole exceptionnel auprès du hockey amateur et de Hockey Canada

Denis Baillairgé

Rares sont les ligues de hockey mineur au Canada qui ont produit autant de futures vedettes de la LNH que la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Des légendes comme Mario Lemieux, Luc Robitaille et Pierre Turgeon aux professionnels d'aujourd'hui comme Patrice Bergeron, David Desharnais et Jonathan Drouin, la liste des anciens de la ligue est une véritable liste de l'élite du hockey canadien-français.

Plusieurs de ces joueurs et des milliers d'autres qui ont joué dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec au cours des 40 dernières années ont profité des connaissances et de la vision de Denis Baillairgé, lauréat du Prix du bénévole exceptionnel.

De ses débuts en 1978 comme entraîneur adjoint des Insulaires de Laval, à ses 18 saisons comme président, Denis a façonné la Ligue de hockey midget AAA du Québec et en a fait l'envie des ligues midgets partout au pays.

Sa carrière d'entraîneur, au cours de laquelle il a passé deux saisons avec Laval et une demi-année avec les Angevins de Bourassa, a été de courte durée, mais il ne s'agissait là que de ses premiers pas. En 1983, il est devenu président des Pionniers de Laurentides-Lanaudière, avant de se joindre à la ligue, deux saisons plus tard, comme secrétaire-trésorier.

En 1987, il a été élu président de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, poste qu'il a occupé pendant 16 ans.

Comme président, Denis était un homme d'action, participant à l'élaboration du programme contre la drogue, le dopage et l'alcool vers la fin des années 1980, créant de nouvelles occasions pour les élèves athlètes et supervisant la croissance de la ligue.

Mais il n'y a pas que la Ligue de hockey midget AAA du Québec qui a pu profiter de Denis et de sa passion pour le sport. Il a joué un rôle de chef de file dans la création de la Coupe Esso du Québec en 1985, un événement qui est devenu l'un des plus importants du calendrier de Hockey Canada, le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans.

Denis a travaillé étroitement avec Hockey Québec, siégeant au conseil d’administration de 1985 à 2003, et au comité provincial des tournois et des championnats de 1985 à 1999. Il a également pris part au Sommet Open Ice en 1998 où la scène nationale a pu profiter de ses années d'expérience.

En 2003, après 16 ans et six médailles d'or au Championnat national midget du Canada, Denis a pris sa retraite de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, mais il a réintégré son poste en 2015 pour, de nouveau, orienter l'avenir du hockey midget au Québec et saisir l'occasion de laisser un legs déjà fort impressionnant.


Prix Gordon-Juckes

Contribution exceptionnelle au développement du hockey amateur au Canada

Maurice Arsenault

Personne n'est surpris que les enseignants soient souvent les meilleurs entraîneurs. Après tout, qu'est-ce qu'un entraîneur sinon un enseignant spécialisé? C'est quelqu'un qui peut développer ses élèves, que ce soit sur la glace ou en classe. Maurice Arsenault incarne parfaitement cette description, et c'est pourquoi il mérite pleinement le prix Gordon-Juckes.

Après près de 30 ans de carrière comme enseignant, Maurice a accumulé une impressionnante feuille de route au Nouveau-Brunswick, tant dans le système scolaire qu'auprès d'associations de hockey mineur locales.

Ancien directeur technique de l'Association de hockey mineur de la vallée de Kennebecasis, il a aussi été responsable de la création de la première Académie des habiletés Hockey Canada dans la province, à l'École secondaire Rothesay, et il a joué un rôle clé dans la mise en œuvre du programme Dis-le de Hockey Canada – un programme d’éducation et de prévention de l'intimidation, du harcèlement et des mauvais traitements – au Nouveau-Brunswick.

Maurice laisse sa marque sur la scène nationale depuis le milieu des années 1990; il a été chargé de cours du Programme national de certification des entraîneurs et du Programme de sécurité de Hockey Canada et il s'est joint au groupe de rédaction du Manuel de Hockey Canada sur le développement des habiletés pour la catégorie novice.

