Sites affiliés expand
Hockey Canada logo

L’essor de Tyler McGregor

Seulement cinq ans après avoir pris place dans une luge pour la première fois, Tyler McGregor est devenu l’un des joueurs clés de l’équipe nationale sur luge du Canada, tant sur la glace qu’à l’extérieur des patinoires

David Brien
|
18 January 2016

À quel point Tyler McGregor a-t-il connu un bon début de saison 2015-2016?

Lorsque l’équipe nationale sur luge du Canada s’est rendue à Turin, en Italie, en vue du Tournoi international de hockey sur glace sur luge 2015 au début de décembre, la fiche en carrière de McGregor au sein d’Équipe Canada comptait neuf buts et 13 mentions d’aide, pour un total de 22 points en 47 matchs répartis sur trois saisons.

McGregor a presque surpassé ces chiffres en un seul tournoi – il a accumulé 11 buts et 10 mentions d’aide en six matchs en Italie, ce qui lui a permis d’aider le Canada à remporter l’or en effectuant par le fait même un bond impressionnant sur la liste des meilleurs pointeurs de tous les temps.

Il faut dire que les bonds impressionnants, McGregor en a l’habitude.

À 21 ans seulement, il fait rapidement sa marque au hockey sur luge canadien. Sa feuille de route comprend déjà une médaille d’or au Championnat mondial de hockey sur luge 2013 du CIP, une médaille de bronze aux Jeux paralympiques d’hiver de 2014 à Sotchi et une médaille d’or à Turin, auxquelles s’ajoutent des médailles d’or (2013) et de bronze (2015) au Défi mondial de hockey sur luge.

Et, au fil de ces expériences sur la scène internationale, ce joueur originaire de Forest, en Ontario, poursuit son développement sur glace et hors glace.

« Tyler continue simplement de progresser comme joueur », affirme Ken Babey, entraîneur-chef de l’équipe nationale sur luge du Canada. « Il continue d’améliorer tous les aspects de son jeu, qu’il s’agisse de faire des passes, de prendre des tirs [ou] de se déplacer. Il fait preuve de beaucoup de passion et de caractère et il a vraiment un style de jeu à la canadienne; il n’a pas peur d’aller dans les coins et il donne toujours son meilleur à chaque présence. »

Ce sont ces mêmes qualités que McGregor possédait en tant que joueur hautement prisé au niveau midget mineur avec le Jr. Sting de Lambton avant qu’un cancer diagnostiqué en 2009 n’entraîne l’amputation de sa jambe gauche au-dessus du genou et ne mette fin à ses rêves de hockey debout.

En 2011, McGregor essayait le hockey sur luge pour la première fois avec le Blizzard de London. En janvier 2012, il faisait ses débuts au sein de l’équipe nationale de développement sur luge, pour ensuite devenir un membre à temps plein de l’équipe nationale à l’automne suivant.

Sa carrière ne fait que progresser depuis.

Même si Turin a marqué son éclosion en tant que joueur, il est le premier à admettre qu’il n’aurait pu y arriver seul.

« Chaque fois que tu connais un tournoi comme le mien en Italie, tu dois saluer le travail de tous ceux qui t’entourent, et j’ai eu la chance de me trouver parmi des joueurs très talentueux », déclare-t-il. « Surtout à ce niveau, les efforts individuels se font plutôt rares, alors je dois remercier mes coéquipiers qui ont également connu un tournoi spectaculaire en Italie. »

Le jeu relevé de McGregor a notamment inspiré la recrue d’Équipe Canada Dominic Cozzolino, qui a terminé son premier tournoi au sein de l’équipe nationale avec 14 points (six buts, huit passes) en six matchs.

Mais comment expliquer cette soudaine hausse de la production offensive? Selon McGregor, tout s’explique grâce à la bonne vieille recette du travail acharné.

En un peu plus de trois ans seulement au sein d’Équipe Canada, il a constaté que la vitesse et le niveau de jeu de ce sport augmentent constamment, et il sait que sans entraînement, rien n’est garanti – surtout pas son poste dans la formation.

« J’ai toujours travaillé fort quand je ne suis pas avec l’équipe, et ça m’a toujours semblé important de le faire », estime-t-il. « Ce sport est encore relativement nouveau pour moi, donc je dois m’assurer de continuer à développer mes habiletés, et ça commence enfin à porter fruit. »

Puisque l’équipe nationale sur luge du Canada n’est pas un programme centralisé – il n’a été réuni avec l’équipe qu’à quelques reprises chaque année pour des camps au cours de ses premières saisons – McGregor a passé beaucoup de temps par lui-même à améliorer ses habiletés et son jeu.

Après chaque camp et chaque tournoi, McGregor rentre chez lui au sud-ouest de l’Ontario avec une liste de conseils et d’astuces qu’il met à profit dans ses temps libres. Tous les efforts qu’il investit dans son jeu ne passent d’ailleurs pas inaperçus.

« Ce qu’il fait exige beaucoup de discipline et de dévouement – et il ne fait aucun doute qu’il possède ces qualités, parce que chaque fois qu’il revient, il s’est encore amélioré. Ça paraît qu’il s’entraîne souvent », soutient Babey.

Son esprit de compétition et son éthique de travail impeccable ont permis à McGregor de s’attirer le respect de ses coéquipiers et de ses entraîneurs. Malgré lui, il est devenu naturellement l’un des meneurs de l’équipe, même aux yeux des joueurs vétérans.

Si vous lui en parlez, il sera le premier à vous dire qu’il ne fait que sauter sur la glace et jouer. Mais son entraîneur est d’un autre avis, ce qui explique en grande partie le fait que McGregor ait mérité l’honneur d’être l’un des capitaines adjoints d’Équipe Canada.

« Je n’aurais jamais pensé que ce serait le cas », révèle-t-il au sujet de la lettre qu’il porte sur son chandail d’Équipe Canada, « surtout compte tenu du groupe de joueurs que nous avons ici. C’est incroyable, parce que je pense vraiment que chacun des joueurs de cette équipe mérite d’être considéré comme un meneur. Donc, cette reconnaissance et cette marque de confiance de la part de mes coéquipiers comptent beaucoup pour moi. »

« Il montre autant aux vétérans qu’aux recrues qu’il faut travailler fort. Son approche au hockey sur luge et son professionnalisme hors glace illustrent ce que cela signifie de jouer à la canadienne », croit Babey.

