gillian apps 640
Effectuez le parcours vers Sotchi avec Gillian Apps
Selon la double médaillée d’or olympique, « c’est une chose de gagner une médaille, mais c’est encore plus difficile de la défendre. »
Kristen Lipscombe
|
17 octobre 2013
|

Gillian Apps n’en est pas à son premier parcours vers l’or olympique.

Mais de la première mise au jeu à la dernière sirène – et à chaque entraînement, match, séance de conditionnement et voyage sur la route entre les deux –, chaque étape vers ce point culminant de la réussite sportive a été une expérience unique pour l’avant de Unionville, Ontario.

« Je pense que chaque centralisation est un peu différente », a dit Apps après une séance d’entraînement dernièrement à Burlington, Vermont, dans le cadre d’un voyage avec l’équipe nationale féminine du Canada au cours duquel elle disputera deux matchs préolympiques contre les États-Unis. « Cette fois-ci, tout va bien jusqu’à présent; nous sommes plus occupées que par le passé, je trouve. » 

Apps est l’une des 27 meilleures joueuses du pays actuellement centralisées avec Équipe Canada pour la saison 2013-14 dans les installations du siège social de Hockey Canada à Calgary, Alberta. Lorsqu’elles ne jouent pas et ne s’entraînent pas au Markin MacPhail Centre, les joueuses sillonnent la province en autobus pour affronter des équipes de la catégorie midget AAA de la Ligue de hockey midget de l’Alberta, ou elles prennent l’avion en direction de grandes villes des deux côtés de la frontière pour affronter les États-Unis afin de se préparer aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 qui se tiendront en février prochain à Sotchi en Russie. La formation canadienne sera réduite à 21 joueuses avant le long voyage à destination de Sotchi. 

D’ici là, elles se sont arrêtées à Burlington le 12 octobre pour affronter la formation américaine et renouer leur rivalité sur la glace. Le Canada a gagné le premier de ses six matchs préolympiques de justesse par la marque de 3-2 et il va sans dire que le match a été âprement disputé et que l’intensité a provoqué plusieurs étincelles. Après la victoire, les Canadiennes ont tourné leur attention vers leur deuxième match contre l’équipe des États-Unis qui devait avoir lieu seulement cinq jours plus tard, soit le 17 octobre au Centre d’excellence Sports Rousseau à Boisbriand, Québec.

« Il y a des ressemblances entre les matchs de la ligue midget AAA et les matchs sur la route contre les États-Unis », a dit Apps à propos de sa troisième centralisation, ajoutant que cette fois-ci « nous sommes à l’aréna un peu plus souvent. » Pour une athlète de la haute performance qui a déjà connu les hauts et les bas du cheminement vers une médaille d’or olympique deux fois plutôt qu’une, soit aux Jeux olympiques d’hiver de 2006 à Turin en Italie et aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver en Colombie-Britannique, il est clair que le parcours vers Sotchi 2014 est un long périple tant pour les vétérantes que pour les recrues.

Apps et ses coéquipières aiment avoir le hockey comme travail à temps plein cette saison, mais il est aussi important de garder un certain équilibre. « Je crois qu’il faut prendre des pauses lorsqu’elles se présentent et essayer de nous détendre un peu et prendre soin de nous – manger et dormir », a dit Apps. « Et essayer de toujours répondre à l’appel quand nous sommes à l’aréna. »  

Mais le jeu en vaut la chandelle pour Apps. Non seulement pour l’occasion d’avoir une troisième médaille d’or à son cou au Bolshoi Ice Dome, mais aussi pour passer du temps chaque jour avec ses coéquipières. Apps, qui est membre de l’équipe nationale féminine du Canada depuis 2001, a aussi remporté trois médailles d’or lors de championnats mondiaux.

« C’est amusant d’être avec ce groupe, ensemble, tout le temps », dit-elle à propos de sa saison jusqu’à présent. « De nous sentir comme une vraie équipe qui se rend à l’aréna tous les jours. »

Avoir des coéquipières pour vous motiver lors des moments difficiles pendant l’année est aussi important pour que l’équipe vêtue de rouge et de blanc performe de son mieux. « C’est pourquoi c’est fantastique d’avoir un groupe si serré, parce que vous pouvez vous servir de vos coéquipières pour vous aider à surmonter ces moments difficiles »

Équipe Canada utilise aussi des devises et des messages comme source de motivation quotidienne. Lancée un peu avant le camp d’entraînement de style militaire de l’équipe au printemps à Penticton en Colombie-Britannique, la devise de l’équipe cette année est « En donner un peu plus ».

« Quand les choses vont moins bien, il faut continuer », dit Apps. « Vous en avez toujours un peu plus à donner, alors assurez-vous de donner le meilleur de vous-même chaque jour. »

Apps dit qu’elle et ses coéquipières sont excitées de voir les amateurs canadiens remplir les gradins, surtout lorsque c’est dans un petit aréna en milieu rural en Alberta dans le cadre de la série de l’équipe nationale féminine contre les midgets ou à l’un des quatre matchs restants contre les États-Unis. Ceux-ci auront lieu au Markin MacPhail Centre à Calgary le 8 décembre, à l’aréna Ralph Engelstad de Grand Forks dans le Dakota du Nord le 20 décembre, au  Xcel Energy Center de St. Paul, Minnesota le 28 décembre, et à l’Air Canada Centre à Toronto, Ontario, le 30 décembre.

« C’est l’aspect que tout le monde attend impatiemment », dit Apps en ajoutant qu’elle espère aussi vivre l’expérience olympique à Sotchi en 2014. Ce serait alors un tout nouveau « rêve devenu réalité ».

« Si j’avais l’occasion de le faire à nouveau, ce serait un grand honneur », dit-elle. 

Apps, qui a peut-être hérité naturellement de sa détermination indéfectible au hockey étant la fille de Syl Apps, fils, et la petite-fille de Syl Apps, père, anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey, dit que participer aux Olympiques est une chose pour laquelle vous vous entraînez « toute votre vie ». 

En terminant, Apps souligne un fait important qui explique aussi pourquoi elle est ravie d’entreprendre le parcours vers l’or olympique une troisième fois. « C’est une chose de gagner une médaille, mais c’est encore plus difficile de la défendre. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
FHC 2018 : Le monde du hockey canadien se réunit au gala
Gala et tournoi de golf de la Fondation Hockey Canada.
CPCT 2018 : London hôte du Mondial de parahockey
L’événement rebaptisé Coupe de parahockey Canadian Tire – auparavant connu sous le nom de Défi mondial de hockey sur luge – se déroulera du 1er au 8 décembre au Western Fair Sports Centre. L’équipe nationale de parahockey du Canada accueillera les trois meilleures nations de parahockey du monde dans le sud-est de l’Ontario.
FHC 2018 : Rêves devenus réalité à London
La Fondation Hockey Canada s’est associée à la Fédération de hockey de l’Ontario, au South London Neighbourhood Resource Centre et à la Neighbourhood Resource Association of Westminster Park pour permettre à 28 jeunes de la région de London de s’initier au hockey et d’aller sur la glace grâce au programme Rêves devenus réalité.
CMM 2018 : USA 4 – CAN 1 (Bronze)
Vlasic marque, mais le Canada perd le match pour le bronze au Mondial.
Horaire
Close
Credit