2022 iphcup alexis auclair vincent boily

Une soif de victoire

Après avoir triomphé au Championnat canadien de parahockey en mai dernier, Alexis Auclair et Vincent Boily entendent faire de même à la Coupe internationale de parahockey

François Lafleur
|
26 septembre 2022
|

L’équipe du Québec a remporté le Championnat canadien de parahockey pour la toute première fois le 22 mai dernier.

Cette victoire mettait un terme à la domination de l’Alberta, forte de quatre conquêtes consécutives.

« C’était un sentiment très plaisant étant donné nos deux défaites contre eux en finale ces dernières années, explique Alexis Auclair. L’Alberta était l’équipe à battre et nous sommes parvenus à les vaincre deux fois, donc on ne peut pas être plus fiers. »

Si Auclair faisait partie des vétérans qui composaient l’équipe québécoise, Vincent Boily en était à sa première participation au championnat national.

« C’est sûr que c’est gratifiant, mais c’était aussi la toute première fois que j’affrontais l’Alberta, révèle le joueur de 22 ans. Je n’étais pas au fait de tout l’historique entre le Québec et l’Alberta. Je suis bien heureux d’avoir pu aider mes coéquipiers à battre enfin cette équipe et à remporter un premier titre canadien pour le Québec. »

Il peut arriver qu’un mélange de joueurs qui en sont à des étapes opposées de leur carrière nuise à la chimie de l’équipe.

Cependant, autant Auclair que Boily pensent que cette dynamique fut extrêmement bénéfique à l’équipe.

« Il y avait une certaine adaptation à faire chez les joueurs, mais on était tellement soudés », note Auclair, qui est originaire de Saint-Hyacinthe. « C’était un bon mélange d’expérience, de jeunesse et de talent. On était un bon groupe de joueurs dans cette équipe. »

« La dynamique était assez différente étant donné le fait qu’il y avait des joueurs plus âgés, mais aussi d’autres qui étaient plus jeunes, affirme de son côté Boily. Les vétérans ont su nous intégrer dans l’équipe. C’était mon premier Championnat canadien. Je n’avais pas encore disputé 10 matchs dans le parahockey. »

Aucun doute pour les deux joueurs, le match contre l’Ontario a été le moment décisif pour le Québec dans ce tournoi.

Tirant de l’arrière par deux buts en troisième période, le Québec a réduit l’écart avec une minute à faire à la rencontre avant que Boily, lui-même, ne crée l’égalité dans les dernières secondes du temps réglementaires.

Ce match nul de 3 à 3 allait permettre à la formation québécoise de conclure le tour préliminaire au premier rang et ainsi de bénéficier d’un parcours plus avantageux vers la finale.

« Le match a été très stressant pour toute l’équipe », reconnaît Auclair. Le joueur de 23 ans rappelle que son équipe avait déjà perdu deux fois en finale. « C’était à la fois stressant et excitant. Toute l’équipe s’est présentée à chaque match. Après une période plus compliquée, on se parlait tous ensemble dans le vestiaire et ça nous permettait de jouer plus fort par la suite. »

« C’était vraiment excitant », ajoute Boily, qui est natif d’Alma. « C’était la première fois que je prenais part à une compétition depuis mon accident en 2017. J’ai adoré ça, car ce genre de match me motive énormément. De pouvoir jouer dans un environnement comme celui-là m’a permis d’élever mon jeu d’un cran et de jouer un excellent match pour mener mon équipe vers la victoire. »

Après avoir représenté le Québec plus tôt cette année, Alexis Auclair et Vincent Boily portent maintenant l’uniforme du Canada à la Coupe internationale de parahockey, qui se déroule actuellement du côté d’Ostrava jusqu’au 30 septembre.

« Évidemment, avec Hockey Canada, l’objectif est toujours de remporter la médaille d’or, analyse Auclair. On ne peut pas viser plus haut, mais c’est notre objectif cette année. Je pense que c’est toujours la même recette. Il faut toujours avoir confiance, être prêt à tout donner et faire beaucoup d’efforts pour gagner. »

Boily sera quant à lui membre de la formation canadienne pour la toute première fois de sa carrière. Il n’entend toutefois pas faire figure de spectateur.

« Les attentes sont assez élevées comme à chaque année, souligne Boily. C’est vraiment une grosse équipe et j’espère vraiment qu’on aura tous les éléments pour enfin battre les États-Unis, un pays dominant depuis quelques années. J’espère être en mesure de faire une différence au sein de l’équipe et ainsi remporter la Coupe. »

Le Canada a amorcé le tournoi la fin de semaine dernière avec des victoires de 3 à 0 face à la Tchéquie et de 5 à 2 contre l’équipe internationale de parahockey.

Auclair, Boily et leurs coéquipiers se préparent maintenant à affronter leurs éternels rivaux des États-Unis dans le dernier match du tour préliminaire. La rencontre commencera à 10 h HE/7 h HP.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2022-2023 : USA 2 – CAN 1 (Match 2)
Campbell a bloqué 32 tirs, mais le Canada a perdu à Kamloops.
ENF 2022-2023 : USA 4 – CAN 3 TB (match 1)
Clark donne l’avance aux siennes en troisième, mais le Canada s’incline en tirs de barrage.
M17 2022 : Jour 10 – samedi 12 novembre
Les É.-U. ont remporté la médaille d’or, Canada Rouges a obtenu l’argent et la Finlande repart avec le bronze.
M17 2022 : Jour 9 – vendredi 11 novembre
Canada Blancs, Canada Noirs et Canada Rouges ont chacun remporté leur match vendredi.
Horaire