En seulement trois ans de carrière au sein d’Équipe Canada, il a été désigné capitaine adjoint et il est tout près d’inscrire son nom sur la liste des 10 meilleurs pointeurs de tous les temps de l’équipe nationale sur luge du Canada. Il ne fait aucun doute que nous assistons à l’essor de Tyler McGregor.

Et, vraisemblablement, le meilleur est encore à venir.

Mitchell Garrett devant son filet contre la Tchéquie à la Coupe de parahockey.

Un portier d’Équipe Canada récompensé pour sa persévérance

Après des années de travail acharné et de dévouement pour revenir sur la glace à la suite d’un accident de VTT, Mitchell Garrett portera la feuille d’érable pour la première fois sur la scène internationale

Shannon Coulter
|
05 December 2023

Être gardien de but fait partie de l’ADN de Mitchell Garrett. Peu importe le sport qu’il pratique, il aime être le dernier rempart.

Après avoir joué comme receveur au baseball et comme gardien de but au soccer dans son enfance, l’athlète de Surrey, en Colombie-Britannique, a commencé à jouer au hockey à l’âge de 10 ans.

« Mon père a grandi en jouant au soccer, raconte Garrett. Disons qu’il n’était pas des plus enchantés d’apprendre que je voulais plutôt jouer au hockey. »

Garrett a été gardien de but pendant 12 ans, habituellement dans des ligues maison et occasionnellement au hockey compétitif. Après son secondaire, il a continué à jouer de manière récréative avec d’autres coéquipiers du hockey mineur.

« Mon accident s’est produit un mois avant le début de la nouvelle saison, se remémore le cerbère de 29 ans. Ce fut donc un choc pour l’équipe quand ça a été confirmé que je ne pourrais plus jamais rejoindre mes coéquipiers sur la glace. »

Le 29 juillet 2017, Garrett faisait du camping et a décidé d’emprunter le VTT d’un ami pour faire une promenade. Alertée en raison de son absence prolongée, une équipe de recherche a trouvé Garrett sur le bord de la route, victime d’un accident.

Transporté par hélicoptère à l’hôpital général de Vancouver, il a été diagnostiqué comme souffrant d’une lésion complète de la moelle épinière au niveau du quatrième segment thoracique. Défiant les pronostics, Garrett a progressé rapidement et a terminé sa réadaptation en trois mois.

« Le processus a été très rapide, dit-il. Je me souviens que tout le monde soulignait la vitesse de ma progression comparativement aux cas semblables. J’avais la ferme volonté de me fixer des objectifs pendant ma réadaptation, parce que je voulais vite passer à autre chose. Je voulais juste reprendre ma vie et je savais que des changements majeurs m’attendaient. »

Matteo Pellizzari (left), Mitchell Garrett and Brendon Hurst smile in their sleds on the ice during selection camp.Matteo Pellizzari (à gauche), Mitchell Garrett et Brendon Hurst.

Tout au long du processus, Garrett a toujours gardé le hockey en tête.

« Je n’ai aucun souvenir de ma blessure. Je me suis réveillé à l’hôpital et je me suis demandé où j’étais. On m’a dit que je me trouvais à l’hôpital, et j’ai tout de suite pensé à mon match éliminatoire prévu le soir même et au fait que je devais m’y rendre pour jouer. »

Désormais paralysé de la poitrine aux pieds en raison de sa blessure, Garrett s’est immédiatement mis à réfléchir aux façons dont il pourrait retourner sur la glace et a commencé ses recherches sur le parahockey.

« J’ai étudié l’exemple de Dominic Larocque, gardien de but pour Équipe Canada. J’ai regardé toutes les entrevues de lui que j’ai pu trouver. J’ai dû regarder les vidéos trois ou quatre fois et j’ai mis des séquences de match à pause pour bien analyser son équipement et comprendre comment je pourrais me débrouiller de mon côté. Il a été une grande source d’inspiration. »

Plus de neuf mois après son accident, Garrett est retourné devant le filet sur la glace, cette fois dans une luge.

« C’était énorme pour moi de reprendre mon rôle de gardien de but. Mes parents étaient là, mon père était sur la glace et ma mère, dans les gradins. À ma première séance sur glace, c’était assez laborieux.

« Quand j’ai quitté la glace, ma mère m’a demandé si ce sport était vraiment pour moi, si c’était réellement ce que je voulais, car j’avais l’air en difficulté. Je lui ai simplement dit que j’avais besoin de temps. »

Malgré ce retour sur la glace, sa nouvelle réalité lui rendait le parahockey difficile à quelques égards. Le fait de ne rien pouvoir bouger par lui-même sous sa poitrine apporte son lot de contraintes quant à son désir de recommencer à garder les buts.

« Les autres gardiens peuvent utiliser tout leur tronc et se tenir sur leurs jambes et leurs genoux. Tout le monde me répétait à quel point j’étais désavantagé, mais je ne me suis jamais apitoyé sur mon sort. On pratique toujours le même sport. Le but reste le même. »

Mitchell avec son père, Ken Garrett.

Garrett a fixé son prochain objectif, soit celui d’obtenir une place au sein de l’équipe nationale de parahockey du Canada, et s’est mis au travail. Après chaque séance sur glace, il examinait sa luge et procédait à des ajustements.

« J’ai un cabanon chez moi qui sert en quelque sorte d’atelier. C’est là que je multiplie les efforts en dehors de la glace pour m’assurer que je suis au sommet de ma forme lorsque je suis en action. Pendant longtemps, j’ajustais constamment ma luge, ma position sur celle-ci et l’emplacement de mes lames. »

Le Langley Sportsplex, son aréna local, lui donnait gratuitement du temps de glace pour qu’il puisse s’entraîner tout au long de l’année. Sur la glace, Ken, le père de Garrett, se joignait à lui comme tireur lors de ses entraînements et il est devenu l’entraîneur-chef de l’équipe de parahockey de la Colombie-Britannique.

