m u18  cheverie  feature

Kori Cheverie entre dans l’histoire

Première femme au sein du personnel d’entraînement d’une équipe nationale masculine du Canada, Kori Cheverie brise un plafond de verre... et fait tomber les murs

Lee Boyadjian
|
25 avril 2022
|

Kori Cheverie aurait préféré ne pas jouer ce rôle en 2022, mais quelqu’un doit le faire, alors pourquoi pas elle?

« Être la première à faire quelque chose, ça vient toujours avec un peu de pression, explique-t-elle, mais d’autres sont venues avant moi et m’ont préparé le terrain à leur façon. En quelque sorte, j’apporte ma pierre à l’édifice pour les entraîneuses qui me suivront. »

La semaine dernière, Hockey Canada a annoncé la nomination de Kori Cheverie au poste d’entraîneuse adjointe de l’équipe nationale masculine du Canada qui prend part au Championnat mondial des M18 de l’IIHF, faisant d’elle la première femme derrière le banc d’une équipe nationale masculine au pays. Mais ce n’est pas la première fois qu’elle franchit cette barrière.

En 2016, la native de New Glasgow, en Nouvelle-Écosse, a été engagée comme entraîneuse adjointe par les Rams de l’Université Ryerson, devenant ainsi la première femme à travailler à temps plein avec une équipe masculine de hockey de U SPORTS. Elle a occupé ce rôle pendant cinq ans, jusqu’à ce que Hockey Canada l’approche au début de la saison 2021-2022 pour aider l’équipe nationale féminine à se préparer en vue des Jeux olympiques.

« Travailler avec une équipe masculine, c’est toujours un peu intimidant, mais j’ai de l’expérience et je sais un peu à quoi m’attendre, explique-t-elle. C’est une corde de plus à mon arc, mais c’est aussi du nouveau pour les joueurs.

« Je ne pense pas que beaucoup d’entre eux ont déjà eu une entraîneuse. »

En plus du temps passé à U SPORTS et avec l’équipe nationale féminine, Kori Cheverie a travaillé pendant plusieurs années avec des athlètes de haut niveau, notamment chez les moins de 18 ans. En 2019, elle a remporté une médaille d’or comme entraîneuse adjointe au Championnat mondial féminin des M18 de l’IIHF, et une autre à la barre d’Équipe Ontario Rouge au Championnat national féminin des M18.

« Dès notre première rencontre en personne, elle m’a épaté par son analyse des joueurs, indique Nolan Baumgartner, qui fait ses débuts en tant qu’entraîneur-chef au niveau national. Elle va vraiment aider notre équipe. »

Du haut de la passerelle, Cheverie est responsable du dépistage des prochains adversaires d’Équipe Canada et de l’élaboration du plan pour chaque rencontre. C’est un rôle qu’elle n’a jamais joué auparavant et elle savoure cette nouvelle façon d’aborder son sport. C’est l’occasion parfaite d’observer les futurs espoirs à l’œuvre.

« On m’offre beaucoup d’occasions incroyables. Je pense que c’est parce que j’essaie constamment d’apprendre et de me perfectionner, explique l’entraîneuse à propos de l’apprentissage de son nouveau rôle. Que ce soit chez les moins de 13 ans ou dans la LNH, chaque fois que l’on côtoie de nouveaux athlètes ou de nouveaux entraîneurs, on en retire quelque chose. »

Chez les moins de 18 ans, le championnat mondial se déroule à un rythme effréné. Cette année, le calendrier adapté de la Ligue canadienne de hockey rendait impossible la tenue d’un camp de sélection, et Équipe Canada s’est donc réunie en Allemagne quelques jours seulement avant son premier match. Heureusement, Kori Cheverie carbure à la pression.

« J’adore les événements de courte durée, car ils nous obligent à prendre les devants pour nouer des relations très rapidement, explique la jeune femme de 34 ans. Cette compétition est aussi enivrante pour les jeunes hockeyeurs, qui voient poindre les ligues professionnelles à l’horizon. »

Mais avant d’y accéder, les joueurs (et le personnel d’entraînement) doivent rester concentrés s’ils souhaitent remporter l’or pour le Canada.

« J’ai eu la chance de jouer [au Championnat mondial junior de l’IIHF], et le simple fait de porter l’unifolié... j’étais rempli de fierté, se souvient Nolan Baumgartner. C’est tout aussi valorisant de prendre place derrière le banc pour mener les troupes jusqu’à l’or.

« C’est très motivant de savoir que tout un pays vous encourage. »

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
CMM 2022 : CAN 7 – FRA 1 (ronde préliminaire)
Deux buts pour Dubois; le Canada gagne en fin de ronde préliminaire.
Coupe du centenaire 2022 : 24 mai (ronde préliminaire)
Brooks, Longueuil et Flin Flon ont récolté des gains importants mardi.
CMM 2022 : DEN 3 – CAN 2 (ronde préliminaire)
Comtois et Graves marquent, mais le Canada s’incline face aux Danois.
Coupe du centenaire 2022 : 23 mai (ronde préliminaire)
Ottawa, Summerside et Estevan ont récolté des gains importants lundi.
Horaire