En plus de son travail comme administrateur, Maurice a pris place derrière le banc en 1999, et il a partagé son expérience avec tous les niveaux du hockey mineur, de l'initiation au midget, obtenant une certification de niveau Avancé I du PNCE.

Au cours des dernières années, Maurice a donné de son temps à l'échelle provinciale, travaillant auprès des équipes féminines des moins de 15 ans et des moins de 18 ans du Nouveau-Brunswick, et il a accédé à la scène nationale au printemps dernier comme entraîneur adjoint des Vito’s de Saint John, équipe hôte de la Coupe TELUS, le championnat national midget du Canada, où il a remporté une médaille d'argent historique.

Le travail de Maurice a été reconnu à l'échelle provinciale en 2015 lorsqu'il a reçu le Vance Toner Development Award de Hockey Nouveau-Brunswick; ce prix est remis à une personne qui fait preuve d’excellentes qualités comme enseignant, entraîneur et administrateur, non seulement au sein de leur communauté, mais à la grandeur de la province du Nouveau-Brunswick. C'est pour ces qualités et plusieurs autres que nous lui rendons maintenant hommage à l’échelle nationale.


Prix de la percée du hockey féminin

Contribution exceptionnelle à l'avancement du hockey féminin

Nancy MacMillan

La première fois que Nancy MacMillan a lacé les patins avec l'équipe de hockey féminin de l'Université de l'Î.-P.-É. en 1976 ou la première fois qu'elle a pris place derrière le banc de l'équipe midget féminine de sa ville d'origine d'O'Leary en 1990, elle ne s'attendait sans doute pas au parcours que le hockey lui a permis de réaliser.

Plus de 40 ans après avoir porté les couleurs des Lady Panthers, rares sont celles au Canada atlantique, et ailleurs au pays, qui ont eu l'impact que Nancy a eu sur le hockey féminin. C'est pourquoi elle est la lauréate du Prix de la percée du hockey féminin de Hockey Canada cette année.

Nancy a vraiment tout fait. Elle a représenté sa province sur la scène nationale comme joueuse, entraîneure et administratrice au championnat national féminin, aux Jeux d'hiver du Canada et à des camps d'Équipe Canada.

Une fois sa carrière de joueuse terminée, Nancy est devenue entraîneure, travaillant auprès d'équipes d'une rive à l'autre de l'Île-du-Prince-Édouard au hockey atome, bantam, midget et senior. Elle a été membre du personnel lors de Coupes Défi Atlantique, de Championnats nationaux féminins des moins de 18 ans et aux Jeux d'hiver du Canada, faisant profiter des centaines de joueuses de son expérience.

Elle s'est jointe au conseil du développement de Hockey Î.-P.-É en 1999, et elle en est devenue la présidente en 2007, aidant à façonner le sport sur l'île pendant 15 ans. Elle a contribué de façon importante à la programmation provinciale et à la scène nationale, travaillant à promouvoir le développement du hockey féminin de l'échelle locale à l'élite, devenant rapidement le visage du hockey féminin à l'Île-du-Prince-Édouard.

Nancy a travaillé à présenter l'Île-du-Prince-Édouard au pays, se joignant au personnel de mission pour les Jeux d'hiver du Canada, le plus récemment en 2015, et à accueillir le pays à l'Île-du-Prince-Édouard en tant que membre du comité hôte des championnats de l'Atlantique et du Championnat national Esso.

Elle n'a jamais hésité à donner de son temps pour défendre le sport, que ce soit sur la glace, derrière le banc ou dans la salle du conseil, et son altruisme a fait d'elle un modèle pour plusieurs des gens qui ont eu la chance de la côtoyer au fil des ans.


Prix des officiels

Contribution exceptionnelle à l'arbitrage à l'échelle de la division et à l'échelle nationale

Claude Frappier

Il y a maintenant 47 ans que Claude Frappier a sauté sur la glace pour la première fois avec un sifflet dans ses mains et, près de cinq décennies plus tard, le lauréat du Prix des officiels de Hockey Canada continue d'avoir un impact sur les arbitres et les juges de ligne partout au Québec.