« Je sais que je n’y arriverais pas sans lui, maintient Garrett. Mon père m’a énormément aidé tout au long de ce processus, il veille à ce que ça soit le plus agréable possible pour moi. »

Son travail acharné sur la glace et ailleurs a fini par porter ses fruits, et Garrett a été invité à son premier camp de sélection de l’équipe nationale de parahockey du Canada en vue de la saison 2022-2023.

« C’est toujours bon quand quelqu’un a de l’expérience comme gardien de but au hockey avant de devenir handicapé », soutient Russ Herrington, entraîneur-chef de l’équipe nationale de parahockey du Canada. « C’est ce que nous avons remarqué tout de suite avec Mitch, son niveau de confort avec sa mitaine et son bloqueur ainsi que sa capacité à suivre la rondelle grâce à son expérience devant le filet. »

« Ça ne s’est pas vraiment déroulé comme je le souhaitais, avoue Garrett. En toute honnêteté, je n’ai pas connu une bonne performance. Je pense que je me suis laissé un peu impressionner au camp. Je n’avais jamais joué avec des joueurs de ce calibre, et ce sont des athlètes avec lesquels je voulais jouer depuis longtemps. »

Après le camp, Garrett a tiré des leçons de son expérience et a redoublé d’ardeur à l’entraînement en vue de sa prochaine occasion.

« Je me suis simplement dit que je commençais à aller dans la bonne direction, que j’étais sur la bonne voie et qu’il me suffisait de persévérer, parce que je voyais que ça pouvait fonctionner pour moi »,.

Corbyn Smith (à gauche) et Mitchell Garrett célèbrent une victoire contre la Tchéquie à la Coupe de parahockey 2023.

Lorsqu’il est revenu au camp de sélection en septembre, ses progrès ont sauté aux yeux des membres du personnel entraîneur.

« Je crois qu’il a pris ses aises dans sa luge, confirme Herrington. Au début, il hésitait à prendre position dans le haut de son enclave, alors qu’on le voit désormais s’imposer davantage dans son positionnement et défier les tireurs. »

Après avoir rêvé de faire partie d’Équipe Canada pendant plus de six ans, Garrett a finalement reçu l’appel l’informant qu’il ferait ses débuts sur la scène internationale lors de la Coupe de parahockey 2023 à Quispamsis, au Nouveau-Brunswick.

« Annoncer ce type de nouvelles est l’un des aspects les plus agréables de notre travail, confie Herrington. Nous sommes très heureux de l’avoir parmi nous. Nos vétérans font un excellent travail pour célébrer de tels moments, parce qu’il n’y a pas si longtemps, ils revêtaient eux-mêmes le chandail unifolié pour la première fois. »

« Ma famille, mes amis, ma copine, tout le monde a joué un rôle dans mon parcours, estime Garrett. C’était un moment très agréable au téléphone quand j’ai annoncé à mes parents que j’avais été sélectionné au sein de l’équipe, ça s’entendait à quel point mon père était fier.

« Pour ma mère, après ma première expérience sur la glace où elle avait remis en doute mon choix, le fait de pouvoir lui dire que j’avais été pris dans l’équipe a permis de boucler la boucle. »

À Quispamsis, Garrett attend impatiemment sa chance de représenter le Canada pour la première fois sur la scène internationale et, par le fait même, d’inspirer potentiellement d’autres membres de la communauté paraplégique à découvrir le parahockey.

« J’ai les larmes aux yeux chaque fois que j’y pense, parce que jouer pour Équipe Canada est un objectif que j’ai depuis l’âge de huit ans, dit-il. La plupart des gens avec un handicap semblable au mien envisagent d’autres sports… J’adore l’idée de pouvoir changer cette façon de penser. »

Voir plus

Officiels affectés à l’international en sol canadien

Trente-six arbitres et juges de lignes seront en poste à Langley, Delta, Cornwall et Bridgewater

Jason La Rose
|
01 November 2022

Les événements de l’automne de Hockey Canada sont de retour pour la première fois depuis 2019, et les officiels sont prêts à sauter sur la glace.

Au total, 36 officiels de partout au pays, soit 17 arbitres et 19 juges de lignes, ont été sélectionnés pour le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, le Défi mondial junior A et la Coupe de parahockey.

« Nos événements de l’automne sont une belle occasion pour les personnes qui participent à notre Programme d’excellence des officiels », affirme Dan Hanoomansingh, responsable des officiels à Hockey Canada. « Ces officiels ont trimé dur pour se perfectionner depuis leur dernière affectation à l’un de nos camps. Nous suivons leurs progrès avec attention et pouvons dire qu’ils ont mérité leur poste à ces événements internationaux d’envergure. »

C’est par l’entremise du Programme d’excellence des officiels (PEO) que les arbitres et juges de lignes du pays parviennent à être sélectionnés pour des affectations aux plus grands tournois nationaux et internationaux. Le programme vise à fournir un cheminement de développement aux arbitres et aux juges de lignes qui aspirent à l’élite, ainsi qu’un entraînement adéquat sur le plan du développement aux arbitres et aux juges de lignes de l’élite; à préparer les personnes qui enfilent l’uniforme zébré pour des compétitions nationales et internationales; et à aider Hockey Canada à prendre des décisions éclairées en vue des affectations.

Pour de plus amples renseignements sur le Programme des officiels de Hockey Canada, visitez le HockeyCanada.ca/Officiels.

Défi mondial de hockey des moins de 17 ans (Langley et Delta, C.-B.)

