adam kingsmill
© Catherine Kim

Pas de luge? Pas de problème!

Adam Kingsmill découvre le hockey d'un nouvel angle au camp des espoirs de la nouvelle génération

Wendy Graves
|
12 mars 2016
|

Vous vous souvenez peut-être d'Adam Kingsmill.

Au mois d'août, le gardien de but de Smithers, C.-B., maintenant âgé de 16 ans, avait tenté sa chance au camp des Cougars de Cariboo dans la Ligue midget majeur de la Colombie-Britannique. Même s'il n'a pas été retenu au sein de l'équipe, il a fait sa marque – d'abord sur la patinoire pendant la fin de semaine, mais cette impression aurait un écho quelques mois plus tard dans la province voisine.

À l’âge de deux ans, Kingsmill a perdu sa jambe droite sous le genou. Il se rappelle avoir appris à patiner à l'aide de sa jambe artificielle sur la patinoire familiale dans sa cour lorsqu'il avait quatre ans. Au cours des trois saisons précédant la saison actuelle, il a joué pour les équipes double lettre du Storm de Smithers.

Une intervention chirurgicale pour réparer une déchirure du ménisque dans son genou gauche a limité son temps de glace cette saison. Toutefois, les quatre jours qu'Adam a passés au camp de sélection des Cougars avant d'être opéré ont peut-être transformé le hockey pour le gardien de but qui a joué au hockey debout toute sa vie.

Cette semaine, il essaie le hockey sur luge pour la première fois, grâce à une invitation inattendue au tout premier camp des espoirs de la nouvelle génération de Hockey Canada.

« J'avais envie d'essayer le hockey sur luge », affirme Adam, « mais je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de le faire, comme je viens d'une très petite ville. » Les entraîneurs et les responsables de l'équipe nationale sur luge du Canada basés à Calgary ont vu des vidéos d'Adam au camp des Cougars. Dans le cadre de leur recherche d'athlètes pouvant être admissibles à titre de joueurs de hockey sur luge, ils l'ont approché.

« Nous avons téléphoné à plusieurs municipalités pour trouver des luges à essayer [à domicile], mais personne n'était vraiment en mesure de m'aider », raconte Adam. « J'ai donc regardé beaucoup de vidéos pour voir comment les joueurs se déplacent et comment ils jouent. J'ai simplement tenté de préparer mes épaules et mes triceps autant que possible. »

Adam Kingsmill est une véritable recrue dans ce sport. Son premier entraînement jeudi constituait littéralement son premier essai sur glace à bord d'une luge.

« C'est clairement différent », révèle Adam en riant. « J'étais un peu sous le choc. Les angles sont les mêmes, mais les tirs que les joueurs font sont complètement différents de ceux au hockey [debout]. Ils peuvent monter au filet et tirer dans la lucarne sans aucune difficulté. Pour l'instant, c'est généralement assez déstabilisant. »

Malgré toutes les habiletés transférables – « les angles, évidemment, les réflexes et les notions de déplacements, la perception spatiale », explique-t-il – certains aspects du sport requièrent une adaptation. D'abord, Adam a l'habitude de suivre le jeu à la hauteur de la barre transversale. Dans cette variation du sport, assis dans une luge, il reçoit des tirs alors que sa tête se trouve au centre du filet. De plus, comme le hockey sur luge est un sport sollicitant le haut du corps, il doit combattre ses instincts naturels et « éviter de vouloir faire un arrêt avec la jambière ou de faire d'autres manœuvres de ce genre », affirme-t-il. « C'est difficile de glisser d'une direction à l'autre pour l'instant. Je vais me pratiquer et m'améliorer chaque jour. »

Adam est surpris de la rapidité avec laquelle il a été accueilli au sein de la communauté de hockey sur luge pendant la semaine. Il a reçu une luge et une paire de bâtons du programme de hockey sur luge, et les joueurs ont tout fait en leur pouvoir pour l'aider à prendre ses aises. Pour les matchs intraéquipes, Adam a été jumelé à Kevin Duchane, qui a déjà passé du temps avec l'équipe nationale de développement sur luge du Canada, et un des instructeurs sur glace est Corbin Watson, un membre de l'équipe nationale sur luge du Canada.

« Toutes les choses que ces gars m'ont dites sont incroyables », dit Adam. « De petits trucs, comme de placer ma main un pouce plus haut sur le bâton pour me déplacer, comment transférer mon poids et comment bouger mes hanches – un peu de tout. Ça fait beaucoup d'information à la fois. »

Adam prévoit continuer de jouer comme gardien de but au hockey debout, mais l' étincelle du hockey sur luge a été allumée. Il souhaite se procurer sa propre luge et poursuivre son développement chez lui.

« J'adore ça », affirme-t-il. « Je sais déjà que je vais tenter de voir jusqu'où peut me mener cette aventure. »

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]canada.ca

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
FM18 : CAN 2 – FIN 0 (ronde préliminaire)
Le Canada perd malgré ses 40 tirs au but contre 17 pour la Finlande.
Coupe du centenaire 2022 : 29 mai (match de championnat)
Brooks est revenue de l’arrière et a battu Pickering pour gagner un troisième titre national.
CMM 2022 : FIN 4 – CAN 3 PROL. (médaille d’or)
Max Comtois crée l’égalité, mais le Canada termine avec l’argent.
Coupe du centenaire 2022 : 28 mai (demi- finales)
Brooks et Pickering ont confirmé leur place en finale du championnat national.
Horaire