Coupe de parahockey Canadian Tire 2019

JOUR 5– SAMEDI 7 DÉC.

Dominic Larocque (Canada)
En termes simples, Dominic Larocque a été la pierre angulaire du Canada lors du match de championnat contre les États-Unis. À plusieurs reprises dans le match, il semblait que les États-Unis l’emporteraient de manière décisive, mais le joueur de 32 ans originaire de Québec a offert une performance sensationnelle devant le filet pour donner à son équipe toutes les chances d’effectuer une remontée tardive – et ils ont presque réussi. À un moment donné, les tirs au but dans le match étaient de 20-2 pour les États-Unis.


JOUR 5 – JEUDI 5 DÉC.

Dominic Cozzolino (Canada)
Le joueur de 25 ans originaire de Mississauga, Ont., a été le catalyseur de deux des trois buts de la victoire du Canada en demi-finale contre la Russie. Lors du but qui a égalisé la marque à 1-1, il a réussi une passe latérale astucieuse qui a permis à Rob Armstrong de la dévier facilement pour compter, puis Cozzolino a marqué l’éventuel but gagnant d’un tir du poignet dans la partie supérieure du filet russe. L’excellent QI au hockey de Cozzolino lui a permis d’être menaçant tout au long de la rencontre.


JOUR 4 – MERCREDI 4 DÉCEMBRE

Evgenii Petrov (Russie)
Tout a fonctionné à merveille pour l’offensive russe, digne d’une grosse machine rouge, mercredi, contre la République tchèque; Evgenii Petrov a dominé avec une récolte de 5 buts et 1 aide. Le tireur d’élite de 33 ans originaire de Mojga a présenté l’éventail de son arsenal de tirs avec quelques tirs du poignet, un puissant canon, une feinte et une déviation en bordure de l’enclave. Comme c’est le cas avec les grands joueurs, la rondelle se trouvait près de Petrov chaque fois qu’il était sur la surface glacée.


JOUR 2 – LUNDI 2 DÉC.

Josh Pauls (États-Unis)
Le capitaine américain a trouvé une façon de dicter l’allure du duel entre les États-Unis et la République tchèque à chacune de ses présences lundi après-midi. Le joueur de 26 ans a mis à profit sa vitesse fulgurante, son maniement exceptionnel de la rondelle et son tir puissant pour offrir une performance de deux buts et de deux aides. Son deuxième du match tôt au second tiers a déclenché une explosion de quatre buts des États-Unis en seulement 96 secondes.


JOUR 1 – DIMANCHE 1ER DÉC.

Liam Hickey (Canada)
Les spectateurs rassemblés dans le Paradise Double Ice Complex étaient fébriles tout au long de la journée à l’idée de voir Liam Hickey, leur vedette locale de St. John’s, T.-N.-L., s’avancer sur la glace vêtu des couleurs canadiennes. Le jeune homme de 21 ans n’a pas déçu puisqu’il a utilisé sa vitesse, son tir et son QI au hockey pour marquer deux buts en troisième période, semant la frénésie parmi la foule.

Vidéos
Photos
CPCT 2019 : RUS 5 – CZE 0 (Bronze)
Terentev compte deux buts et mène la Russie à la médaille de bronze.
CPCT 2019 : USA 2 – CAN 1 (Or)
Farmer et Hargis comptent et aident les États-Unis à remporter l’or.
CPCT 2019 : USA 8 – CZE 0 (Demi-finale)
Quatre joueurs propulsent les É.-U. à la victoire avec trois points.
CPCT 2019 : CAN 3 – RUS 1 (Demi-finale)
Cozzolino propulse le Canada en finale avec un but et une aide.