Nom (Ville d'origine) Membre Rôle
Nick Arcan (Thornton, Ont.) Fédération de hockey de l’Ontario Juge de lignes
Cédric Beaudet (Bécancour, Qc)
Hockey Québec Arbitre
Mathieu Boudreau (Gatineau, Qc) Hockey Québec Arbitre
Sam Currie (Masstown, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse Arbitre
Tanner Doiron (Bedeque, Î.-P.-É.) Hockey Î.-P.-É. Arbitre
Maxime Ferland (Ste-Catherine, Qc) Hockey Québec Juge de lignes
Mitchell Gibbs (Coquitlam, C.-B.) Hockey C.-B. Juge de lignes
Antoine Huot (Mirabel, Qc) Hockey Québec Juge de lignes
Connor McCracken (Chilliwack, C.-B.) Hockey C.-B.
Arbitre
Garrett Merrill (Bedford, N.-É.) Hockey Est de l’Ontario Juge de lignes
Harrison O'Pray (Moncton, N.-B.) Hockey Nouveau-Brunswick Arbitre
Tristan Peacock (Ayr, Ont.) Fédération de hockey de l’Ontario Juge de lignes
David-Daniel Pendleton (Dieppe, N.-B.) Hockey Nouveau-Brunswick
Juge de lignes
Kyle Rodgers (Waterloo, Ont.) Fédération de hockey de l’Ontario Juge de lignes
Matthew Scott (Toronto, Ont.) Fédération de hockey de l’Ontario
Arbitre
Ty Skene (Prince Albert, Sask.) Hockey Saskatchewan Arbitre

Les entraîneurs en arbitrage pour le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans sont Dan Hanoomansingh (Vancouver, C.-B.) et Kirk Wood (Stratford, Ont.).

Défi mondial junior A (Cornwall, Ont.)

Nom (ville d’origine) Membre Rôle
Taylor Burzminski (St. Albert, Alb.) Hockey Alberta Arbitre
Dominic Cadieux (Saint-Constant, Qc) Hockey Québec Arbitre
Danny Emerson (Belleville, Ont.) Fédération de hockey de l’Ontario Arbitre
Jérémy Faucher (Cowansville, Qc)
Hockey Québec Juge de lignes
Andre Grougrou (Burlington, Ont.) Fédération de hockey de l’Ontario Juge de lignes
Anthony Lapointe (Verdun, Qc) Hockey Québec Juge de lignes
Nick Melanson (Moncton, N.-B.) Hockey Nouveau-Brunswick
Arbitre
Shawn Oliver (Ottawa, Ont.) Hockey Est de l’Ontario Juge de lignes
Tim Plamondon (Kelowna, C.-B.) Hockey C.-B. Juge de lignes
Alex Robichaud (Dieppe, N.-B.) Hockey Nouveau-Brunswick
Arbitre

Les entraîneurs en arbitrage pour le Défi mondial junior A sont Hanoomansingh et Todd Robinson (Sackville, N.-É.).

Coupe de parahockey (Bridgewater, N.-É.)

Nom (ville d’origine)
Membre Rôle
Blaise Curry (Bedford, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Arbitre
Dylan Dauphinee (Lunenburg, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Juge de lignes
Corey Hayne (Antigonish, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Arbitre
Nick MacIsaac (Judique, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Juge de lignes
Brad Murray (Bridgewater, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Juge de lignes
Chris Newell (Chebucto, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Arbitre
Ryan O'Rourke (Yarmouth, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Juge de lignes
Jane Ogilvie (Truro, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Juge de lignes
Chris Palk (Sackville, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Arbitre
Drake Robinson (Timberlea, N.-É.) Hockey Nouvelle-Écosse
Arbitre

Voir plus

Dans mes propres mots : Tyler McGregor

Le capitaine de l’équipe nationale de parahockey du Canada parle de sa lutte contre le cancer et de la façon dont le sport a donné une nouvelle direction importante à sa vie

03 December 2020
Voir plus

Le Canada remporte l’argent à la Coupe de parahockey Canadian Tire 2019

Les Canadiens perdent de justesse contre les Américains à Paradise

NR.092.19
|
07 December 2019

PARADISE, T.-N.-L. – L’équipe nationale de parahockey du Canada a remporté sa sixième médaille d’argent à la Coupe de parahockey Canadian Tire 2019 à la suite d’une défaite de 2-1 aux mains des États-Unis, samedi soir au Paradise Double Ice Complex.

C’est la septième médaille d’argent des Canadiens (2009, 2012, janvier 2016, décembre 2016, 2017, 2018, 2019) qui ont également cinq médailles d’or (2007, 2008, avril 2011, novembre 2011, 2013) et une de bronze (2015).

« J’ai trouvé que c’était un match incroyable. L’ambiance était électrique et [Paradise] a organisé un événement formidable », a déclaré Tyler McGregor (Forest, Ont.), capitaine d’Équipe Canada. « C’était un match robuste et rapide, exactement ce à quoi nous nous attendions d’un match contre les États-Unis. 

« J’ai trouvé que nous avons fait preuve de beaucoup de résilience, de beaucoup de persévérance en tentant une remontée. Nous avons eu une troisième période incroyable, alors nous rentrons chez nous fiers des efforts que nous avons déployés. Je pense que le produit sur la glace, non seulement ce soir, mais toute la semaine, était exceptionnel, et pour notre sport, c’est exactement ce que nous avions demandé. »

Les Américains ont compté en premier au milieu de la deuxième période et ils ont fait mouche à nouveau après six minutes de jeu en troisième avant que Billy Bridges (Summerside, Î.-P.-É.) ne réduise l’écart à un but un peu plus d’une minute plus tard en comptant son 189e but en carrière. Malgré plusieurs occasions de marquer en fin de match, les Canadiens n’ont pu inscrire le but égalisateur.

Dominic Larocque (Québec, Qc) a été fantastique devant le filet canadien, réalisant 19 arrêts au cours d’une performance qui a ravi la foule.

« Ce fut un tournoi incroyable. Je n’aurais jamais pensé avoir l’occasion de représenter mon pays et ma province devant la foule de ma ville d’origine », a déclaré Liam Hickey (St. John’s, T.-N.-L.). « Sachant combien de travail ma famille et mes amis ont investi dans cet événement, et que tout se soit si bien passé, je suis honoré que Hockey Canada ait pu venir ici et que nous ayons pu présenter Terre-Neuve au monde entier. »

La Russie blanchit les Tchèques pour remporter le bronze

La Russie s’est assurée de quitter la Coupe de parahockey Canadian Tire avec une médaille pour la troisième fois en quatre présences, remportant une victoire de 5-0 sur la République tchèque pour le bronze. Nikolai Terentev a ouvert la voie avec deux buts pour les Russes, qui ont également remporté le bronze en 2013 et l’argent en janvier 2016. Ilia Volkov, Airat Khamzin et Aleksei Eremin ont également marqué, tandis qu’Evgenii Plotnikov a réalisé neuf arrêts pour réussir le jeu blanc.

