jost fabrio feature
La longue route vers le jour du repêchage
Tyson Jost et Dante Fabbro ont eu plusieurs occasions de démontrer leurs habiletés à certains des plus grands événements du hockey canadien
Jason La Rose
|
16 décembre 2015
|

Dans six mois, c’est bien probable que Tyson Jost et Dante Fabbro fouleront la scène du First Niagara Center à Buffalo, N.Y., en tant que choix de première ronde du repêchage d’amateurs 2016 de la LNH.

Et bien que leur arsenal d’habiletés s’avère ce qui les distingue de leurs pairs – Jost est un marqueur naturel qui n’hésite pas à foncer au filet, alors que Fabbro est un défenseur offensif qui joue avec calme à la ligne bleue – les dépisteurs n’ont pas manqué d’occasions de les voir à l’œuvre sur les plus grandes scènes.

Sans oublier le Défi mondial junior A de cette semaine, le duo a participé à un nombre impressionnant de matchs au cours de la dernière saison et demie, en saison régulière, en séries éliminatoires et en mission internationale dans l’uniforme d’Équipe Canada :

  • Camp national de développement des moins de 17 ans du Canada – trois matchs
  • Saison régulière 2014-2015 – 46 matchs (Jost)/44 matchs (Fabbro)
  • Défi mondial de hockey des moins de 17 2014 – cinq matchs
  • Défi mondial junior A 2014 – quatre matchs
  • Séries éliminatoires 2015 – 26 matchs
  • Coupe RBC 2015 – cinq matchs
  • Camp de sélection de l’équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada – deux matchs
  • Coupe commémorative Ivan Hlinka des M18 2015 – quatre matchs
  • Saison régulière 2015-2016 – 30 matchs (Jost)/24 matchs (Fabbro)

Si on fait le compte, Jost a disputé 125 parties (lui qui a également joué après les séries éliminatoires de 2013-2014 à la Coupe TELUS avec les Rockets de l’Okanagan) et Fabbro 117.

C’est beaucoup de hockey, dans certaines situations où la pression est forte, sur une période de seulement 16 mois.

Alors, comment ces coéquipiers des Vees de Penticton s’assurent-ils que leur jeu demeure au plus haut niveau malgré le calendrier éreintant? Jost joue avec passion et adrénaline, tandis que Fabbro adopte une approche plus technique.

« C’est toujours excitant de participer à un événement de Hockey Canada, donc je ne pense pas que ce soit pour moi une question de rester frais et dispos », commente Jost. « Je pense que l’adrénaline compense et je suis toujours excité d’enfiler le chandail du Canada ou de prendre part à un tournoi de Hockey Canada, comme la Coupe TELUS ou la Coupe RBC. »

« Je pense que ce qui est le plus important, c’est de s’accorder des journées de repos », lance Fabbro. « Évidemment, se garder en bonne forme est primordial et il est important d’adopter de bonnes habitudes alimentaires. C’est assurément une chose à laquelle moi et Tyson portons attention. C’est assez subtil, mais négliger un tel aspect pourrait être nuisible à notre jeu. »

Et s’il y a une année où le duo dynamique des Vees doit éviter les aspects nuisibles, c’est bien celle-ci.

Le Bureau central de dépistage de la LNH a accordé aux deux patineurs une cote A dans sa liste des joueurs à surveiller de novembre, ce qui signifie qu’ils représentent des choix potentiels de premier tour, tandis qu’International Scouting Services place Jost au 13e rang, deux rangs devant Fabbro, dans son classement de décembre.

D’un soir à l’autre, ils sont épiés à la loupe, mais cette réalité ne semble pas affecter les deux brillants joueurs de 17 ans; non seulement ils sont prêts à relever le défi d’impressionner les dépisteurs, mais ils adorent ça.

« Je pense que c’est quelque chose que je peux utiliser comme outil de motivation », analyse Jost. « Vous savez qu’il y aura toujours quelqu’un dans les estrades pour vous surveiller et vous évaluer, mais ce n’est qu’une autre raison de vouloir bien jouer pour son équipe. »

Et bien jouer, ça ils le font. Jost a récolté 61 points (24 buts et 37 aides, un sommet dans la ligue) en 30 affrontements, ce qui lui vaut le deuxième rang des pointeurs de Penticton et le troisième échelon de la Ligue de hockey de la C.-B. Les 38 points de Fabbro (7 buts et 31 aides) le placent au deuxième rang parmi les défenseurs de la BCHL.

Les Vees ne vont pas si mal non plus. Après un revers à leur match d’ouverture, ils ont remporté 23 matchs consécutifs et ont été classés au premier échelon parmi toutes les équipes juniors A au Canada durant la majeure partie de la saison jusqu’ici.

C’est ce succès collectif qui a la plus grande signification pour Jost et Fabbro, qui, malgré leur jeune âge, jouent les rôles de capitaine et de capitaine adjoint avec les Vees cette année, retirant une bonne dose de fierté en tant que meneurs.

« Je suis un chef de file à Penticton, je porte le "C", alors je dois m’imposer chaque soir et jouer un rôle de meneur dans cette équipe », souligne Jost, qui est également le capitaine de Canada Ouest au Défi mondial junior A. « J’utilise cela comme motivation, je me mets beaucoup de pression sur les épaules pour être celui qui travaille le plus fort et être un chef de file sur la glace comme en dehors chaque fois que je me présente à l’aréna, donc tout cela me motive évidemment. »

Avant que Jost et Fabbro se rendent au repêchage en juin prochain, ils ont encore du travail à achever et ils n’auront pas besoin de regarder plus loin que l’an dernier pour obtenir toute la motivation qu’ils pourraient rechercher.

D’abord, se racheter après une sixième place au Défi mondial junior A 2014, le pire résultat à vie de Canada Ouest, et ensuite, obtenir un deuxième laissez-passer de suite à la Coupe RBC, le Championnat national junior A du Canada, où les Vees se sont inclinés en prolongation lors de leur demi-finale en mai dernier.

Et puis viendra le grand jour à Buffalo… mais ils y penseront plus tard.

« Certaines personnes peuvent être obnubilées par tous ces classements, mais je sais que Tyson et moi sommes équilibrés et nous voulons nous tenir loin de tout ça », clame Fabbro. « Nous y penserons une fois l’été arrivé. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire