Réflexions d'une recrue - 8 février 2013

Réflexions d'une recrue :
Un blogue sur le Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l'IIHF


VENDREDI 8 FÉVRIER : UNE FEUILLE SYNTHÈSE S’IL-VOUS-PLAÎT

Avez-vous déjà réalisé le nombre de règles qu’il y a au hockey?

Il y a bien sûr, les règles de jeu – et les punitions imposées lorsque vous ne les respectez pas. Ces règles-là, on les voit.

Mais il y a aussi celles à l’arrière-plan – les règlements, les politiques, les procédures, les articles et les règlements administratifs qui dictent la façon dont la Fédération internationale de hockey sur glace et Hockey Canada régissent le jeu.

En tant que blogueuse novice ne connaissant rien du hockey, j’avais hâte d’apprendre tous les tenants et aboutissants du jeu. Je me suis donc plongée dans la recherche, déterminée à tout apprendre sur le hockey.  

Après des heures et des heures passées à lire (et à relire) un nombre impressionnant de pages contenant des expressions comme « considérant que » et « en conséquence », j’ai réalisé une chose : puisque je n’ai nullement l’intention d’obtenir un diplôme en droit, je ne deviendrai sans doute jamais une experte en hockey. Zut.  

Ironiquement, sous le titre très banal Articles, statuts, règlements, historique, document de 214 pages de Hockey Canada, il y a un paragraphe où on peut lire : « Cette édition n’est que pour des fins de références faciles et pratiques. » Wow! Ceci est un document facile à lire?

En plus de cette petite brique de Hockey Canada, il y a aussi un manuel des cas (une autre 160 pages environ), juste « au cas » où vous auriez besoin d’éclaircissements sur un des aspects les plus pointus du jeu.

Je sais que les règles et les règlements sont nécessaires, mais ayez pitié des recrues! N’y a-t-il pas un résumé quelque part? Hmmm… Peut-être que c’est là mon travail. C’est à moi que revient la tâche de préparer la feuille synthèse sur le hockey! Mais comment faire? Comment puis-je rendre une lecture si ennuyeuse plus intéressante?

Je l’ai : des photos! C’est la meilleure façon de m’expliquer quelque chose. C’est comme lorsque mon mari essaie de m’expliquer comment fonctionne la plomberie de la salle de bains. Il me fait un dessin.

Au fil de mes recherches pour ce blogue, je me souviens d’avoir vu des photos des mystérieux signaux que je vois lorsque j’assiste aux matchs des Sénateurs à la Place Banque Scotia. Ce sera donc mon point de départ. Je me suis toujours demandé ce qu’ils pouvaient bien vouloir dire.  

J’ai consulté à nouveau toute la documentation que j’ai réunie et j’ai trouvé un chapitre sur les signaux effectués pour indiquer diverses infractions. Il y en a sans doute plus, mais en voici quelques-uns que l’on voit le plus souvent.

 


ATTAQUER UNE JOUEUSE DANS L’ENCEINTE DU BUT (Règle 595)
Geste semi-circulaire d’un bras devant la poitrine et parallèle à la glace, simulant l’enceinte du but, puis extension de l’autre bras horizontalement avec la main pointant vers la zone neutre.
DONNER DE LA BANDE (Règle 520)
Frapper avec le poing d’une main la paume de la main opposée une fois devant la poitrine.
FRAPPER SOUS LES GENOUX (Règle 524)
Frapper une jambe par-derrière avec une main ou l’autre sous le genou en gardant les deux patins sur la glace.
DOUBLE-ÉCHEC (Règle 525)
Un mouvement avant et arrière des bras avec les poings fermés, partant de la poitrine sur une distance d’environ un demi-mètre.
ASSAUT (Règle 522)
Une rotation des poings, un autour de l’autre devant la poitrine.
MISE EN ÉCHEC PAR-DERRIÈRE (Règle 523)
A forward motion of both arms, with the palms of the hands open and facing away from the body, fully extended from the chest at shoulder level.
DONNER DU COUDE (Règle 526)
Frapper un coude ou l’autre avec la main opposée.
BÂTON ÉLEVÉ (Règle 530)
Tenir les poings fermés, l’un immédiatement au-dessus de l’autre, à la hauteur du front.
RETENIR (Règle 531)
Tenir un poignet avec l’autre main devant la poitrine.
RETENIR LE BÂTON (Règle 532)
Un signal en deux étapes impliquant le signal pour avoir retenu (montré ci-dessus) suivi d’un signal indiquant que vous retenez un bâton à deux mains d’une manière normale.
ACCROCHER (Règle 533)
Un mouvement des deux bras comme si l’on tirait quelque chose de l’avant vers l’estomac.
OBSTRUCTION (Règle 534)
Bras croisés en position stationnaire devant la poitrine, les poings fermés.
DONNER DU GENOU (Règle 536)
Frapper un genou ou l’autre avec la paume de la main tout en gardant les deux patins sur la glace.
RUDESSE (Règle 528)
Allonger le bras sur le côté du corps, le poing fermé.
PUNITION DE MATCH (Règle 507)
Frapper le dessus de la tête avec la paume de la main.
COUP DE BÂTON (Règle 537)
Un mouvement de hache avec le rebord de la main ne tenant pas le sifflet sur l’avant-bras opposé.
PUNITION D’INCONDUITE ET PUNITION D’EXTRÊME INCONDUITE (Règles 504, 505)
Placer les deux mains sur les hanches.
DARDER (RÈGLE 538)
Un mouvement de piquer avec les deux mains directement devant le corps, puis laisser tomber les mains sur le côté du corps.
FAIRE TRÉBUCHER (Règle 539)
Frapper la jambe avec une main ou l’autre en effectuant un suivi tout en gardant les deux patins sur la glace.
HORS-JEU (Règle 450)
L’officiel sifflera puis étendra le bras horizontalement en pointant le long de la ligne bleue avec la main ne tenant pas le sifflet.
MISE EN ÉCHEC CORPORELLE AU HOCKEY FÉMININ (Règle 541)
La paume de la main ne tenant pas le sifflet est ramenée devant la poitrine et placée sur l’épaule opposée.

 

Ouf! Je suis épuisée! Y a-t-il vraiment 600 règles? Que veulent-elles dire? Voilà sans doute un sujet pour un autre blogue. Mon prochain défi? Assister à un match de hockey et tester mes connaissances sur les signaux. Je vous en donnerai des nouvelles.

D’ici là, je vous recommande les références suivantes de Hockey Canada et de l’IIHF :  

http://www.iihf.com/iihf-home/sport/iihf-rule-book.html

Téléchargements des officiels de Hockey Canada

Votre recrue au hockey,
Tracy


À propos de Réflexions d’une recrue :
Tracy Gagnon est une bénévole du service des médias pour le Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l’IIHF. Néophyte avouée, Tracy, avec l’aide d’autres bénévoles qui consacrent généreusement de leur énergie et de leur temps à faire de cet événement un succès, va nous amener dans les coulisses de l’aréna PBS à Ottawa, Ont., du Sportsplex de Nepean, et partout entre les deux, pour nous initier à tout ce qu’il faut pour accueillir un championnat mondial d’envergure dans la capitale nationale – tout cela, vu à travers les yeux d’une recrue.

Vidéos
Nouvelles récentes
Le plus populaire
Close
Credit