Sites affiliés expand
Hockey Canada logo

Aperçu du Mondial féminin des M18 : Canada c. Suède

Lundi 9 janvier | 14 h HE | Östersund, Suède | Ronde préliminaire

09 January 2023

Forte de sa victoire en lever de rid eau, l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada tentera de poursuivre sur sa lancée en ronde préliminaire du Championnat mondial féminin des M18 2023 de l’IIHF, cette fois contre le pays hôte du tournoi, la Suède.

DERNIER MATCH DE CHAQUE ÉQUIPE

Le Canada a amorcé la ronde préliminaire dimanche avec une victoire de 8-0 sur la Finlande. Caitlin Kraemer a marqué deux fois au premier tiers, en plus de récolter une mention d’aide. Alex Law a obtenu trois aides, tandis qu’Abby Stonehouse, Gracie Graham et Piper Grober ont chacune inscrit un but et une aide, dans un duel où les Canadiennes ont dominé les Finlandaises 48-9 au chapitre des tirs au but.

Les Suédoises ont elles aussi entamé leur tournoi dimanche, subissant un revers de 6-3 aux mains des États-Unis. Après une victoire de 1-0 face à ces mêmes adversaires en match préliminaire, elles ont une fois de plus livré une bonne bataille contre les Américaines, sacrées huit fois championnes mondiales. L’équipe scandinave ne tirait de l’arrière que par un but au deuxième entracte, avant de voir leurs rivales creuser l’écart au dernier engagement. Emma Rehn, Mira Hallin et Linnea Natt och Dag ont touché la cible, tandis qu’Ida Henriksson a repoussé 37 tirs.

DERNIÈRE RENCONTRE ENTRE LES DEUX ÉQUIPES

Le dernier affrontement entre les deux nations remonte au Championnat mondial féminin des M18 2022 de l’IIHF disputé à Madison, au Wisconsin – un gain de 3-1 des Canadiennes en ronde préliminaire. Reichen Kirchmair et Rhea Hicks avaient chacune inscrit un but en première, avant que Hicks récidive en période médiane, dans un duel où le Canada avait dirigé 56 tirs vers le filet adverse. Mari Pietersen avait conclu la rencontre avec 34 arrêts, dont 14 en troisième.

À SURVEILLER

Contre les Finlandaises, les défenseures du Canada ont montré qu’elles n’avaient aucune crainte d’appuyer l’attaque ni de générer leur propre offensive depuis le point d’appui. Trois d’entre elles – Grober, Graham et Keira Hurry – ont noirci la colonne des buts, en plus de récolter ensemble cinq des sept points qu’a obtenus la défensive. Soulignons également que la Finlande a été limitée à neuf tirs au but. On peut donc dire que les arrières ont joué un excellent match, d’un bout à l’autre de la patinoire.

Après seulement deux parties (dont un match préparatoire), on voit bien la force de la Suède devant le filet. On le répète, mais Henriksson a excellé face aux États-Unis, sans compter le blanchissage de 49 arrêts d’elle et de Felicia Frank contre les Américaines en match hors concours. Pour connaître du succès dans les compétitions de courte durée, il faut généralement être très solide devant la cage, et tout indique que c’est le cas de l’équipe suédoise.

RÉTROSPECTIVE

En dix affrontements contre la Suède au Mondial féminin des M18, le Canada n’a jamais subi la défaite.

Trois médaillées d’or olympiques se sont particulièrement illustrées face aux Suédoises – Mélodie Daoust avait sonné la charge avec quatre points (3-1—4) dans une victoire de 6-1 en demi-finale en 2009, tandis que les arrières Brigette Lacquette (1-3—4) et Erin Ambrose (0-4—4) avaient permis aux Canadiennes de l’emporter 8-0 en ronde préliminaire en 2010.

