mc gauley feature
Il est parfois bon de changer d'air
Arrivée à la mi-saison, Maeve McGauley a trouvé sa place au sein des Gold Wings de Weyburn
Wendy Graves
|
21 avril 2016
|

Il est facile d'être complaisant et de se contenter du statu quo.

Il aurait été facile pour Maeve McGauley de passer une autre année à la maison à Wilcox, Saskatchewan, et de jouer avec l'équipe de sa ville d’origine, les Hounds de Notre Dame, pendant une autre saison.

Mais ce scénario ne lui convenait plus et, surtout, ne la rendait plus heureuse.

« Tout au long de mon secondaire, de la 9e année jusqu'au début de la 12e année, je ne progressais pas autant que je voulais », exprime Maeveine. « Peu importe les efforts que je faisais, ça ne fonctionnait pas et mes résultats n'étaient pas à la hauteur de mes attentes. Je me suis dit que, si je voulais atteindre mes objectifs, il fallait un changement. »

Ainsi, appuyée et encouragée par ses parents, Maeveine a quitté les Hounds juste avant que l'équipe représente la Saskatchewan au Championnat national féminin des moins de 18 ans 2015.

Elle a songé brièvement à se joindre aux Rebels de Regina, une équipe pour laquelle deux de ses sœurs ont déjà joué. Toutefois, elle a plutôt opté pour les Gold Wings de Weyburn, qui, en plus d'être les hôtes de la Coupe Esso 2016, avaient un calendrier similaire à celui auquel elle était habituée avec Notre Dame.

Toutes les inquiétudes qu'elle avait quant au fait de se joindre à une équipe tissée serré à la mi-saison se sont dissipées immédiatement.

Maeveine s'est présentée plus tôt à son premier entraînement et a pris quelques minutes pour se familiariser avec son nouvel environnement.

« Quand je suis sortie de la patinoire, toutes les joueuses qui arrivaient savaient toutes mon nom », raconte-t-elle. « C'était à la fois très surprenant et très accueillant. Ça m'a fait beaucoup de bien. Quand je me suis rendue au vestiaire, je n'étais pas trop dépaysée. »

Maeveine s'est d'autant plus fait aimer à son premier match avec l'équipe. Elle a inscrit un but et deux aides dans une victoire de 6-1 contre les Rebels. Elle a joué 16 matchs en saison régulière avec les Gold Wings, pendant lesquels elle a conservé une moyenne de 1,1 point par match, le deuxième meilleur résultat de l'équipe.

« On m'a enseigné le hockey d'une certaine façon, soit de toujours être dynamique », explique-t-elle. « Je fais profiter l'équipe de mon éthique du travail et de mon dynamisme, ce qui permet de hausser quelque peu le niveau d'énergie et d'intensité. »

Cet esprit de compétition lui vient naturellement, comme elle est la septième de huit enfants de sa famille à jouer au hockey. Maeveine, âgée de 18 ans, a trois frères plus vieux, trois sœurs plus vieilles et un frère plus jeune.

Les matchs de hockey amicaux avec ses frères Colum et Ged, âgés de 15 et de 19 ans, peuvent devenir une affaire sérieuse. L'été, la famille loue une glace et fait des exercices, et cette semaine de « camp d’entraînement » se termine par un match. Comme il n'y a pas de gardien de but parmi les huit enfants, le match se joue à quatre contre quatre, et il faut viser les poteaux.

« [Être l'une des plus jeunes] a certainement influencé la façon dont je joue et dont je me suis développée comme hockeyeuse », affirme Maeveine. « Nous sommes très proches, et, comme nous sommes huit à pratiquer le même sport, nous sommes tous compétitifs. Chaque fois qu'on jouait à des jeux ensemble, même une simple partie de cartes pouvait faire en sorte que les esprits s'échauffent un peu trop, et [nos parents] devaient intervenir et nous envoyer dans nos chambres. »

Ses sœurs Patricia et Taera ont joué pour Regina lorsque l'équipe a accueilli la Coupe Esso 2010. McGauley a presque été aussi active qu'elles sur la glace. Elle a été porteuse de drapeau lors de quelques matchs, en plus de participer à un concours pendant un entracte où elle devait marquer autant de fois que possible de la ligne bleue avant que le temps ne s'écoule.

Patricia a représenté la Saskatchewan au Championnat national féminin des moins de 18 ans 2009, pour ensuite jouer avec l'équipe de l'Université Yale. L'aîné, Tyadg poursuit une carrière professionnelle en Asie, tandis que Tim, un des frères plus vieux de Maeveine, fait partie des Wheat Kings de Brandon dans la Ligue de hockey de l’Ouest.

Maeveine n'a d'autre choix que d'être inspirée par les parcours de ses frères et sœurs.

« Ils m'ont appris qu'il était possible non seulement de rêver, mais aussi de réaliser ses rêves », révèle-t-elle. « Simplement en jouant contre eux, ça change la donne, et, en même temps, j'arrive à suivre leur rythme. Du moins, je me plais à le penser. Je me dis que s'ils peuvent le faire, j'en suis capable moi aussi. Ça donne beaucoup d'espoir et d'inspiration. »

Même si Maeveine n'a pas parlé à ses sœurs des pressions que subit l'équipe hôte de la Coupe Esso, tous les enfants partagent ouvertement leurs propres expériences et les leçons qu'ils en ont tirées.

« Ils soutiennent que le fait d'avoir joué au sein de différentes équipes les a menés à se dépasser et à développer leurs habiletés en tant que joueurs de hockey », affirme Maeveine. « Ils m'ont notamment conseillé de sortir de ma zone de confort. Ce n'est pas toujours facile à faire, mais c'est l'idéal. »

Voilà des paroles qui ont touché Maeveine droit au cœur, et elle se trouve exactement au bon endroit cette saison.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
DMJA 2019 : CZE 4 – RUS 3 PROL. (Préliminaire)
Barinka marque après 1 min 57 s en prolongation; les Tchèques gagnent.
DMJA 2019 : CAN-E 5 – CAN-O 1 (Préliminaire)
Deux buts, deux aides de Martino; l’Est gagne la bataille canadienne.
DMJA 2019 : USA 3 – CAN-O 2 (Préliminaire)
Farrell marque le but égalisateur et le but gagnant pour les É.-U.
DMJA 2019 : RUS 3 – CAN-E 2 PROL. (Préliminaire)
Ponomaryov marque en avantage numérique, et la Russie l’emporte.
Horaire