laura stacey feature
À la rencontre des recrues : Laura Stacey
Nommée Recrue de l'année dans la LCHF, la joueuse d'avant participera à son premier Mondial féminin
Jason La Rose
|
14 mars 2017
|

LAURA STACEY
Position : avant
Ville d'origine : Kleinburg, Ont.
Date de naissance : 5 mai 1994
Équipe de club : Thunder de Brampton (LCHF)

Parcours vers le Mondial féminin
2003-2004 : Huskies de Humberview (atome mineur AA masculin)
2004-2005 : Royals de Toronto (atome mineur AA masculin)
2005-2006 : Royals de Toronto (pee-wee mineur AA masculin)
2006-2007 : Royals de Toronto (pee-wee mineur AA masculin)
2007-2008 : Red Wings de Toronto (bantam mineur AA masculin)
2008-2009 : Dolphins d’Etobicoke (intermédiaire AA)
2009-2010 : Panthers d’Aurora (intermédiaire AA)
2010-2012 : Aeros de Toronto (intermédiaire AA)
2012-2016 : Collège Dartmouth (NCAA)
2016-2017 : Thunder de Brampton (LCHF)

Expérience au sein d'Équipe Canada
Débuts sur la scène internationale : le 18 août 2010 c. les États-Unis
Équipe nationale féminine du Canada : 4PJ 1B 1A 2P
Équipe nationale féminine de développement du Canada : 29PJ 4B 4A 8P
Équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada : 16PJ 10B 10A 20P

Qui a joué le plus grand rôle dans ton parcours en vue de ta première participation au Mondial féminin?
« Me rendre à une première participation au Mondial féminin a été une aventure excitante qui a nécessité du soutien, de l'amour et de la motivation de plusieurs amis, entraîneurs et coéquipiers inspirants. Toutefois, ma famille a assurément joué le plus grand rôle, surtout mes parents, John et Karen, et ma sœur Holly. La toute première fois que j'ai enfilé des patins, c'était en fait des patins de patin artistique et ma sœur me tenait la main et tentait de me montrer comment faire une pirouette. La première fois que j'ai mis des patins de hockey, mes parents étaient dans la foule et riaient de moi parce que je pouvais à peine me tenir debout, mais à partir de ce jour, l'immense soutien auquel j'ai eu droit m'a menée là où je suis rendue aujourd'hui; pour cela, je ne pourrais être plus reconnaissante. Du point de vue financier au fil des ans jusqu'aux longs voyages et aux larmes de joie et de douleur, ma famille était toujours là avec moi. Elle m’a continuellement poussée pour que je devienne la meilleure joueuse de hockey et personne possible tout en faisant des sacrifices pour me faire vivre mes rêves. »

Quand as-tu décidé que tu voulais jouer pour Équipe Canada?
« Quand j'ai commencé à jouer au hockey, je suis complètement tombée en amour avec ce sport et je voulais me retrouver sur la glace aussi souvent que possible. Ce n'est qu'à l'âge de huit ans que j'ai commencé à rêver de jouer pour Équipe Canada. J'avais entendu beaucoup parler des Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et j'ai vu la finale où Cassie Campbell (l'une de mes plus grandes modèles de rôle) a reçu sa médaille d’or. Je me souviens d'avoir collectionné les épinglettes de toutes les joueuses de hockey célèbres et à partir de ce moment, j'ai commencé à rêver de devenir comme ces femmes, sur la ligne bleue avec une médaille d’or autour du cou, chantant l'hymne national. Quand j'ai été invitée à mon premier camp de Hockey Canada, mes rêves ont commencé à se concrétiser et je n'arrivais pas à y croire. Arborer le drapeau canadien sur ma poitrine est vraiment un honneur. » 

Quelle est la chose la plus importante que le hockey t'a apportée?
« Le hockey joue le plus grand rôle dans ma vie depuis que je suis une petite fille et ce sport m'a vraiment aidée à devenir la personne que je suis aujourd'hui. Travail ardu, leadership, persévérance, détermination et travail d'équipe sont des qualités intangibles que je m'efforce continuellement d'incarner et le hockey me les a transmises. Mais ce qui compte le plus, c'est que le hockey m'a donné une deuxième famille. Tous les joueurs et les entraîneurs avec qui j'ai eu la chance de jouer et que j'ai affrontés au cours des 18 dernières années m'ont procuré des amitiés, mentors et modèles de rôle qui me resteront pour la vie. » 

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
kmacleod@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
FSMHF 2018 : Une célébration du hockey féminin
Le Canada s’est joint à 41 pays de partout dans le monde dans le cadre de la huitième Fin de semaine mondiale du hockey féminin.
Festival d’automne 2018 : WHT 2 – DCC 1 (PROL.) (Hors concours)
Hannah Miller marque en prolongation, les Blancs l’emportent.
Festival d’automne 2018 : RED 6 – FSJ 2 (Hors concours)
Johnston marque quatre buts dans un deuxième gain de suite des Rouges.
Festival d’automne 2018 : RED 3 – WHT 1 (Intraéquipe)
Fillier, Johnston et Willoughby marquent dans un gain des Rouges.
Horaire
Close
Credit