Fiche de tous les temps : le Canada mène 10-0

Buts pour le Canada : 55

Buts pour la Suède : 9

Le Canada termine quatrième au Championnat mondial 2024 de l’IIHF

L’équipe nationale masculine conclut le Mondial masculin avec une défaite de 4-2 contre la Suède au match pour la médaille de bronze

NR.036.24
|
26 May 2024

PRAGUE, Tchéquie – L’équipe nationale masculine du Canada a fini en quatrième position au Championnat mondial 2024 de l’IIHF, après avoir baissé pavillon 4-2 contre la Suède au match pour la médaille de bronze présenté dimanche à l’O2 Arena.

« Jouer pour le Canada, c’est tellement spécial, et peu importe les circonstances, c’est toujours une occasion magique lorsque tu reçois un appel pour représenter ton pays et compétitionner pour une médaille d’or », a déclaré le capitaine John Tavares (Oakville, ON/Toronto, LNH). « Je vais être reconnaissant à jamais d’avoir pu être le capitaine et de jouer avec ce groupe de gars, mais évidemment, c’est un résultat décevant pour nous. »

Après avoir vu le Canada prendre un retard de 1-0 en première période à la suite d’un but de Carl Grundström, Jamie Oleksiak (Toronto, ON/Seattle, LNH) a repéré Dylan Cozens (Whitehorse, YT/Buffalo, LNH), qui a inscrit son neuvième but, un sommet au tournoi, à partir de l’enclave pour niveler le pointage.

Le Canada a brisé l’impasse un peu plus de quatre minutes après le début de la troisième période lorsque Pierre-Luc Dubois (Sainte-Agathe-des-Monts, QC/Los Angeles, LNH) a marqué à l’aide d’un tir sur réception sur une passe transversale de Brandon Hagel (Morinville, AB/Tampa Bay, LNH). Tavares a récolté une aide sur le jeu, ce qui lui a permis de se hisser en tête des meilleurs passeurs de la compétition, avec neuf mentions d’aide, à égalité avec un autre joueur.

Erik Karlsson et Grundström ont procuré une avance de 3-2 à la Suède après avoir marqué deux buts en 4 min 7 s lors de la troisième période, puis Marcus Johansson a fait mouche dans un filet désert.

« La défaite d’hier a fait vraiment mal parce que nous avions tous le goût de jouer pour l’or aujourd’hui, mais nous voulions également remporter le dernier match et rentrer à la maison avec une médaille de bronze », a commenté Dubois. « Le revers d’aujourd’hui est difficile à digérer, mais celui en demi-finale passe vraiment mal aussi. Chaque fois que tu peux participer au championnat mondial, tu fais des rencontres incroyables. Tu crées des liens avec de nouveaux joueurs, d’autres avec des gars que tu connaissais déjà. J’ai vécu une superbe expérience avec ce groupe. Après un mois passé ensemble, c’est tellement difficile de passer si près de jouer au match pour la médaille d’or en perdant en tirs de barrage. »

Jordan Binnington (Richmond Hill, ON/St. Louis, LNH) a stoppé 29 tirs dans une cause perdante. Le sommaire complet du match est affiché au HockeyCanada.ca.

« Ça a été un peu difficile de nous mettre en marche aujourd’hui, mais j’ai trouvé que nous avons été vraiment efficaces en deuxième période », a affirmé l’entraîneur-chef André Tourigny (Nicolet, QC/Utah, LNH). « Nous aurions pu mieux gérer notre avance, et j’ai remarqué que nous avons un peu trop levé le pied devant la Suède, et malheureusement, nous n’avons pas été aussi bons que nous aurions dû l’être. Nos joueurs ont travaillé fort durant tout le tournoi dans le but d’en sortir gagnants, ils étaient vraiment engagés et là les uns pour les autres. J’ai un énorme respect pour tous les gars dans notre vestiaire en raison des sacrifices qu’ils ont faits pour jouer à ce tournoi, et je suis vraiment fier de notre équipe. »

Après les demi-finales, Cozens, Brandon Tanev (Toronto, ON/Seattle, LNH) et Colton Parayko (St. Albert, AB/St. Louis, LNH) ont été nommés les trois meilleurs joueurs de la troupe canadienne au tournoi.

