2022 nwt rivalry series can usa matchup

Aperçu de la Série de la rivalité : Canada c. États-Unis

Mardi 15 novembre | 19 h HP | Kelowna, Colombie-Britannique | Match no 1

Jason La Rose
|
15 novembre 2022
|

NOTES SUR LE MATCH : CANADA C. ÉTATS-UNIS (15 NOVEMBRE)

TÉLÉVISION : RDS | Diffusion en continu : RDS Direct

La rivalité reprend! L’équipe nationale féminine du Canada amorcera l’édition 2022-2023 de la Série de la rivalité en sol canadien lorsqu’elle accueillera les États-Unis à la Prospera Place mardi soir.

DERNIÈRE RENCONTRE ENTRE LES DEUX ÉQUIPES

Le Canada a obtenu son 12e titre mondial lors du match pour la médaille d’or du Championnat mondial féminin 2022 de l’IIHF au début de septembre grâce à un doublé de Brianne Jenner en l’espace de seulement 1 min 23 s en deuxième période. L’équipe a ainsi signé une victoire enlevante de 2-1 contre les Américaines à Herning, au Danemark. Le match s’est avéré une bataille défensive au cours de laquelle les équipes n’ont effectué que 40 tirs au but en tout (21-19 en faveur des États-Unis). Ann-Renée Desbiens a stoppé 20 tirs dans la victoire.

À SURVEILLER

Après une illustre carrière universitaire, Élizabeth Giguère s’apprête à faire ses débuts avec Équipe Canada. La joueuse native de Québec est l’une des meilleures pointeuses de l’histoire de la NCAA, forte d’une récolte de 295 points (121-174—295) en 177 parties avec l’Université Clarkson et l’Université du Minnesota à Duluth. Giguère a été nommée trois fois à l’équipe des étoiles américaines de la NCAA, a remporté le prix Patty-Kazmaier remis à la meilleure joueuse de hockey féminin universitaire et a aidé Clarkson à remporter un titre national à son année recrue. Elle a participé à deux compétitions internationales, remportant deux médailles d’argent, soit au Championnat mondial féminin des M18 2015 de l’IIHF, puis à la Coupe des nations 2017 avec l’équipe nationale féminine de développement du Canada.

Giguère est la seule à faire ses débuts pour le Canada, mais les États-Unis miseront sur plusieurs nouveaux visages – six joueuses (Riley Brengman, Becca Gilmore, Kelsey King, Maureen Murphy, Gabby Rosenthal et Haley Winn) feront leur première apparition au sein de l’équipe nationale à Kelowna.

ENCORE EN COLOMBIE-BRITANNIQUE

Après l’Ontario, aucune autre province canadienne n’a accueilli plus d’éditions de la rivalité entre le Canada et les États-Unis que la Colombie-Britannique, où sera disputé un 15e duel entre ces deux nations mardi. Kelowna devient la cinquième communauté hôte de la Colombie-Britannique, s’ajoutant à Kamloops (où la série sera de passage jeudi), Richmond, Vancouver et Victoria.

Le Canada a les devants 8-6 contre les États-Unis dans les 14 premiers affrontements tenus dans la province, où chaque équipe a signé une grande victoire – le Canada a blanchi les Américaines 2-0 dans le match pour la médaille d’or des Jeux olympiques de 2010 à Vancouver, tandis que les États-Unis se sont vengés en l’emportant 1-0 en prolongation lors de la finale du Mondial féminin 2016 à Kamloops.

DES PLATEAUX À PORTÉE DE VUE

Après avoir atteint 100 aides en carrière pendant le Mondial féminin, Marie-Philip Poulin a deux autres marques personnelles qu’elle pourrait atteindre. Il ne manque que sept buts à Capitaine Canada pour devenir la quatrième joueuse à en inscrire 100 avec Équipe Canada (après Hayley Wickenheiser, Jayna Hefford et Danielle Goyette), et il ne lui faudra que cinq points pour en totaliser 200 (une marque qu’elle partagerait avec Wickenheiser, Hefford, Goyette et Caroline Ouellette).

RÉTROSPECTIVE

Bien que le Canada ait eu l’avantage avec 95 gains en 167 rencontres, cette rivalité demeure l’une des plus âprement disputées. À preuve, lors des 16 dernières rencontres entre les deux rivales, une séquence entamée en février 2020, six matchs se sont tranchés en prolongation (quatre fois en faveur du Canada, trois fois grâce à des buts gagnants de Poulin ), et trois ont été l’affaire d’un seul but d’écart.

Depuis le début de la Série de la rivalité en février 2018, les honneurs des 14 affrontements ont été répartis également entre les deux pays. Toutefois, les Américaines ont eu l’ascendant dans cinq des sept matchs en sol canadien.

Fiche de tous les temps : Le Canada mène 95-71-1 (20-17 en PROL. ou TB)
Buts pour le Canada : 458
Buts pour les États-Unis : 404

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
CMJ 2023 : CAN 6 – SVK 1 (match préparatoire)
Roy a récolté un but et une aide, et le Canada a battu la Slovaquie.
ENF 2022-2023 : CAN 3 – USA 2 PROL. (match 5)
Serdachny joue les héroïnes en prolongation, et le Canada reste en vie dans la série.
CMJ 2023 : CAN 6 – SUI 0 (match préparatoire)
Shane Wright inscrit un doublé, et le Canada blanchit la Suisse.
DMJA 2022 : Jour 6 – vendredi 16 décembre
Les États-Unis et la Suède ont conclu la ronde préliminaire sur une note victorieuse.
Horaire