2022 first shift nova scotia bipoc  f r

Transmettre sa passion

L’une des rares joueuses noires de sa ligue, Willa Evans se fait un plaisir de transmettre la flamme du hockey à de jeunes Néo-Écossais dans le cadre du programme Première Présence LNH/AJLNH pour les PANDC

Shannon Coulter
|
3 février 2022
|

Originaire de Truro, en Nouvelle-Écosse, la jeune hockeyeuse noire Willa Evans a eu du mal à trouver d’autres jeunes à qui s’identifier lorsqu’elle a commencé à jouer au hockey.

« Quand j’étais jeune, mes camarades de classe n’étaient pas comme moi. Mes coéquipières non plus, et mes entraîneurs non plus. J’étais la seule Noire », se remémore la jeune femme de 17 ans.

Aujourd’hui capitaine de son équipe M18 AA et la première capitaine noire de l’Association de hockey féminin Fundy Highland, elle fait une heure de route chaque semaine pour faire du bénévolat en tant qu’instructrice junior dans le Black Youth Ice Hockey Program de Hockey Nouvelle-Écosse. Quand elle a eu vent que la province organisait une première séance du programme Première Présence LNH/AJLNH s’adressant aux PANDC, elle s’est immédiatement portée volontaire.

« Je suis vraiment contente que les jeunes aient la chance de côtoyer des gens qui leur ressemblent, explique-t-elle. C’est vraiment quelque chose pour moi de voir toutes ces portes qui s’ouvrent à eux, de voir comment on peut s’unir pour aider les jeunes à grandir en tant que membres de la communauté noire. »

Et Evans n’est pas la seule à qui ce programme parle : aux dires de Dean Smith, le directeur de l’équipe de travail sur la diversité et l’inclusion de Hockey Nouvelle-Écosse, le programme a suscité un « raz-de-marée de candidatures » de bénévoles.

« C’est merveilleux. Plus on a de participants, plus il y aura de membres de la communauté PANDC dans les vestiaires, sur la glace, parmi les officiels, parmi les entraîneurs… Ça fait une énorme différence. Ça donne des modèles aux jeunes. »

Le programme a aussi été bien accueilli par les associations de hockey locales de la province, qui ont notamment demandé à organiser leur propre programme Première Présence LNH/AJLNH pour les PANDC.

« Des joueurs ont exprimé le désir de jouer avec d’autres jeunes comme eux, et c’est exactement ce que ce programme permet, indique Brad Taylor, directeur technique à Hockey Nouvelle-Écosse. C’est l’effet "il faut le voir pour le croire". C’est vraiment une bonne chose, qu’on ait pu monter ce programme d’éducation et de sensibilisation chez nous. »

« La race et le statut socioéconomique ne devraient empêcher aucun enfant de jouer au hockey et d’aimer son expérience. C’est ça qu’on veut offrir aux jeunes », ajoute Smith.

Bien que le programme ne dure que six semaines, l’objectif est que les 30 participants poursuivent leur parcours au hockey. Taylor indique que Hockey Nouvelle-Écosse les soutiendra tous et les encouragera à s’inscrire au hockey mineur à l’automne.

« C’est important que ces jeunes continuent de jouer. Notre objectif, c’est de faciliter la transition. »

Evans, qui rêve d’être un jour entraîneuse et enseignante, a hâte de faire la connaissance des jeunes inscrits au programme.

« Je veux enseigner aux jeunes enfants, donc c’est vraiment une belle expérience pour moi, se réjouit-elle. J’adore la mentalité des enfants. Ils pensent qu’il n’y a rien à leur épreuve, et honnêtement, ça me donne confiance en moi, en tant qu’entraîneuse, de les entendre se dire qu’ils sont capables. »

L’attaquante Sarah Nurse, qui sera sur la glace avec l’équipe nationale féminine à Beijing pour ses deuxièmes Jeux olympiques, a inspiré Evans tout au long de sa carrière. Cette dernière espère qu’en tant que bénévole, elle pourra en faire de même pour les participants du programme.

« Être un modèle pour ces jeunes… Je ne saurais pas comment le décrire. Je suis juste abasourdie d’être assez vieille pour être un modèle, s’étonne-t-elle. J’ai vraiment hâte de pouvoir commencer avec les jeunes! »

Au cours des six séances, Evans aidera les hockeyeurs en devenir à se perfectionner, mais elle espère d’abord et avant tout leur transmettre sa passion pour ce sport.

« Je veux surtout qu’ils retiennent l’amour du hockey, un sport qui procure des expériences incroyables. Et l’idée qu’il faut persévérer, même dans l’adversité », philosophe-t-elle.

« J’espère que quand ils seront en âge de le faire, ils s’inspireront de nous et redonneront eux aussi à la prochaine génération. Ça me fait chaud au cœur de voir que la communauté noire de la Nouvelle-Écosse s’épanouit, et que tout le monde en ressort grandit. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2022-2023 : USA 2 – CAN 1 (Match 2)
Campbell a bloqué 32 tirs, mais le Canada a perdu à Kamloops.
ENF 2022-2023 : USA 4 – CAN 3 TB (match 1)
Clark donne l’avance aux siennes en troisième, mais le Canada s’incline en tirs de barrage.
M17 2022 : Jour 10 – samedi 12 novembre
Les É.-U. ont remporté la médaille d’or, Canada Rouges a obtenu l’argent et la Finlande repart avec le bronze.
M17 2022 : Jour 9 – vendredi 11 novembre
Canada Blancs, Canada Noirs et Canada Rouges ont chacun remporté leur match vendredi.
Horaire