La Coupe de parahockey Canadian Tire 2020 aura lieu à Bridgewater, N.-É.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale de parahockey du Canada et la Coupe de parahockey Canadian Tire, veuillez visiter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook, Twitter, Twitter.com/HC_ParaFR et Twitter.com/HC_CoupeParaCT.

Voir plus

Paradise prête à accueillir la Coupe de parahockey Canadian Tire 2019

Le Canada, les États-Unis, la République tchèque et la Russie sont prêts à croiser le fer à Terre-Neuve-et-Labrador

NR.090.19
|
30 November 2019

PARADISE, T.-N.-L. – Paradise est prête à recevoir le monde, alors que quatre équipes batailleront pour l’or à la Coupe de parahockey Canadian Tire 2019, du 1er au 7 décembre.

Le Paradise Double Ice Complex accueillera le Canada, les États-Unis, la République tchèque et la Russie. Le Canada a remporté le tournoi, connu sous le nom du Défi mondial de hockey sur luge jusqu’en 2017, à cinq reprises, plus récemment en 2013, tandis que les États-Unis visent une sixième médaille d’or de suite.

« C’est une période très excitante en ce moment; l’aréna a été rebaptisé, les bénévoles sont prêts et nous sommes impatients de voir ces incroyables athlètes créer des souvenirs inoubliables pour eux et les partisans », a déclaré Don Dyke, président du comité organisateur hôte. « C’est un événement que nous n’avons jamais vu et les partisans ne devraient pas rater l’occasion de voir les meilleurs sur la glace, y compris notre propre Liam Hickey qui joue pour Équipe Canada. »

Historiquement, cet événement a généré des retombées économiques locales de plus d’un million de dollars. Les profits nets de l’événement serviront aux programmes de hockey mineur et de parahockey de Paradise et des environs.

Des forfaits complets de billets de l’événement sont en vente au coût de 69 $ au HockeyCanada.ca/Billets. Les forfaits comprennent les six matchs de la ronde préliminaire, les demi-finales et les matchs pour les médailles de bronze et d’or. Tous les duels de la ronde préliminaire, les demi-finales et le match pour la médaille de bronze seront offerts en webdiffusion au HockeyCanada.ca. Le match pour la médaille d’or sera présenté en direct sur TSN, partenaire de diffusion officiel de Hockey Canada, le samedi 7 décembre à 18 h HA/14 h HP; veuillez consulter votre programmation locale pour plus de détails.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale de parahockey du Canada et la Coupe de parahockey Canadian Tire, veuillez visiter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook, Twitter, Twitter.com/HC_ParaFR et Twitter.com/HC_CoupePara.

Voir plus

Une nouvelle ère pour le parahockey

Avec six recrues remplaçant plusieurs grands noms, l’équipe nationale de parahockey du Canada amorce sa nouvelle saison à London

Jason La Rose
|
02 December 2018

Huit mois après sa défaite crève-cœur en prolongation contre les États-Unis dans le match pour la médaille d’or aux Paralympiques, l’équipe nationale de parahockey du Canada entreprend sa nouvelle saison cette semaine à la Coupe de parahockey Canadian Tire 2018.

Mais l’équipe qui s’avancera sur la glace à London sera bien différente de celle qui est passée à 37,8 secondes de remporter l’or à PyeongChang.

Six joueurs de la formation paralympique, dont plusieurs grosses pointures, sont partis, prenant une année loin du sport pour soigner des blessures et explorer leurs options à l’extérieur du jeu.

Cette liste comprend le capitaine Greg Westlake, les excellents défenseurs Steve Arsenault, Brad Bowden et Adam Dixon, et les avants Ben Delaney et Bryan Sholomicki; ensemble, ces six joueurs ont inscrit 13 buts et accumulé 39 points en Corée du Sud; ils ne seront donc pas faciles à remplacer.

Mais ces absences représentent une occasion pour six recrues d’Équipe Canada qui en seront à leurs débuts à London, et l’entraîneur-chef Ken Babey aime ce que ces joueurs apportent sur la glace.

« Je crois que nous allons être plus rapides et je pense que nous allons avoir beaucoup plus d’énergie à cause de la jeunesse, et j’espère que ce sera de bon augure pour nous », dit Babey. « Nous manquerons parfois d’expérience, mais dans l’ensemble, nous sommes encore l’équipe canadienne que nous avons été, et avec le temps, nous serons plus forts que jamais. »

Et ce n’est pas comme si les Canadiens manquaient de puissance ou de leadership. Les cinq meilleurs pointeurs des Paralympiques – avec Tyler McGregor et Liam Hickey en tête – sont de retour et l’équipe profitera du savoir-faire de vétérans.

« Je crois que les vétérans sont la clé », dit Babey. « Les entraîneurs peuvent parler et enseigner des choses, mais ce sont surtout les joueurs chevronnés qui le font de diverses façons, en étant des amis, en socialisant, en donnant l’exemple sur la glace, en expliquant des choses à leurs pairs, et je crois que cela a un impact plus grand que n’importe quoi.

« Nos gars ont fait du très bon travail, ils ont réagi à cela, et nous verrons comment tout va se dérouler cette semaine. Le vrai test sera de composer avec la pression et de livrer des luttes; nous verrons alors ce dont nous sommes capables. J’aime nos chances et j’aime les progrès que les gars ont réalisés. »

Ils ont aussi profité de l’expérience internationale acquise auprès de l’équipe nationale de développement de parahockey du Canada. Les six nouveaux joueurs – Alexis Auclair, Rod Crane, Cody Dolan, Anton Jacobs-Webb, Micah Kovacevich et Garrett Riley – ont joué au sein de l’équipe de développement et ils connaissent les attentes qui accompagnent le fait d’endosser le chandail orné de la feuille d’érable.

Et malgré la présence de nouveaux visages au sein de la formation, ces attentes n’ont pas changé.

