Histoire - Page 3

Les clubs amateurs au Canada ont l'opportunité de jouer pour de nombreux et prestigieux trophées. Le plus historique est la coupe Allan, emblème du championnat senior du Canada et la coupe Memorial de l'AHO, pour le championnat junior du Canada. La Coupe Allan, en compétition depuis 1908, a été déposée au Temple de la Renommée du hockey et une réplique grandeur nature est utilisée pour les présentations. La Coupe Memorial est en compétition continuelle, depuis que l'AHO en a fait don en 1919 et aujourd'hui, cette compétition nationale est devenue un événement classique.

Au cours des années, d'autres trophées ont été donnés à l'Association et l'historique complet de tous les trophées est présenté à la partie IV de ce livret. La liste complète des gagnants des principaux trophées de l'Association est répétée chaque année en appendice au livre des règles de jeu de l'ACH.

Le vingt-cinquième anniversaire de l'Association fut célébré par une cérémonie spéciale lors de l'Assemblée générale annuelle de 1939. Le lieu de l'Assemblée annuelle de cette année-là fut Winnipeg; le choix s'avéra plus que judicieux, puisque cette ville avait été le site de la première Assemblée générale annuelle en 1915.

Un autre événement qui a marqué l'histoire de l'Association a lieu en 1964 lorsque l'on célébra son cinquantième anniversaire. Cet anniversaire eut lieu au Château Laurier à Ottawa, là où la réunion qui avait conduit à la création de l'Association en 1914 avait été tenue. A l'occasion de ce jubilé, une plaque commémorative spéciale en bronze est dévoilée dans le hall du Château Laurier. Lors de cet événement, les délégués de l'ACH ont accueilli plusieurs personnes représentant d'autres sphères de notre sport, incluant le domaine international, le hockey professionnel ainsi que l'Association de hockey amateur des États-Unis qui profitait de l'occasion pour tenir son Assemblée générale annuelle en même temps et dans les mêmes lieux.

Dès les premières années, l'Association a établi et maintenu un code d'amateurisme très strict, mais au cours des années, beaucoup de changements ont été apportés. Une des premières mesures d'assouplissement de cette vision victorienne de l'amateurisme, survient en 1933 alors que l'on inclut une clause permettant aux joueurs amateurs de participer à des essais pour des clubs professionnels, mais ceci sous des conditions très strictes.

En 1935, un comité est formé afin d'étudier les moyens d'élargir la définition d'un amateur. Ce comité formule une proposition en quatre points qui stipule que le statut amateur d'un joueur ne peut être lésé s'il reçoit un paiement pour perte de temps ouvrable lorsqu'il joue au hockey; s'il obtient un poste résultant de ses habilités à jouer; s'il a pris part à une partie hors-concours contre un club ou des joueurs professionnels; ou, s'il était professionnel dans une autre discipline sportive. Ceci provoque une controverse au sein de l'Union athlétique amateur du Canada avec laquelle l'Association est alors affiliée. À cause de cette controverse, en 1936, tous les liens entre ces deux organismes sont coupés.