tippett feature
Des buts et des médailles d’or
Owen Tippett sait comment remplir le filet et le jeune franc-tireur semble trouver les moments les plus opportuns pour le faire
David Brien
|
8 août 2016
|

La Merveille elle-même, Wayne Gretzky, l'a si bien dit : « On rate 100 % des tirs que l'on ne prend pas. »

Pour Owen Tippett, ces mots l'accompagnent constamment dans ses pensées.

Et pour n'importe quel amateur de hockey qui a eu la chance de voir jouer le jeune de 17 ans, il n'y a pas beaucoup de tirs que Tippett n'a pas pris, lui qui est devenu rapidement l'un des marqueurs les plus redoutables de la Ligue de hockey de l'Ontario.

« L'une de mes plus grandes forces a toujours été mon tir », lance le joueur originaire de Peterborough, Ont. « On m'a toujours dit de tirer la rondelle, de l'envoyer au filet et que de bonnes choses surviendraient. »

Son tir – et sa capacité naturelle à marquer des buts – a mené Tippett à une place au sein de l'équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada à la Coupe commémorative Ivan Hlinka 2016, bien que ce soit seulement son plus récent fait marquant.

Durant la saison 2014-2015, alors qu'il était le capitaine des Red Wings de Toronto (midget AAA mineur), Tippett a récolté 52 buts et 35 mentions d'aide en seulement 50 parties. Ces chiffres lui ont permis d'être sélectionné quatrième au total par les Steelheads de Mississauga à la sélection prioritaire de l'OHL.

Avant cela, il avait obtenu huit points en six matchs pour aider l'Ontario à gagner une médaille d'or aux Jeux d’hiver du Canada 2015 à Prince George, C.-B., à sa première présence sur la scène nationale.

De plus, l'été dernier, il s'est imposé au camp national de développement des moins de 17 ans du Canada à Calgary, Alb., se taillant un poste au sein de Canada Blancs pour le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2015.

C'est à Dawson Creek, C.-B., que Tippett a vraiment éclos.

Après avoir marqué une fois lors d'un revers en ronde préliminaire face aux États-Unis et une fois lors d'un gain en quart de finale contre la Finlande, Tippett a explosé offensivement lors du plus gros match de sa jeune carrière.

Jouant devant une foule procanadienne de plus de 4 000 spectateurs au Encana Events Centre et des gens de partout au pays sur les ondes de la télévision nationale à TSN, Tippett a fait ce qu'il savait le mieux faire : marquer des buts.

Il a compté le premier, deuxième et cinquième but de Canada Blancs, menant son équipe à une victoire de 6-2 au match pour la médaille d’or contre la Russie pour aider une formation canadienne à monter sur la plus haute marche du podium des M17 pour la première fois depuis 2011.

« C'était assez surréel », décrit Tippett à propos de sa performance qui lui a valu un poste au sein de l'équipe des étoiles du tournoi. « Je ne m'attendais à rien de ça avant ce match. Je voulais garder mon jeu simple et faire tout ce que je pouvais pour aider le Canada à remettre la main sur l'or. « Les petits détails ont été payants. »

Ce tour du chapeau a attiré l'attention de Ryan Jankowski, directeur du personnel des joueurs chez Hockey Canada, celui qui est responsable de la sélection de Tippett au sein des formations des M17 et des M18.

« Obtenir un tour du chapeau à ce niveau, dans un match pour la médaille d’or, en dit énormément sur sa capacité à tirer la rondelle », explique Jankowski. « Son opportunisme dans ce match a mené notre équipe à la médaille d'or et vous voulez toujours des gars comme lui dans votre équipe. »

En fait, Tippett a laissé une si bonne impression sur la direction de Hockey Canada qu'il a été sélectionné par l'équipe nationale masculine des moins de 18 ans du Canada à titre de joueur sous-âgé pour le Championnat mondial des M18 2016 de l'IIHF au printemps dernier, marquant un but en sept rencontres, alors que le Canada a terminé au quatrième rang.

Quatre mois plus tard, il est de retour avec Équipe Canada et prêt à batailler pour une autre médaille d'or.

« Je vois cela comme une autre occasion », dit-il. « Je ne pense pas avoir une longueur d'avance sur personne, mais j'apprécie le rôle de chef de file et de marqueur. »

On connaît le qui, le quoi, le où et le quand, mais qu'en est-il du comment? Alors comment Tippett est-il devenu l'un des meilleurs jeunes marqueurs du pays?

« C'est venu naturellement », lance-t-il en riant. « Je m'exerçais dans mon entrée quand j'étais plus jeune, mais pas tant que ça. Je n'accroche pas de poids à mon bâton ou n'importe quoi du genre. Si quelqu'un peut me donner des conseils, je vais l'écouter. »

Le meilleur est encore à venir pour Tippett et pour quelqu'un qui tente de baser son jeu sur celui de Steven Stamkos et qui n'a pas encore atteint son plein potentiel, c'est assez terrifiant. Surtout pour les gardiens de but adverses.

« Owen a évidemment des qualités propres à celles de Stamkos », confie Jankowski. « Il lui ressemble quand il marque des buts; quand il fonce sur l'aile et qu'il tire au filet. Je pourrais comprendre comment il voudrait être comparé à lui et ça ne me surprendrait pas.

Je pense même qu'il pourrait atteindre un autre niveau quand il commencera à se concentrer sur son tir et à travailler précisément sur cet aspect. Ça le rendra encore plus dangereux. »

Alors bien que la citation de Gretzky anime Tippett, il pourrait y en avoir une autre, celle-ci popularisée par le commentateur intronisé au Temple de la renommée du hockey, Foster Hewitt, qui pourrait encore mieux décrire son futur :

« Il lance... et compte. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Série 2019 de l’EFM18 : CAN 5 – USA 4 (Match 1)
McLeod marque deux fois et le Canada amorce sa série avec un gain.
Série 2019 de l’ENFD : USA 4 – CAN 3 Prol. (Match 1)
Shirley et O’Neill forcent la prolongation, mais le Canada perd 4-3.
Coupe Hlinka-Gretzky 2019 : RUS 3 – CAN 2 (Médaille d’or)
Byfield et Foudy marquent, mais le Canada remporte l’argent.
Camp de l’ENFD 2019 : OR 3 – ROUGES 1 (Match 11)
Eldridge et O'Neill ont marqué à 61 secondes d’intervalle pour les Or.
Horaire
Close
Credit