« Si vous jouez au hockey pour le Canada et que votre objectif n’est pas de remporter chaque match, vous n’êtes pas un joueur de hockey canadien », déclare Billy Bridges qui, à l’amorce de sa 21e saison avec l’équipe nationale, occupe le premier rang de tous les temps au chapitre des matchs joués (219), des buts (183), des aides (200) et des points (383). « Nous reconnaissons qu’il y a un processus et que nous avons de nouveaux joueurs, mais vétéran ou recrue, nous devons être fiers de notre effort. »

La saison 2018-2019 marque le début d’un nouveau cycle paralympique de quatre ans, et avec Beijing et les Jeux de 2022 dans la mire, existe-t-il un meilleur moment pour repenser Équipe Canada?

Il reste peut-être 1 188 jours avant les cérémonies d’ouverture en Chine, mais le travail commence maintenant.

« Dès le départ, nous avons insisté sur les quatre prochaines années de développement du parahockey au Canada, et cela commence avec cette équipe », affirme Bridges. « C’est spécial de profiter de l’énergie [des recrues] et de redéfinir la culture de notre équipe. Les gars qui ne sont pas parmi nous cette année sont irremplaçables, et j’espère que ces gars réalisent que le moment est venu pour eux d’établir leur propre identité comme joueurs. »

Voir plus

L’équipe nationale de parahockey du Canada s’amène à London, Ontario, pour la Coupe de parahockey Canadian Tire

L’horaire est maintenant connu et les forfaits de billets sont en vente

NR.088.18
|
13 November 2018

LONDON, ONT. – Après sa conquête de la médaille d’argent aux Jeux paralympiques, l’équipe nationale de parahockey du Canada sera à London, Ont., pour la Coupe de parahockey Canadian Tire, du 2 au 8 décembre 2018.

Le Western Fair Sports Centre accueillera le Canada, la Corée et les États-Unis – les trois pays médaillés en parahockey aux Jeux paralympiques d'hiver de 2018 – qui rivaliseront pour la médaille d’or dans un tournoi qui existe depuis 2007, autrefois connu sous le nom de Défi mondial de hockey sur luge. La Coupe de parahockey Canadian Tire est l’un des tournois internationaux qui rassemblent les meilleurs athlètes de parahockey au monde.

Le tournoi comprend six matchs en ronde préliminaire du 2 au 7 décembre et le match pour la médaille d’or le samedi 8 décembre. Les amateurs pourront profiter de la meilleure option en matière de prix en se procurant le forfait complet du tournoi, qui comprend un accès à tous les matchs, pour seulement 45 $.

«London est très chanceuse d’avoir été choisie pour être l’hôte de cette prestigieuse Coupe de parahockey Canadian Tire », a exprimé le président du comité organisateur hôte, Todd Sargeant. « Ce sport a pris de l’ampleur depuis que London a accueilli l’événement de 2011 et les matchs se déroulent à un rythme pas mal plus soutenu avec plus de compétition et d’action qu’avant. Nous croyons que cet événement augmentera l’intérêt envers le parahockey et que le legs de ce tournoi permettra d’améliorer ce sport à l’échelle locale pour le Blizzard de London. »

« Ces athlètes sont incroyablement dévoués envers leur équipe et leur sport et ça paraît quand ils se retrouvent sur la patinoire », a commenté le président et chef de l’exploitation de Hockey Canada, Scott Smith. « Ce tournoi ne représente pas seulement une chance de mettre en valeur les meilleurs joueurs de parahockey, mais aussi une occasion pour les Canadiens de voir à quel point ce sport a un impact positif sur une communauté. »

« Nous sommes excités d’avoir été sélectionnés pour accueillir la Coupe de parahockey Canadian Tire à London en décembre », a confié le président du conseil d’administration de la Fédération de hockey de l’Ontario. « Cet événement aura un impact positif sur la communauté bien au-delà du tournoi et les revenus générés permettront de sensibiliser davantage la communauté à ce sport et à le rendre accessible à autant de personnes que possible. C’est vraiment remarquable de voir à quel point les gens de London et des environs se rassemblent pour appuyer ces grands événements, sachant fort bien qu’ils contribuent à donner la chance aux jeunes de participer au merveilleux sport du hockey. »

Tous les duels de la ronde préliminaire seront présentés en direct sur le Hockeycanada.ca, tandis que le match pour la médaille d’or sera télédiffusé sur TSN/RDS, partenaires officiels de diffusion de Hockey Canada.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale de parahockey du Canada, veuillez consulter le site HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux sur Facebook et Twitter.com/HC_CoupePara.

Voir plus
© Matthew Murnaghan / Hockey Canada Images

Mise en vente des billets pour la Coupe de parahockey Canadian Tire

L’événement rebaptisé mettant en vedette les meilleures nations au parahockey aura lieu à London, Ont., en décembre 2018

NR.073.18
|
26 September 2018

LONDON, Ont. – Le tournoi récemment renommé la Coupe de parahockey Canadian Tire aura lieu à London en décembre, et les partisans peuvent maintenant profiter d’une offre aux premiers acheteurs pour obtenir leurs billets, en plus d’avoir l’occasion de s’inscrire à titre de bénévoles.

Les trois équipes médaillées aux Jeux paralympiques d’hiver de 2018 sont prêtes à se livrer compétition sur la glace du Western Fair Sports Centre à compter du 2 décembre, et le comité organisateur local se prépare à accueillir les partisans à cette excitante vitrine de l’élite internationale au parahockey – qui comporte notamment un match revanche très attendu entre le Canada et les États-Unis.

