2015 wjc bowey morrissey 640
Une paire de Rockets
Josh Morrissey et Madison Bowey continueront de se côtoyer à la ligne bleue après le Mondial junior
Wendy Graves
|
31 décembre 2014
|

Plus tôt en décembre, à la veille du camp de sélection Sport Chek de l’équipe nationale junior du Canada, Josh Morrissey et Madison Bowey étaient rivaux dans la Ligue de hockey de l’Ouest. Morrissey était le capitaine des Raiders de Prince Albert; quant à son compagnon défenseur Bowey, il était l’un des leaders des Rockets de Kelowna qui trônent au sommet de la ligue.

Arrivés à Toronto, ils savaient déjà qu’ils seraient coéquipiers, voire qu’ils formeraient probablement une paire défensive, même après la conclusion du Championnat mondial junior 2015 de l’IIHF.

Le 10 décembre, peu après la défaite des Raiders aux mains des Giants de Vancouver, Morrissey a été échangé au club de Kelowna. À l’ouverture du camp le lendemain, les nouveaux coéquipiers n’ont eu aucune difficulté à briser la glace.

« On avait tous les deux un grand sourire et je lui ai fait l’accolade », affirme Morrissey. « C’est stimulant de se joindre à une équipe qui connaît une aussi bonne saison et de se joindre à leur aventure. » (En prime : son frère Jake est l’un des gardiens de but des Rockets.)

« Nous en avons discuté un peu; de la possibilité de former un duo après ce tournoi », ajoute Bowey. « Pour l’instant, tout ce qui importe est de jouer (au Mondial junior) et de remporter la médaille d’or. »

Bowey, né à Winnipeg, et Morrissey, qui a grandi à Calgary, se connaissent déjà bien. Depuis leur jeune adolescence, les deux entretiennent une rivalité amicale née lors d’affrontements printaniers et estivaux. L’avantage est allé à Morrissey lors des deux premiers tournois nationaux : aux Jeux d’hiver du Canada 2011 (l’Alberta a vaincu le Manitoba) et au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2012 (Équipe Pacifique a vaincu Équipe Ouest).

En évoluant dans la WHL, ils s’affrontent plus souvent chaque saison, notamment quatre jours seulement avant la transaction (match qu’ont remporté les Rockets 1-0).

Aux dires de Morrissey, Bowey est un défenseur coriace qui joue de façon robuste, mais qui sait également décocher des tirs puissants de la pointe ou sur réception lors des avantages numériques. « Comme défenseur adverse, vous savez que ces tirs viendront dans votre direction », dit-il. « Je me réjouis à l’idée de ne plus avoir à me trouver dans leur trajectoire. »

Morrissey possède un talent incroyable pour repérer ses coéquipiers, affirme Madison Bowey, et la force de maintenir l’adversaire à distance dans son territoire.

« C’est certainement un défenseur complet », ajoute-t-il. « Ce sera fantastique de finalement jouer à ses côtés plutôt que de l’affronter. »

On constate déjà leur complicité au Mondial junior. L’entraîneur Benoît Groulx les a réunis au sein de la première paire défensive au cours des trois premiers matchs du tournoi. Jusqu’à maintenant, ils ont récolté six points et affichent un différentiel de +13.

Le duo n’a fait que reprendre là où il avait laissé puisqu’il avait déjà été réuni au Tournoi commémoratif Ivan Hlinka 2012 et au Championnat mondial de hockey sur glace des M18 2013 de l’IIHF.

« Se tenir debout à la ligne bleue avec la médaille d’or au cou à Sotchi (au Championnat mondial des M18) a été une expérience particulière, considérant que ce serait le site olympique l’année suivante », souligne Morrissey qui a conclu le tournoi avec une fiche de +10, la meilleure de son équipe et de tous les joueurs du tournoi.

Chacun d’eux tire des leçons des expériences acquises dans le cadre du Programme d’excellence de Hockey Canada qu’ils mettent à profit lors du Championnat mondial junior 2015 de l’IIHF.

« Le tournoi des moins de 18 ans nous a enseigné que former rapidement un esprit de corps était la clé du succès », ajoute Bowey qui a marqué le but égalisateur lors du match pour la médaille d’or contre les États‑Unis.

En remportant deux tournois de championnat, les joueurs ont appris à surmonter l’adversité selon Morrissey.

Il en va de même de la défaite.

Morrissey est l’un des sept joueurs à réintégrer l’équipe nationale canadienne qui avait été exclue de la ronde des médailles l’année dernière au Mondial junior à Malmö en Suède.

« Je crois qu’il y a parfois plus de leçons à tirer de la défaite et de l’adversité », dit-il. Toutes ces expériences, dont une médaille de bronze remportée par Morrissey lors du tournoi des moins de 18 ans en 2012, leur permettent de gérer les attentes et d’affronter tout obstacle qu’ils pourraient croiser en cours de route.

Ayant déjà remporté l’or ensemble, Bowey et Morrissey espèrent que leur troisième expérience en duo sur la ligne bleue sera tout aussi concluante.

Après coup, les leçons apprises leur serviront peut-être une fois de retour dans l’Ouest.

« Je crois qu’à chaque occasion que nous avons de jouer ensemble, nous améliorons notre cohésion sur la glace », affirme Morrissey. « Notre objectif est évidemment de remporter ce tournoi. Si nous y parvenons, cela nous servira certainement au retour à Kelowna. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
CMM 2019 : CAN 3 – USA 0 (Préliminaire)
Murray fait 28 arrêts pour placer le Canada en tête du groupe A.
CMM 2019 : CAN 5 – DEN 0 (Préliminaire)
Reinhart a 2 B, Marchessault, 1B et 1A, et le Canada gagne de nouveau.
CNJA 2019 : BRO 4 – PG 3 (Championnat)
Boyko marque deux fois et mène les Bandits à un autre titre national.
CMM 2019 : CAN 8 – GER 1 (Préliminaire)
Stone compte trois buts, Mantha, deux, et le Canada bat l’Allemagne.
Horaire
Close
Credit