2023 u18cn caleb desnoyers 1

Un autre Gaulois chez les Desnoyers

Sur les traces de son grand frère Elliot, Caleb Desnoyers fait vibrer la ville de Saint-Hyacinthe cette semaine avec son équipe locale sur la scène nationale du hockey M18 AAA

Eric Lavoie
|
24 avril 2023
|

Caleb Desnoyers vient d’une famille de hockey qui a fait bien humblement sa marque à Saint-Hyacinthe, au Québec.

« On mange du hockey. Peu importe si je suis chez ma mère ou mon père, il y a toujours du hockey à la télé et on parle de nos derniers matchs. »

L’attaquant de 16 ans des Gaulois de Saint-Hyacinthe, équipe hôte du Championnat national masculin des clubs de M18 2023, a naturellement suivi les traces de son frère Elliot, un ancien Gaulois qui a gagné l’or avec Équipe Canada au Mondial junior 2022 et qui évolue maintenant dans l’organisation des Flyers de Philadelphie.

Son père David est un ancien joueur de la défunte équipe du Laser de Saint-Hyacinthe, où il a été l’un des défenseurs qui ont aidé Martin Brodeur à défendre son filet.

« Dès que j’ai appris à marcher, j’ai appris à patiner. C’est surtout ma mère et mon père qui m’ont montré comment. Elliot m’a toujours donné des trucs depuis que je suis jeune. Être entouré d’une famille de hockey, ça m’a vraiment aidé. »

David se rappelle à quel point Caleb a manifesté un intérêt pour le hockey dès son jeune âge.

« Je le vois encore à des tournois d’Elliot quand il avait environ cinq ans, mâchant sa gomme dans l’aréna, bien concentré sur le match, confie David. Il aime ça depuis longtemps. »

Cette semaine, Caleb savoure la chance de briller sur la scène nationale avec l’équipe de sa ville natale, cinq ans après avoir vu son frère arborer le même chandail.

« Quand je suis chez mon père, je suis à deux coins de rue du Stade L.-P. Gaucher, raconte-t-il. On est contents de rendre notre ville fière. Pouvoir boucler la boucle au championnat national après cette belle année, c’est vraiment plaisant. »

alt text here

Les Gaulois ont terminé la saison en cinquième place. Malgré tout, ils ont vécu des moments euphorisants qui ont vraiment soudé l’équipe, notamment en gagnant le Challenge CCM en décembre et la Classique des champions en avril. Ce triomphe contre le Blizzard du Séminaire Saint-François a permis aux joueurs de Saint-Hyacinthe d’accéder au tournoi national par la grande porte, eux qui étaient déjà assurés d’une participation comme équipe hôte.

« On était vraiment fiers de nous autres. On voulait prouver au Canada au complet qu’on avait notre place au championnat national. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu autant de monde à notre aréna. »

Caleb a vécu ces moments grisants avec son père et son grand-père à ses côtés, après avoir trimé dur toute l’année avec ses coéquipiers.

« Son équipe venait de jouer un 15e match en 31 jours lors des séries, témoigne David. Caleb a joué blessé les cinq ou six derniers matchs. J’étais impressionné par ce que les Gaulois venaient d’accomplir pour Saint-Hyacinthe. »

Son frère Elliot et sa mère Martine n’ont pas pu vivre ce moment magique sur place, mais ils suivaient l’action de loin.

« Ma mère était à Lehigh Valley [le club-école des Flyers dans la Ligue américaine de hockey] avec mon beau-père cette fin de semaine-là pour aller voir Elliot, raconte le sympathique Caleb. Tout de suite après le match, pendant les célébrations sur la glace, ils m’ont appelé pour me féliciter. »

Des débuts plus difficiles que prévu

Caleb a connu une excellente saison, terminant au troisième rang des pointeurs de la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec (LDHM18AAAQ) avec une récolte de 23 buts et 53 points en 42 parties, mais les points n’étaient pas autant au rendez-vous en début de campagne.

« Je m’étais mis de grosses attentes, et chaque match, j’en voulais plus, confie-t-il. Ça n’a pas été facile, je me suis posé plein de questions pour trouver des solutions. Ça a fini par débloquer lors d’un match et ça n’a jamais arrêté depuis. »

« Il a pris beaucoup de maturité cette année », lance Jean-Philippe Sansfaçon, entraîneur-chef des Gaulois. « Il parle dans la chambre même s’il n’a pas de lettre sur son chandail. Il n’a pas aimé son début de saison, et il a persévéré pour aller chercher le respect qu’il voulait avoir. »

Un respect qui lui a permis de devenir un espoir de premier plan de la prochaine Séance de sélection de la LHJMQ. Il tentera d’être sélectionné à un rang plus élevé qu’Elliot, qui a été réclamé 18e au total par Moncton en 2018.

Loin des yeux, près du cœur

Plusieurs kilomètres séparent Caleb et Elliot depuis les années de ce dernier au hockey junior, mais le grand frère entretient toujours le fort lien qui les unit.

« Elliot regarde plusieurs matchs de Caleb à distance et lui donne ses commentaires, explique leur père. Et dès qu’il peut, il va sur la glace avec lui. Il est revenu ici le 23 décembre de Springfield avec son équipement de hockey dans une grosse tempête et le 24 au matin, au lieu d’en profiter pour se reposer de sa saison, il tenait à jouer avec Caleb et des amis. »

alt text here

Bien des gens s’amusent à comparer les deux frères. Toutefois, Caleb tient à faire son propre nom.

« Chaque fois que je vois Elliot gravir un échelon, ça me donne le goût d’en faire plus pour aller le rejoindre. On a nos propres qualités de hockeyeurs. J’essaie de créer mon propre chemin et de me rendre le plus loin possible pour qu’un jour, Elliot se fasse appeler le frère de Caleb et non le contraire », conclut Caleb, le sourire fendu jusqu’aux oreilles.

(Photo de couverture fournie par Laurent Corbeil)

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2023-2024 : CAN6 – USA 1 (Match 7)
Spooner et Maltais inscrivent un doublé, et le Canada gagne la série.
ENF 2023-2024 : CAN 3 – USA 0 (Match 6)
Maschmeyer a bloqué 27 tirs dans un jeu blanc à la Série de la rivalité.
ENF 2023-2024 : CAN 4 – USA 2 (Match 5)
Kraemer a obtenu quatre points dans un triomphe du Canada contre les États-Unis.
Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver 2024 : FIN 5 – CAN 4 (TB) (bronze)
Preston a créé l’égalité en fin de match, mais le Canada a perdu en tirs de barrage.
Horaire