« Nous sommes ravis d’être à nouveau les hôtes de cet événement », a déclaré Todd Sargeant, président du comité organisateur hôte de la Coupe de parahockey Canadian Tire 2018 et du club de hockey sur luge du Blizzard de London. « London a toujours donné son appui au parahockey et à Hockey Canada, et c’est ce à quoi nous nous attendons cette fois-ci également. Le parahockey est un sport très excitant, et nous espérons que la communauté viendra soutenir ces athlètes et permettre à Équipe Canada de profiter pleinement de l’avantage de jouer à domicile. »

M. Sargeant et le comité organisateur hôte local ont dévoilé le prix des billets et des forfaits en vue de la Coupe de parahockey Canadian Tire 2020. Dès aujourd’hui, les partisans de hockey peuvent se prévaloir d’une offre aux premiers acheteurs à partir de seulement 47 $, ce qui comprend les 10 matchs disputés dans le cadre du tournoi. À compter du 1 er novembre, le prix de base du forfait complet de billets passera à 62,50 $. Les forfaits de billets sont en vente au HockeyCanada.ca/Billets, par téléphone au 1-866-455-2849, ou en personne à la billetterie du Budweiser Gardens.

Deux membres de l’ équipe nationale de parahockey 2018-2019 du Canada qui a été nommée récemment – James Dunn et Tyler McGregor – ont des liens étroits avec la ville de London; Dunn et McGregor, qui sont respectivement originaires des municipalités avoisinantes de Wallacetown et de Forest, ont fait connaissance pour la première fois pendant leurs traitements contre le cancer à London. Les deux joueurs faisaient partie de l’équipe médaillée d’argent du Canada aux Jeux paralympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang en mars dernier.

Occasions de bénévolat

Par ailleurs, le comité organisateur hôte cherche des bénévoles pour son équipe afin d’assurer le succès de cet événement de classe mondiale dans la région de London. Différents rôles de bénévoles, par exemple pour le transport, les services aux équipes, les services aux équipes et l’expérience des partisans, sont actuellement offerts. Les personnes de 18 ans et plus qui souhaitent devenir bénévoles peuvent proposer leur candidature en ligne.

Il y a longtemps que London accueille des événements de Hockey Canada. La ville a reçu l’édition 2011 de ce tournoi, où le Canada a remporté l’or, ainsi que le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2008 – sans oublier qu’on y a présenté, en décembre dernier, un match préparatoire de la formation canadienne qui a par la suite gagné la médaille d’or au Championnat mondial junior 2018 de l’IIHF.

Comme c’est le cas pour d’autres événements de Hockey Canada, London profitera des profits nets de la vente des billets pour la Coupe de parahockey Canadian Tire 2018, car ceux-ci resteront dans la communauté en vertu du legs de l’événement pour assurer l’essor du sport. Par le passé, ce tournoi a généré des retombées économiques de plus d’un million de dollars dans la communauté hôte.

Des renseignements sur l’horaire complet de l’événement et les équipes participantes seront annoncés prochainement.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale de parahockey du Canada et la Coupe de parahockey Canadian Tire, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux TwitterFacebook et Instagram.

Voir plus
© Andrew Stephenson/Hockey Canada Images

Hockey Canada présente la Coupe de parahockey Canadian Tire

L’événement rebaptisé mettant en vedette les meilleurs pays de parahockey aura lieu à London, Ont., en déc. 2018

NR.046.18
|
18 June 2018

LONDON, Ont. – Hockey Canada sera de retour à London en décembre lorsque la Coupe de parahockey Canadian Tire, un tournoi de hockey de classe mondiale, sera présentée au Western Fair Sports Centre du 1er au 8 décembre.

Dans le cadre du Gala et tournoi de golf de la Fondation Hockey Canada à London, Hockey Canada a annoncé que son partenaire de longue date Canadian Tire avait accepté de devenir commanditaire en titre de ce qui était auparavant connu comme le Défi mondial de hockey sur luge – un événement international de parahockey qui réunit l’équipe nationale de parahockey du Canada et trois autres puissances du parahockey pour un tournoi d’une semaine. La première édition de l’événement nouvellement rebaptisé Coupe de parahockey Canadian Tire aura lieu à London la première semaine de décembre.

« Jouer à domicile est toujours excitant, mais de savoir que nous serons ici à London, si près de ma ville d’origine de Wallacetown, c’est très spécial », a déclaré James Dunn, médaillé d’argent aux Paralympiques qui a accumulé deux buts et cinq aides en cinq matchs aux Jeux paralympiques d’hiver à PyeongChang en mars dernier. « Cet événement est l’un des plus prestigieux du calendrier international de parahockey, et voir un grand partenaire comme Canadian Tire se joindre à nous continuera de rehausser l’événement pour notre équipe et pour les autres pays invités à participer. Mes coéquipiers et moi sommes impatients de voir les partisans de London et de la région venir nous encourager en décembre. »

Il y a longtemps que London accueille des événements de Hockey Canada. La ville a reçu l’édition 2011 de ce tournoi, où le Canada a remporté l’or, ainsi que le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2008 – sans oublier qu’on y a présenté, en décembre dernier, un match préparatoire de la formation canadienne qui a remporté le Championnat mondial junior 2018 de l’IIHF par la suite.

« Nous sommes si heureux d’accueillir un autre événement de Hockey Canada, soit la Coupe de parahockey Canadian Tire », a déclaré le maire Matt Brown. « Nous sommes une ville de sport de fond en comble et ceci le prouve de nouveau. J’ai vraiment hâte à cet événement. Je sais que notre communauté l’appuiera de plusieurs façons. »

« Canadian Tire est passionnée par le hockey, que ce soit des enfants de tous les niveaux d’habileté qui s’avancent sur la glace pour la première fois ou nos équipes nationales qui jouent pour l’or en passant par toutes les familles et tous les partisans », a déclaré Jeffrey Orridge, vice-président directeur, Communauté et Partenariats, Société Canadian Tire. « Nous sommes fiers de présenter la Coupe de parahockey Canadian Tire à London, et nous sommes impatients d’encourager Équipe Canada en décembre. »

Comme c’est le cas pour d’autres événements de Hockey Canada, London profitera des profits nets de la vente des billets pour la Coupe de parahockey Canadian Tire 2018, car ceux-ci resteront dans la communauté en vertu du legs de l’événement pour assurer l’essor du sport. Par le passé, ce tournoi a généré des retombées économiques de plus d’un million de dollars dans la communauté hôte.