Claude a fait ses débuts comme arbitre en 1970 et a rapidement gravi les échelons du système au sein de Hockey Richelieu. Il a obtenu sa certification de niveau III en 1976, et il détient toujours celle-ci à ce jour.

Tandis qu'il portait le chandail zébré sur la glace, Claude a commencé à prendre part à l'aspect administratif du sport en 1977 à titre d'arbitre en chef de la petite ville de Tracy. Deux ans plus tard, il a été à la tête de la fusion menant à la création de l'association des officiels de Sorel-Tracy.

Il s'est joint au comité régional des officiels de Richelieu en 1980, pour ensuite cheminer jusqu'à l'obtention d'un poste au sein du programme élite provincial à Hockey Québec en 1983, amorçant ainsi sa relation qui dure depuis maintenant 34 ans avec la division membre.

Claude a fait sa marque partout dans la province auprès des centaines d'officiels qui l'ont connu au fil des ans, participant notamment au développement de Jean Morin et de François St-Laurent, qui sont des officiels dans la LNH.

Il a accepté le rôle d'arbitre en chef régional de Hockey Richelieu en 1984 et occupe toujours cette fonction, ayant récemment terminé sa 34e année en poste. Doyen des arbitres en chef du Québec, il a acquis une maîtrise exceptionnelle des règlements de jeu.

En tant qu'enseignant, Claude se fait un point d'honneur de continuer à apprendre de nouvelles choses et a mis ce désir au service de l'obtention d'une maîtrise à l'Université de Sherbrooke en 1999, intitulant sa thèse Cooperative Learning Adapted to the Interpretation of the Rules of Ice Hockey (Adaptation de l'apprentissage coopératif à l'interprétation des règles du hockey sur glace).

Il a travaillé de façon méticuleuse pour veiller à l'exactitude du livre des règles de jeu et du manuel des cas de Hockey Canada en anglais et en français au cours des 20 dernières années, et il a été membre du comité national responsable de la révision du manuel des procédures d'arbitrage de Hockey Canada.

Lauréat du trophée Paul-Cazeau de Hockey Québec en 2011 pour ses efforts auprès de la communauté des officiels, Claude mérite sans aucun doute ce prix national pour avoir dévoué sa vie à l'arbitrage.


Ordre du mérite (Atlantique)

Personne qui a fidèlement servi le hockey amateur

Ken Williams

Lorsqu'il y a du hockey quelque part sur la rive sud de Terre-Neuve-et-Labrador, il y a de bonnes chances que Ken Williams soit de la partie. Depuis plus de 35 ans, il est l'un des visages et l'une des voix pour le hockey dans sa province natale et, pour cette raison, il est lauréat de l'Ordre du mérite de Hockey Canada.

Tant lors de ses débuts sur le lac Maggoty Cove Pond à Bay Bulls que dans le cadre de son travail sur le plan national pour Hockey Canada et Hockey Terre-Neuve-et-Labrador, Ken a toujours trouvé des façons de redonner au sport et de participer à l'essor du hockey partout dans le Canada atlantique.

Après une courte carrière de joueur dans la Southern Shore Junior League, Ken a réintégré le monde du hockey dans les coulisses. En 1986, il a été décidé de construire un aréna sur la rive sud, et Ken a été l'un des principaux acteurs de ce projet jusqu'à son achèvement.

Lorsqu'est venu le moment de choisir un responsable de l'aréna, Ken était un choix évident, et, peu de temps après, il est devenu président fondateur de l'Association de hockey mineur Southern Shore, une organisation dans laquelle il s'investit toujours près de trente ans plus tard.

Il n'a toutefois pas tardé à diversifier ses activités dans le monde du hockey. Ken a joué un rôle important dans l'organisation de l'Avalon West Hockey League, ayant été son premier président en 1993, en plus de se proposer comme trésorier pour l'Avalon East League.

