L'été des Suzuki
De London à Chicago à Las Vegas et de Calgary à Plymouth, les derniers mois ont été intéressants pour Nick et Ryan Suzuki
Katie Brickman
|
2 août 2017
|

Nick et Ryan Suzuki détestent perdre – surtout l'un contre l'autre.

Les frères sont très compétitifs dans tout ce qu'ils font, des jeux vidéo au tennis de table au hockey.

« Je crois que nous avons toujours eu une belle relation », dit Nick, qui a 21 mois de plus que son frère Ryan. « Depuis que nous sommes tout petits, nous jouons au hockey dans la rue, avec des mini bâtons dans le sous-sol et nous sommes tous les deux assez compétitifs. Nous aimons nous lancer des défis et battre l'autre. Nous avons toujours eu cette rivalité, mais je pense qu'en vieillissant, nous sommes plus proches et nous nous respectons l'un l'autre. »

Chez les Suzuki, le 14 décembre est probablement déjà encerclé sur le calendrier – ce sera le premier affrontement entre les frères dans la Ligue de hockey de l’Ontario. Ce sera la première fois que Nick et l'Attack d'Owen Sound croiseront le fer avec Ryan et les Colts de Barrie.

« Je ne sais pas s'il est le genre de gars que tu veux affronter, mais ce sera très excitant de jouer contre lui pour la première fois », a dit Ryan. « Ce sera spécial d'avoir notre famille là. J'espère qu'il ne comptera pas trop souvent contre nous. »

Malgré la compétition qui existe entre les deux, les frères de London, Ont., sont les plus grands partisans l'un de l'autre. Quand Ryan a été repêché premier au total par Barrie à la sélection prioritaire de l'OHL en avril, Nick – 14e choix il y a deux ans –, qui était en route vers Sault Ste. Marie pour un match éliminatoire, était ravi pour son frère et fier de lui.

« Ce fut spécial de le voir grandir et devenir un bon joueur de hockey », dit Nick. « Quand j'ai appris qu'il allait être sélectionné premier au total dans l'OHL, j'étais très fier de lui. Il travaille fort pour s'améliorer et j’ai hâte de jouer contre lui. »

La fierté a été réciproque cet été à Chicago quand Ryan a vu Nick atteindre un de ses principaux objectifs lorsqu’il a été sélectionné 13e au total par les Golden Knights de Vegas au repêchage 2017 de la LNH.

« Ce fut génial de le voir se rapprocher de son rêve de jouer dans la LNH », a dit Nick. « Le voir monter sur scène et réaliser que dans deux ans, je pourrais avoir la même occasion m'a motivé encore plus à continuer de travailler fort pour que mes rêves se réalisent. »

Plus jeunes, Ryan et Nick passaient les vacances des Fêtes à regarder le Championnat mondial junior de l’IIHF tout en rêvassant de jouer pour le Canada au même tournoi un jour.

Pendant que Nick tente de franchir une autre étape vers ce rêve cet été, Ryan entreprend son propre cheminement auprès de Hockey Canada.

Nick a porté le chandail orné de la feuille d'érable avec l'équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada à la Coupe commémorative Ivan-Hlinka en août dernier et il a été invité au camp estival de développement Sport Chek de l’équipe nationale junior du Canada. Il espère prendre part au Mondial junior à Buffalo en décembre.

« Chaque occasion que tu as de représenter ton pays, peu importe le niveau, c'est un grand honneur », dit Nick. « Je pense que cette expérience sera fantastique et très amusante. Je connais pas mal de gars au camp et je vais simplement jouer de mon mieux. »

Ne voulant pas être en reste, Ryan s'est rendu à Calgary la semaine dernière en tant qu'un des 111 joueurs invités au camp national de développement des moins de 17 ans du Canada, première étape du Programme d’excellence de Hockey Canada.

« Il m'a dit que ça allait être une semaine difficile et exigeante, mais que je devais continuer de travailler fort et montrer aux entraîneurs ce dont je suis capable », dit Ryan à propos des conseils de son frère sur le camp des moins de 17 ans. « Il m'a dit de boire beaucoup d'eau et de profiter de cette occasion unique. »

Le jeu des deux frères se ressemble à plusieurs égards, incluant leur capacité à marquer des buts et à accumuler des points.

Nick était le Canadien admissible au repêchage qui avait inscrit le plus de points dans la Ligue canadienne de hockey, soit 45 buts et 96 points avec l'Attack ce qui lui a valu le cinquième rang des pointeurs de l'OHL. Ryan a aussi connu une bonne saison; il a accumulé 59 points en 32 matchs avec les Jr. Knights de London (midget mineur AAA) pour terminer au sommet des pointeurs de l'Alliance du hockey mineur de l’Ontario et remporter le championnat de l'Alliance.

Malgré ces ressemblances, leurs personnalités sont différentes, ce qui leur permet de garder des liens étroits malgré la distance qui les sépare.

« Nous sommes assez semblables... nous voyons et pensons le jeu de la même manière, mais Nick est un jeune assez drôle. Il a un bon caractère et aime faire rire les gens. Il est plus blagueur que moi », dit Ryan.

Nick décrit son frère comme un « gars calme qui ne se laisse pas trop emporter. » Nick a beau taquiner Ryan, ce dernier ne mord pas. Ryan pourrait donc bientôt suivre d'autres traces de son frère puisque Nick a été nommé Joueur ayant le meilleur esprit sportif de l'OHL et de la LCH la saison dernière.

Ryan et Nick aiment bien s'affronter et savourer l'esprit de compétition qui règne entre eux, mais leur relation continuera de se solidifier au fil de la poursuite de leurs rêves au hockey.

« Même si nous serons dans des villes différentes, je ne crois pas que ce sera difficile de garder le contact », dit Nick. « Nous jouerons l'un contre l'autre à quelques reprises pendant la saison, et pendant la saison morte, nous passerons du temps ensemble... nous sommes des frères après tout. Nous serons toujours des frères. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
ENF 2017-18 : CAN 9 – AIR 1 (Hors concours)
Saulnier et Johnston ont 2B dans la victoire du Canada à la série Esso.
ENF 2017-18 : NOR 4 – CAN 0 (Icebreaker)
Geneviève Lacasse a réalisé 22 arrêts, mais le Canada s’est incliné 4-0.
ENF 2017-18 : CAN 3 – ROY 1 (Icebreaker)
Poulin a marqué deux fois en troisième dans un gain du Canada.
ENF 2017-18 : CAN 4 – FLA 1 (Icebreaker)
Le but gagnant de Saulnier donne un premier gain au Canada.
Horaire
Close
Credit