Le Canada a terminé la ronde préliminaire au premier rang du groupe A après avoir vaincu la Grande-Bretagne, le Danemark, l’Autriche, la Norvège, la Finlande, la Suisse et la Tchéquie. Il a confirmé sa participation en demi-finale en l’emportant 6-3 contre la Slovaquie en quart de finale, avant de s’incliner devant la Suisse au compte de 3-2 en tirs de barrage.

Depuis 1931, le Canada a gagné 28 médailles d’or au Championnat mondial de l’IIHF, de même que 16 d’argent et 7 de bronze.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale masculine du Canada, veuillez visiter le HockeyCanada.ca, ou suivre les médias sociaux Facebook, X et Instagram.

Voir plus
Damon Severson, Andrew Mangiapane, John Tavares et Colton Parayko.

John Tavares nommé capitaine de l’équipe nationale masculine du Canada pour le Championnat mondial 2024 de l’IIHF

Andrew Mangiapane, Colton Parayko et Damon Severson seront ses adjoints

NR.032.24
|
11 May 2024

PRAGUE, Tchéquie – Hockey Canada a annoncé que John Tavares (Oakville, ON/Toronto, LNH) portera le « C » avec l’équipe nationale masculine du Canada au Championnat mondial 2024 de l’IIHF à Prague et à Ostrava, en Tchéquie.

Andrew Mangiapane (Bolton, ON/Calgary, LNH), Colton Parayko (St. Albert, AB/St. Louis, LNH) et Damon Severson (Melville, SK/Columbus, LNH) épauleront Tavares à titre de capitaines adjoints.

« C’est un honneur d’être nommé capitaine d’Équipe Canada pour le championnat mondial auprès d’un groupe qui comprend tellement de bons meneurs, a déclaré Tavares. J’ai bien hâte d’aider l’équipe à tenter de défendre son titre mondial en Tchéquie. Andrew, Colton et Damon sont d’excellents joueurs qui méritent cet honneur. Je suis content de faire partie du groupe de meneurs avec eux et porterai fièrement la feuille d’érable. »

Le Canada amorcera le tournoi contre la Grande-Bretagne le 11 mai à 6 h 20 HE / 3 h 20 HP. Il a aussi rendez-vous avec le Danemark, l’Autriche, la Norvège, la Finlande, la Suisse et la Tchéquie en ronde préliminaire. Le tournoi prendra fin le 26 mai avec les matchs pour les médailles. 

TSN et RDS, partenaires officiels de diffusion de Hockey Canada, présenteront respectivement 64 et 23 matchs; veuillez consulter la programmation locale pour tous les détails. 

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale masculine du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux FacebookX et Instagram.

Voir plus
John Tavares.

Mise à jour concernant la formation de l’équipe nationale masculine du Canada

John Tavares s’ajoute à la formation pour le Championnat mondial 2024 de l’IIHF

10 May 2024

PRAGUE, Tchéquie – Hockey Canada a annoncé l’ajout de John Tavares (Oakville, ON/Toronto, LNH) à la formation de l’équipe nationale masculine du Canada en vue du Championnat mondial 2024 de l’IIHF, qui se tiendra du 10 au 26 mai à Prague et à Ostrava, en Tchéquie.

Tavares a représenté le Canada à de nombreuses occasions, lui qui a notamment remporté l’or avec le Canada aux éditions de 2008 et de 2009 du Championnat mondial junior de l’IIHF ainsi qu’aux Jeux olympiques d'hiver de 2014. Il a également gagné la Coupe du monde de hockey 2016 et porté l’unifolié lors de trois tournois du Championnat mondial de l’IIHF (2010, 2011 et 2012).

