max domi trophy celebration 640

Anatomie d’un match pour la médaille d’or

Max Domi revient sur les moments décisifs de la victoire du Canada sur la Russie au Championnat mondial junior 2015 de l’IIHF

Wendy Graves
|
9 juin 2015
|

00:00Alors que l’équipe nationale junior du Canada se préparait à la mise au jeu le 5 janvier 2015, la seule équipe qui se trouvait sur son parcours vers sa 16e médaille d’or au Championnat mondial junior de l’IIHF était la Russie. Les deux formations s’affrontaient pour l’or pour la neuvième fois depuis 1995 et alors que chacune d’elles était en quête d’un cinquième titre mondial aux dépens de l’autre, l’art de la manœuvre avait commencé bien avant le match lui-même.

« [Anthony Duclair] et moi aimions motiver les gars – sur la glace et à l’extérieur de celle-ci, alors (nous nous sommes demandé) pourquoi ne pas embarquer la foule tout de suite. Cela a donné l’allure au match avant même la mise au jeu. Nous avons bataillé fort avec les deux Russes dès la mise au jeu. Évidemment, ils ne nous aimaient pas beaucoup et nous ne les aimions pas beaucoup alors nous avons mis ça au clair. »

00:23 – Domi suit la rondelle au-delà de la ligne des buts, la remet à Duclair devant et celui-ci décoche un tir sur réception dans la partie supérieure pour donner l’avance au Canada très tôt dans le match.

« Casser la glace comme ça dans un match si important, avec toute cette pression, c’est certainement soulageant. Cela a vraiment donné le ton pour le reste du match. »

02:32 – Jake Virtanen effectue une passe transversale à Brayden Point le long de la bande. Nick Paul marque en déviant la passe au centre de Point, chassant le gardien de but russe Igor Shestyorkin de son poste après seulement six tirs au but. 

« Tu ressens toutes sortes d’émotions – c’était le plus gros match de notre vie et d’avoir une avance de deux buts sur une rivale comme la Russie, c’était énorme. Mais nous nous sommes tout de même dit de rester concentrés, car le match allait être long. Notre entraîneur (Benoit Groulx) a fait un excellent travail pour nous ramener sur terre et ne pas nous laisser regarder trop loin devant nous. »

25:08 Dmitri Yudin a réduit l’écart à un but pour les Russes à la neuvième minute, calmant l’ambiance qui régnait au Air Canada Centre à Toronto. Puis Josh Morrissey a lancé Connor McDavid en échappée.

« Nous savions qu’ils allaient marquer des buts et nous savions que nous allions marquer des buts. Quand ils ont marqué, nous savions que nous devions répliquer et en marquer un autre. McDavid a fait du beau travail en prenant la relève et ce fut un vrai beau but. »

27:22Le tir du poignet de Domi du cercle de mise en jeu entraîne des cris encore plus bruyants de la foule.

« Tout est embrouillé. Je ne sais même pas comment j’ai eu la rondelle – j’ai foncé avec l’attaque et j’ai tout simplement tiré. Je n’ai même pas visé et elle est entrée. Ce fut un but chanceux, mais certainement agréable à marquer. »

32:30 Sam Reinhart dévie un tir de Domi pour donner une avance de quatre buts au Canada et 19 000 personnes se sont levées pour entonner « This is our house ».

« [Reinhart] est probablement un des joueurs les plus intelligents avec qui j’ai joué. Il a foncé au filet comme à l’habitude et j’ai essayé de tirer au but pour qu’il s’empare du rebond. Il a déjoué leur défenseur et a dévié la rondelle pour marquer. Tu apprends en bas âge à rester calme et à ne pas regarder trop loin devant. Le hockey est un sport fou et dans un match comme celui-là, tout peut arriver. »  

37:37Ivan Barbashev, Sergei Tolchinski et Nikolai Goldobin marquent en 3 min 16 s et l’avance du Canada n’est soudainement plus que d’un but.
« Ton sang se met à bouillonner un petit peu – sapristi, les gars, revenons à ce que nous faisions. (Groulx) a demandé un temps d’arrêt et a dit : “Hé, les gars, j’ai quelque chose à dire” et il a prononcé une petite expression avec laquelle nous le taquinions tout le temps. Il a dit “tic, tac, toe”; nous avons aimé ça et nous sommes repartis de ce point-là. »

42:00Après s’être regroupée pendant le deuxième entracte, l’équipe a résisté à l’avantage numérique créé par la punition à Reinhart pour avoir accroché pour entreprendre la troisième période.

« Je pense que quelques blagues ont été lancées ici et là et les gars ont retrouvé le sourire. Quand tu t’amuses, tu es plus concentré. Nous nous sommes donc assurés de nous amuser et de ne pas trop nous inquiéter, d’être ni trop hauts, ni trop bas. Je trouve que notre jeu en désavantage numérique a été exceptionnel pendant tout le tournoi. Tous les gars ont collaboré pour s’assurer que ce soit le meilleur aspect de notre jeu. Il fallait qu’il le soit rendu là. Nous avons fait un excellent travail en nous resserrant les coudes. Les bonnes équipes jouent avec une avance et nous avons pu la maintenir. »  

52:30 Deux minutes après qu’Ilya Sorokin a résisté à deux occasions de marquer du trio Domi-Reinhart-Duclair, Nick Ritchie et Lawson Crouse voient leurs efforts repoussés lors d’un deux contre un.

« Nous avons alors vu que nous étions encore en contrôle du match et nous voulions que ça reste comme ça. La bonne chose, c’est que nous obtenions les occasions de marquer et que nous ne ralentissions pas du tout. Au cours de cette troisième période, nous nous sommes tournés vers notre septième homme – la foule – et y avons puisé notre énergie. »  

59:56Dans un laps de 1 min 28 s, la Russie retire son gardien de but et le tir de Duclair vers le filet désert est bloqué, le tir de Domi de l’autre extrémité de la glace est trop à droite, celui de Duclair, trop à gauche, et le Canada doit composer avec trois mises au jeu en zone défensive.

« Le hockey est un jeu de rebonds; parfois, ils entrent et parfois, ils n’entrent pas. C’est tout ce qui s’est produit ici. Tu ne regardes pas ceux qui n’ont pas été en ta faveur; tu regardes ceux qui l’ont été et tu l’acceptes. »

60:00Le Canada gagne 5-4 et le pays qui avait passé les 20 dernières minutes à retenir son souffle expire enfin.

« Ce fut le plus beau sentiment de ma vie, et de loin. De pouvoir savourer ça avec mes coéquipiers – après avoir surmonté l’adversité de ne pas remporter l’or pendant quelques années; nous savions dès que l’équipe a été nommée que nous étions le groupe pour le faire – ce fut extrêmement satisfaisant. C’est une expérience qui survient une fois dans la vie et nous nous sommes assurés de profiter de chaque seconde. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

 

Videos
Photos
Essor du hockey : Match mondial féminin à St. John’s
Quarante joueuses se sont réunies dans un contexte de hockey, de culture et de renforcement de l’autonomie.
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
ENF : Rencontres à Victoria
Des joueuses de hockey atome de la CRFMHA ont eu la chance de rencontrer des membres d’Équipe Canada.
Horaire