2022 23 npt selection camp alanna raphaelle 960 1

De la compétition au camp de Calgary

Alanna Mah et Raphaëlle Tousignant sont ravies d’être à Calgary, en Alberta, où elles tentent de se tailler une place au sein de l’équipe nationale de parahockey du Canada cette saison

Shannon Coulter
|
7 septembre 2022
|

Après avoir remporté la médaille d’argent lors de la toute première édition du Défi mondial féminin de l’organisme World Para Ice Hockey tenu à Green Bay, au Wisconsin, Alanna Mah et Raphaëlle Tousignant sont maintenant à Calgary dans l’espoir d’obtenir un poste au sein de l’équipe nationale de parahockey du Canada. Il s’agit de la deuxième fois de l’histoire de l’équipe que des joueuses de parahockey sont invitées au camp de sélection; Christina Picton y avait participé en 2019.

De leur initiation au sport à leur plus beau souvenir sur la glace, apprenez à connaître ces deux athlètes prometteuses de chez nous.

Hockey Canada (HC) : Quelle a été votre première expérience en parahockey?

Alanna Mah (AM) : J’ai commencé à jouer à l’âge de neuf ans. J’ai toujours aimé le hockey, mais j’ai d’abord joué au soccer avec l’association des sports paralympiques à Edmonton. C’est là que j’ai découvert le parahockey, que j’ai commencé à pratiquer peu de temps après.

Raphaëlle Tousignant (RT) : C’est mon père qui m’a initiée au parahockey après mon amputation. Comme j’étais une joueuse de ringuette avant de perdre ma jambe, c’était très important pour moi de trouver un autre sport sur glace. Il y a quelques années, un samedi matin, mes proches et les membres du personnel qui s’occupaient de moi m’ont amenée à la patinoire. C’est à ce moment que je suis tombée amoureuse du parahockey.

HC : Parlez-nous de votre réaction quand vous avez appris que vous étiez invitées au camp de sélection.

AM : J’étais à la fois étonnée et honorée. C’est un privilège de faire partie de ce groupe et d’avoir l’occasion de poursuivre ma carrière d’athlète ici.

RT : J’étais super heureuse, mais aussi très stressée. Un mélange des deux. Je suis ravie d’être ici, c’est toute une occasion qui s’offre à moi. Je l’ai déjà dit, mon but est de participer aux Jeux paralympiques, que ce soit avec les femmes ou les hommes, on ne sait jamais. Une chose est certaine, c’est que j’entends bien saisir cette chance et voir où cela va me mener.

HC : Quel est votre plus beau souvenir au parahockey?

AM : J’hésite entre mon premier camp de la prochaine génération en 2019 et ma participation au Défi mondial féminin à Green Bay.

RT : Je dirais le premier camp de la prochaine génération auquel j’ai participé en 2019. Je me souviens de mes débuts en parahockey, je rêvais de me rendre jusqu’aux Jeux paralympiques avec l’équipe masculine. Les gens me disaient que je n’y arriverais jamais. Quand j’ai reçu l’appel de Hockey Canada et qu’on m’a dit que j’étais invitée au camp de la prochaine génération, j’étais folle de joie. C’est là que j’ai vraiment commencé à y croire. J’ai appris énormément lors de ce camp.

HC : Comment voyez-vous l’évolution du parahockey au cours des cinq prochaines années?

AM : Bien entendu, j’aimerais voir le parahockey féminin continuer à se développer. Je crois que le sport est de plus en plus reconnu, qu’il gagne en popularité. Bref, je pense que le parahockey va poursuivre son essor.

RT : J’aimerais voir un championnat mondial officiel du côté féminin. C’est notre objectif, et j’espère vraiment qu’il se réalisera. Pour ce qui est des femmes au sein de l’équipe masculine, je crois que l’on continuera de repousser les limites et de s’améliorer. On pourrait même dépasser le niveau actuel des hommes. Avec les meilleurs professionnels à nos côtés, tout est possible.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
COUPE IPH 2022 : CAN 4 - CZE 1 (demi-finale)
Dominic Cozzolino inscrit deux buts et le Canada accède à la finale de la Coupe IPH.
COUPE IPH 2022 : USA 8 - CAN 2 (ronde préliminaire)
Jacobs-Webb et Hickey marquent en avantage numérique au dernier match du Canada en ronde préliminaire.
COUPE IPH 2022 : CAN 5 – IPH 2 (ronde préliminaire)
Quatre points pour Cozzolino; le Canada bat l’équipe IPH dimanche.
Coupe IPH 2022 : CAN 3 – CZE 0 (ronde préliminaire)
Hickey inscrit un doublé, et Huneault bloque 13 tirs dans un jeu blanc du Canada.
Horaire