Il s'est intéressé au hockey féminin et a joué un rôle clé dans la renaissance du hockey féminin senior dans la province, s'efforçant de redonner du lustre à Terre-Neuve-et-Labrador à l'échelle nationale. Il a été administrateur au sein du comité provincial du hockey féminin pendant plusieurs années, laissant une marque profonde dans ce milieu.

C'est avec fierté que Ken a présidé le conseil du hockey senior de Terre-Neuve-et-Labrador, et il était honoré d'agir à titre de représentant auprès de Hockey Canada pour faire la promotion de l'importance du hockey senior à l'échelle nationale.

Compte tenu de son immense apport au hockey, c'est sans surprise que Ken a eu l'honneur d'être intronisé au Temple de la renommée du hockey de Terre-Neuve-et-Labrador, un juste hommage pour cet homme qui a tant donné au sport.


Ordre du mérite (Ouest)

Personne qui a fidèlement servi le hockey amateur

Gary Vvian

Dès ses débuts, Hockey Nord a pu compter sur la présence de Gary Vivian. On l'associe désormais d'emblée à cette division membre, au sein de laquelle il a joué de nombreux rôles au fil des 20 dernières années. C'est donc sans surprise que Gary est lauréat de l'Ordre du mérite de Hockey Canada.

À ses débuts derrière le banc en 1977 – année où il est déménagé de Calgary à Yellowknife –, Gary est devenu l'un des entraîneurs connaissant le plus de succès dans le Nord. Il a remporté l'or et l'argent aux Jeux d’hiver de l’Arctique en 1998 et en 2000 et il a travaillé avec les équipes midgets qui ont participé aux éliminatoires de la Coupe Canada en 2001 et en 2002.

Pourtant, aussi bon fût-il comme entraîneur, sa véritable vocation était dans le travail en coulisses. En 1991, il est devenu président de l'Association de hockey mineur de Yellowknife, un poste qu'il a occupé jusqu'en 1997, où il s'est joint à Hockey Nord, qui venait alors d'être créée, en tant que membre du conseil d’administration.

Il a rapidement exploré les différents volets de l'organisation, notamment comme membre du conseil du hockey senior, du conseil du hockey mineur et du conseil de développement du hockey, ce qui lui a donné accès à Hockey Canada et à une plateforme nationale.

Gary a toujours été un ardent défenseur du hockey dans le Nord, malgré les défis qui s’y rattachent. Hockey Nord a le moins grand nombre d'inscriptions parmi les divisions membres, mais couvre un territoire immense où des milliers de kilomètres séparent les associations de hockey mineur.

En 2004, il a été nommé président de Hockey Nord, devenant par le fait même membre du conseil d’administration de Hockey Canada et se voyant ainsi décerné une place méritée parmi les décideurs du hockey, où il pouvait faire entendre sa voix et mettre à profit sa passion.

Il a passé 11 ans comme président avant de quitter son poste en 2015, mais il demeure le président sortant et le trésorier, continuant de soutenir la division membre de toutes les façons possibles.

De plus, Gary a réalisé tous ces accomplissements parallèlement à une carrière à temps plein en tant que géoscientifique émérite. En 2014, il a reçu le Prix canadien du géoscientifique professionnel, une preuve qu'il se passionne autant pour son travail quotidien que pour son bénévolat au hockey.

Gary est un fier représentant des Territoires du Nord-Ouest et de l'ensemble du Nord, toujours prêt à relever tous les défis et à accomplir toutes les tâches en vue du développement et de l'essor du hockey.


Ordre du mérite (Centrale)

Personne qui a fidèlement servi le hockey amateur

Brad Grant

Les chefs de file de notre sport deviennent des meneurs pour différentes raisons. Certains suivent une progression naturelle, certains sont motivés par un désir d'améliorer le hockey et certains sentent que le moment est bien choisi et qu'ils ont quelque chose à offrir. Dans le cas de Brad Grant, président de l'Association de hockey de l'Ontario et lauréat de l'Ordre du mérite de Hockey Canada, toutes ces raisons s'appliquent.