« John est un joueur de classe mondiale et un grand meneur, et son ajout à notre équipe pour le Championnat mondial nous permet de miser sur un joueur qui apporte d’impressionnantes habiletés et un bagage de vétéran », a déclaré Rick Nash (Brampton, ON/Columbus, LNH), directeur général de l’équipe. « Son expérience lors de compétitions internationales précédentes et ses succès dans ce contexte joueront un rôle clé dans la réussite de notre équipe, et nous savons qu’il nous sera d’une grande utilité dans notre quête pour défendre notre médaille d’or. »

Le capitaine des Maple Leafs de Toronto, qui vient de terminer sa 15e saison dans la LNH, a accumulé 1 040 points en carrière (456 buts, 584 aides) en 1 109 matchs avec les Islanders de New York (2009-2018) et les Maple Leafs (2018-2024).

Le Canada amorcera le Championnat mondial 2024 de l’IIHF contre la Grande-Bretagne le 11 mai à 6 h 20 HE / 3 h 20 HP. Il a aussi rendez-vous avec le Danemark, l’Autriche, la Norvège, la Finlande, la Suisse et la Tchéquie en ronde préliminaire. Le tournoi prendra fin le 26 mai avec les matchs pour les médailles.

TSN et RDS, partenaires officiels de diffusion de Hockey Canada, présenteront respectivement 64 et 23 matchs; veuillez consulter la programmation locale pour tous les détails.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale masculine du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook, X et Instagram.

Voir plus

Mise à jour concernant la formation de l’équipe nationale masculine du Canada

Pierre-Luc Dubois, Brandon Hagel et Nick Paul s’ajoutent à la formation pour le Championnat mondial 2024 de l’IIHF

07 May 2024

BUDAPEST, Hongrie – Hockey Canada a annoncé l’ajout de trois joueurs à la formation de l’équipe nationale masculine du Canada en vue du Championnat mondial 2024 de l’IIHF, qui se tiendra du 10 au 26 mai à Prague et à Ostrava, en Tchéquie.

Les avants Pierre-Luc Dubois (Sainte-Agathe-des-Monts, QC/Los Angeles, LNH), Brandon Hagel (Morinville, AB/Tampa Bay, LNH) et Nick Paul (Mississauga, ON/Tampa Bay, LNH) ont été ajoutés à la formation pour le tournoi et rejoindront donc l’équipe à Budapest.

« Nous sommes très heureux d’ajouter Pierre-Luc, Brandon et Nick à notre groupe en vue du Championnat mondial 2024 de l’IIHF », a commenté Rick Nash (Brampton, ON/Columbus, LNH), directeur général de l’équipe. « Les trois seront des atouts importants et apporteront du leadership à un groupe déjà très dynamique. Leur expérience en championnat mondial et dans la LNH – ils cumulent à eux trois plus de 700 matchs dans le circuit – ne peut être que bénéfique et nous aider dans notre quête d’une deuxième médaille d’or consécutive. »

Hagel et Paul étaient de l’édition 2021 du Championnat mondial de l’IIHF. C’est Paul d’ailleurs qui avait inscrit le but gagnant en prolongation lors de la finale pour procurer au Canada la 27e médaille d’or de son histoire au tournoi. Dubois a quant à lui remporté une médaille d’argent lors du Championnat mondial 2022 de l’IIHF, pour lequel il avait été nommé à l’équipe des étoiles des médias.

Par ailleurs, Macklin Celebrini (Vancouver, BC/Université de Boston, HE) et Adam Fantilli (Nobleton, ON/Columbus, LNH) ne participeront pas au Championnat mondial 2024 de l’IIHF. Celebrini retournera en Amérique du Nord pour assister à la loterie du repêchage de la LNH et se préparer à la séance d’évaluation des espoirs, tandis que Fantilli, qui s’est récemment remis d’une blessure, retournera également chez lui pour se concentrer sur la préparation de la saison 2024-2025.