 « Le parahockey est en croissance partout au pays, et nous sommes fiers de son essor et de son intégration ici dans la communauté de London », a dit Todd Sargeant, président du comité organisateur hôte local de la Coupe de parahockey Canadian Tire 2018. « Nous savons que les gens de London seront nombreux à appuyer cet événement – des commanditaires, aux bénévoles, aux partisans dans les gradins. Nous sommes impatients de présenter cette action excitante que nous avons tous pu apprécier lors des derniers Jeux paralympiques dans notre communauté de London. »

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale de parahockey du Canada et la Coupe de parahockey Canadian Tire, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Twitter, Facebook et Instagram.

À propos de Canadian Tire

La Société Canadian Tire Limitée (TSX:CTC.A) (TSX:CTC) ou « CTC » est un réseau d’entreprises qui comprend la vente au détail, une division de services financiers et CT REIT. La vente au détail, menée par Canadian Tire fondée en 1922, offre aux Canadiens tout ce dont ils ont besoin pour la vie au Canada par l’entremise de ses secteurs Au foyer, Au jeu, À l’atelier, Au volant et Saisonnier. PartSource et Essence + sont des composantes clés du réseau Canadian Tire. Le secteur du détail regroupe également Mark’s/L’Équipeur, un chef de file du vêtement décontracté et de travail, et FGL Sports (Sport Chek, Hockey Experts, Sports Experts, National Sports, Intersport, Pro Hockey Life et Atmosphère) qui offre les meilleures marques de vêtements de sport. Environ 1 700 commerces de détail et postes d’essence sont soutenus et mis en valeur par notre division des services financiers, ainsi que par les dizaines de milliers d’employés de l’entreprise, ses détaillants locaux, ses franchisés et ses marchands de pétrole. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Corp.CanadianTire.ca.
Voir plus

Le Canada remporte l'argent au Défi mondial de hockey sur luge

Les hôtes perdent le match pour la médaille d’or contre les États-Unis; la Corée gagne la médaille de bronze

NR.107.17
|
10 December 2017

CHARLOTTETOWN, Î.-P.-É. – L'équipe nationale sur luge du Canada se contente d'une médaille d'argent au Défi mondial de hockey sur luge 2017 après s'être inclinée par la marque de 3-2 contre les États-Unis lors du match pour la médaille d’or samedi soir.

Au cours des onze années d’existence de ce tournoi, le Canada a maintenant gagné cinq médailles d’or, cinq d’argent et une de bronze.

« Nos gars ont fait un très bel effort. Lorsqu'on a eu des occasions, soit nous les avons ratées, soit [le gardien de but américain Steve] Cash les a repoussées », a déclaré Ken Babey (Saskatoon, Sask.), entraîneur-chef d'Équipe Canada. « Nous avons manqué d'aplomb et causé trop de revirements en début de match; ça devient difficile contre une équipe comme les États-Unis, qui ont beaucoup de vitesse et de puissance offensive, et ça a été le tournant dans le match. »

Les États-Unis ont pris les devants par trois buts avant que Adam Dixon (Midland, Ont.) ne repère Tyler McGregor (Forest, Ont.) pendant un avantage numérique de deux hommes pour inscrire le Canada au pointage à mi-chemin de la deuxième période.

Liam Hickey (St. John’s, T.-N.-L.) a ajouté un deuxième but pour le Canada sur une passe de McGregor avec 10 minutes à jouer en troisième dans une tentative de compléter la remontée. Dominic Larocque (Québec, Qc) a réalisé 11 arrêts devant le filet du Canada.

« Dès que tu accordes une avance de trois buts, c'est difficile de s'en remettre, surtout contre une telle équipe », a dit McGregor. « Nous avons fait preuve de résilience en tentant d'effectuer une remontée. Nous avons bien joué en troisième, mais c'est plutôt difficile de se sortir d'une telle position. C'est frustrant, parce que nous savons que nous sommes capables de mieux. Nous sommes très motivés à atteindre notre plein potentiel et à continuer de nous améliorer en vue des Jeux paralympiques en Corée. »

Plus tôt aujourd'hui, la Corée a doublé l'Italie au pointage en l'emportant 6-3 dans le match pour la médaille de bronze afin de récolter une médaille pour une deuxième fois en trois ans.

Le tournoi à quatre équipes a offert des matchs enlevants pour les amateurs pendant les cinq jours au cours desquels il y a eu dix matchs au MacLauchlan Arena. Équipe Canada s'est intégrée à la communauté en tenant des présentations dans les écoles locales, en visitant un centre d'activités pour personnes âgées et en rencontrant des équipes de hockey mineur.

Plus de 2 800 élèves ont rempli l'aréna tout au long de la semaine pour encourager les athlètes grâce à un programme scolaire local. Le Défi mondial de hockey sur luge laissera également un legs durable dans la région. En effet, tous les profits de l'événement seront réinvestis dans la communauté pour la croissance du hockey sur luge.

Le Défi mondial de hockey sur luge est le plus récent arrêt dans le parcours d'Équipe Canada vers PyeongChang et les Jeux paralympiques de 2018. Le tournoi succède à une série de trois matchs contre la Corée à Gangneung, en Corée du Sud, qui a eu lieu le mois dernier. L'action reprend en février lorsque l'équipe disputera une série de deux matchs contre les États-Unis en préparation des Jeux.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et les programmes de hockey sur luge du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook et Twitter.

Voir plus

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Videos
Photos
play_logo
FHC : Rêves devenus réalité à Membertou
play_logo
CMM : Faits saillants – SWE 4, CAN 2 (médaille de bronze)
play_logo
CMM : Faits saillants – SUI 3, CAN 2 TB (demi-finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 6, SVK 3 (quart de finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, CZE 3 Prol. (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Retour sur un parcours endiablé à Riga
play_logo
Coupe du Centenaire : Faits saillants – Collingwood 1, Melfort 0 (Match pour le médaille d'or)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 3, SUI 2 (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 5, FIN 3 (ronde préliminaire)
play_logo
ENM : Fierté et passion derrière le banc
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, NOR 1 (ronde préliminaire)
play_logo
Canucks de Calgary (AJHL) c. Mustangs de Melfort (SJHL) | Coupe du centenaire
Horaire
HC Logo
Edmonton, Alb., Canada
août 3 - 10