Pendant plus de 30 ans, à partir du moment où il a sauvé les Merchants de Milton, sa ville d’origine, en 1986, Brad a travaillé à l'essor du hockey dans sa ville et dans sa province.

Ce qui était initialement un plan sur trois ans pour les Merchants est devenu une période de 15 ans pendant laquelle il a été propriétaire de l'équipe. Cette période a été marquée par un passage du junior B au junior A en 1993, cinq titres de division consécutifs, sept championnats en saison régulière en neuf ans et une participation en demi-finale à la Coupe Banque Royale en 1998.

L'équipe avait un parcours gagnant sur la glace, mais Brad s'intéressait surtout aux succès individuels, aidant les joueurs à passer à des catégories supérieures au hockey et à décrocher des bourses pour poursuivre leurs études.

Les Merchants avaient du succès à Milton, mais Brad savait qu'il avait plus à offrir au hockey. Lors de la fondation de l'Ontario Provincial Junior Hockey League en 1998, Brad en a été le premier président. Il a participé à l'établissement de la direction de la nouvelle ligue et il est devenu membre du conseil d’administration de l'OHA.

Il a agi à titre de président des finances de l'OHA pendant 14 ans avant de devenir le président de l'organisation, portant son regard vers l'avenir et dressant une liste de tâches nécessaires à l'essor du hockey partout dans la province.

La sécurité des joueurs, le succès à long terme des catégories junior B et junior C ainsi que des modifications à l'acte constitutif sont ses chevaux de bataille actuels dans sa quête pour développer le hockey et le laisser en bonnes mains pour la prochaine génération.

Camionneur de métier responsable d’une flotte de plus de 220 camions qui parcourent les routes dans l'est du Canada et les États-Unis, Brad n'a pas peur des tâches d'envergure, et c'est son expérience ainsi que sa capacité à effectuer ces tâches avec ingéniosité et créativité qui lui valent le respect de la communauté de hockey en Ontario.


Prix Hal-Lewis

Employé(e) de l'année de Hockey Canada

Paul Delparte

Architecte des succès financiers de Hockey Canada au cours des 20 dernières années, Paul Delparte est respecté par d’innombrables intervenants dans le domaine du hockey au Canada – tant dans les bureaux de Hockey Canada qu’ailleurs. C’est pourquoi Paul, qui écoule ses derniers jours à titre de chef des finances, est le lauréat du prix Hal-Lewis à titre d’employé de l’année, tel que voté par le personnel de Hockey Canada.

Gagnant de ce prix en 2002, Paul s’est d’abord joint à Hockey Canada en tant qu’adjoint administratif en 1979, gravissant ensuite les échelons de l’organisation jusqu’au poste de vice-président des finances en 1996, puis de chef des finances en 2010. Il a joué un rôle clé dans la fusion de Hockey Canada et de l’ACHA au milieu des années 1990, où il a quitté le bureau d’Ottawa pour celui de Calgary.

Paul, qui prend sa retraite cet été, laisse derrière lui un héritage de stabilité financière, et sa marque se fera ressentir pendant longtemps au sein de l’organisation.


Prix Liz MacKinnon

Contribution spéciale du conjoint ou de la conjointe d'un bénévole du Hockey Canada

Sherry Roberts

Vidéos
Photos
AAEC : La concrétisation d’un rêve pour KPMG
Pour une 10e année, l’Association des anciens d’Équipe Canada et KPMG se sont associées pour offrir un match de rêve à des clients à Calgary.
AAHC 2018 : Une ronde de golf pour le hockey
Avec l’appui de 30 commanditaires, 150 golfeurs ont bravé le froid pour disputer une ronde de golf le 18 septembre au Lakeside Greens Golf Club, à Chestermere, Alb.
FHC 2018 : Le monde du hockey canadien se réunit au gala
Gala et tournoi de golf de la Fondation Hockey Canada.