curtis lazar anthony duclair
Une présence professionnelle
Anthony Duclair et Curtis Lazar ont passé de la LNH au Mondial junior pour le bien d’Équipe Canada… et d’eux-mêmes
David Brien
|
5 janvier 2015
|

Vous pouvez les considérer comme deux cadeaux de Noël à l’avance pour l’équipe nationale junior du Canada.

Le 9 décembre, la recrue des Rangers de New York Anthony Duclair a été prêtée à Équipe Canada en vue du Championnat mondial junior 2015 de l’IIHF, puis, le 18 décembre, la même chose est arrivée avec le joueur de première année des Sénateurs d’Ottawa, Curtis Lazar.

Les dirigeants de Hockey Canada étaient excités d’ajouter deux professionnels et avec raison; les équipes de la Ligue nationale de hockey prêtent, à l’occasion, de jeunes vedettes à Équipe Canada, mais c’est plutôt rare.

Avant cette année, cette situation était survenue seulement cinq fois depuis 2006 : Alex Pietrangelo (St-Louis) en 2010, Brett Connolly (Tampa Bay) et Devante Smith-Pelly (Anaheim) en 2012, Ryan Nugent-Hopkins (Edmonton) en 2013 et Mathew Dumba (Minnesota) en 2014.

Sans aucun doute, Duclair et Lazar font partie d’Équipe Canada en raison de ce qu’ils peuvent accomplir sur la glace, mais leur contribution hors glace, ayant passé trois mois dans le quotidien animé des formations de la LNH, ne peut être ignorée.

« J’essaie d’aider les jeunes ici », explique Duclair, à propos de sa contribution hors glace. « On a différents meneurs dans ce vestiaire qui peuvent le faire, donc ce leadership va nous mener loin. »

Que peuvent apporter les joueurs, selon eux?

« Juste une mentalité de professionnel », lance Lazar, un vétéran du Mondial junior 2014 qui a été nommé capitaine après quatre jours avec l’équipe. « Vous devez performer et exécuter sur une base quotidienne et tout commence dans les entraînements. Il s’agit d’avoir de bonnes habitudes. »

« Pas mal tout le monde ici a les habiletés pour jouer dans la LNH, ce n’est qu’une question de petits détails et c’est ce que j’essaie d’apporter à l’équipe. »

Contrairement à Lazar, qui a été un choix de première ronde très convoité des Sénateurs en 2013, Duclair a été repêché au troisième tour de la même année par les Rangers et en a surpris plusieurs en se taillant une place dans la formation à l’issue du camp d’entraînement de cet été.

Même s’il n’a pas une lettre sur son chandail comme Lazar, Duclair en a appris assez de ses coéquipiers à New York lors des trois premiers mois de sa saison recrue pour partager certaines de ses connaissances avec Équipe Canada.

« Les vétérans à New York m’aident beaucoup depuis le premier jour du camp », témoigne-t-il. « Surtout l’entraîneur-chef Alain Vigneault. Il m’a aidé à acquérir de la maturité à plusieurs niveaux. C’est une expérience incroyable que je vis. »

Même si les deux sont considérés comme des meneurs offensifs avec Équipe Canada, – Duclair joue sur le premier trio avec Sam Reinhart et Max Domi, alors que Lazar a cinq buts en cinq parties avec le tout premier choix potentiel du prochain encan, Connor McDavid, les deux n’ont pas nécessairement tout cassé depuis leur arrivée dans la LNH.

Les deux patineurs ont obtenu un but et six aides dans leur équipe. Duclair l’a fait en 18 rencontres avec New York et Lazar en 27 parties avec Ottawa. Ils ont parfois été laissés de côté, même s’ils étaient en santé.

Donc, pas besoin d’affirmer que les Canadiens sont excités de jouer un plus grand rôle au Mondial junior.

«  L’un des gros défis, ça été d’activer ma confiance », raconte Lazar. « J’ai souvent la rondelle et je suis employé dans toutes les situations ici, ce que je n’ai pas eu la chance de faire encore à Ottawa. »

« C’est une question de gagner confiance même si nous sommes pas mal jeunes encore », ajoute Duclair. « Si vous croyez en vous et que vous vous dites que vous jouez bien, normalement les choses se déroulent dans le bon sens. »

Même si la confiance qu’ils auront avec eux à leur retour dans la LNH sera bénéfique à leur saison recrue, remporter une médaille d’or et un titre national serait tout aussi souhaité par eux et leurs coéquipiers.

Excluant Duclair et Lazar, la formation des Rangers compte 12 joueurs de quatre pays qui ont participé au Championnat mondial junior de l’IIHF, alors que les Sénateurs ont 11 représentants de quatre pays.

« Des vétérans comme Martin (St-Louis) et Derrick (Brassard) m’ont souhaité bonne chance », raconte Duclair. « Évidemment, les joueurs canadiens m’encouragent et les autres, pas vraiment, donc ce serait vraiment plaisant de gagner. »

« Les Suédois m’ont donné de la misère en me disant à quel point ils étaient bons », témoigne Lazar, avec son large sourire habituel. « Donc, si nous les affrontons encore, je pense qu’il y aura quelque chose de plus en jeu, surtout quand je retournerai avec les Sénateurs. »

« Je vais parler avec Lehner, Karlsson, Zibanejad et les autres à mon retour. »

Espérons pour lui que ce sera avec une médaille d’or accrochée à son cou. 

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
kmacleod@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
AAHC 2018 : Une ronde de golf pour le hockey
Avec l’appui de 30 commanditaires, 150 golfeurs ont bravé le froid pour disputer une ronde de golf le 18 septembre au Lakeside Greens Golf Club, à Chestermere, Alb.
FSMHF 2018 : Une célébration du hockey féminin
Le Canada s’est joint à 41 pays de partout dans le monde dans le cadre de la huitième Fin de semaine mondiale du hockey féminin.
Festival d’automne 2018 : WHT 2 – DCC 1 (PROL.) (Hors concours)
Hannah Miller marque en prolongation, les Blancs l’emportent.
Festival d’automne 2018 : RED 6 – FSJ 2 (Hors concours)
Johnston marque quatre buts dans un deuxième gain de suite des Rouges.
Horaire
Close
Credit