Le Canada amorcera le Championnat mondial 2024 de l’IIHF contre la Grande-Bretagne le 11 mai à 6 h 20 HE / 3 h 20 HP. Il a aussi rendez-vous avec le Danemark, l’Autriche, la Norvège, la Finlande, la Suisse et la Tchéquie en ronde préliminaire. Le tournoi prendra fin le 26 mai avec les matchs pour les médailles. Pour son deuxième match préparatoire avant le début du tournoi, l’équipe nationale masculine du Canada affrontera la Hongrie au MVM Dome de Budapest le 7 mai. La rencontre débutera à 19 h (heure locale).

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale masculine du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux FacebookX et Instagram.

Voir plus

Le Canada fait un retour sur la plus haute marche du podium au Championnat mondial des M18 2024 de l’IIHF

Les Canadiens ont inscrit trois buts en avantage numérique en troisième période pour gagner une première médaille d’or depuis 2021

NR.031.24
|
05 May 2024

ESPOO, Finlande – L’équipe nationale masculine des moins de 18 ans du Canada a orchestré une remontée épique pour gagner sa cinquième médaille d’or, une première depuis 2021, au Championnat mondial des M18 2024 de l’IIHF, pour vaincre les États-Unis 6-4 au Metro Areena dimanche.

Tij Iginla (Lake Country, BC/Kelowna, WHL) a inscrit le but de la victoire à 14 min 19 s du troisième tiers. Il s’agissait du troisième but de suite du Canada en avantage numérique pendant une punition majeure de cinq minutes pour mise en échec à la tête.

Le Canada tirait de l’arrière 3-2 à mi-chemin au troisième vingt quand Gavin McKenna (Whitehorse, YT/Medicine Hat, WHL) a amorcé une remontée avec son deuxième de la partie, créant l’égalité 3-3. Un peu plus de trois minutes après, Cole Beaudoin (Kanata, ON/Barrie, OHL) a procuré une première avance aux Canadiens. McKenna a scellé l’issue du match en marquant dans un filet désert pour compléter son tour du chapeau et obtenir son 10e but du tournoi, ce qui lui a permis d’établir un record canadien pour le plus haut total de buts en une édition du tournoi. Il a également accumulé 20 points, soit le plus haut total par un Canadien en une même édition du Mondial masculin des M18.

« Évidemment, on ne peut y arriver seul. Je jouais sur un trio incroyable et au sein d’une équipe magnifique », a déclaré McKenna. « Je n’aurais pas pu le faire sans eux, il y a tellement de gars ici qui se sont levés quand on en avait besoin et ça a fini par fonctionner. Il n’y a jamais eu de doute dans notre vestiaire. Nous avons noué des amitiés qui dureront pendant toute notre vie. Les États-Unis ont vraiment bien joué, mais leur punition nous a vraiment aidés, nous avons travaillé sur notre jeu de puissance tout au long du tournoi, et ça a été la clé de notre victoire. »

Les États-Unis avaient pris l’avance lors de la dernière minute de la première période avant de voir Ryder Ritchie (Kelowna, BC/Prince Albert, WHL) créer l’égalité avec son quatrième but de la compétition au deuxième engagement. En retard par deux buts plus tard dans le duel, le Canada a profité d’un tir du revers de McKenna contre le cerbère américain Nick Kempf qui a permis de réduire l’écart à 3-2.  

Carter George (Thunder Bay, ON/Owen Sound, OHL) a encore une fois fait sentir sa présence, multipliant les arrêts spectaculaires, dont un à la ligne des buts contre James Hagen en fin de deuxième période. Il a été nommé Meilleur gardien de but du tournoi à la suite d’une performance de 31 arrêts en finale.

« Je n’ai pas de mots pour bien exprimer ce qu’il a fait pour nous, Georgie est incroyable », a lancé McKenna. « Il nous a gardés dans le match du début à la fin. Il a sauvé la mise à l’occasion dans le tournoi et c’est une personne et un joueur remarquable, son potentiel est énorme. » 

« On dit que la hargne est ce qui tient une équipe. Nous en avions grand besoin pour tenir le coup en deuxième période », a exprimé l’entraîneur-chef Gardiner MacDougall (Bedeque, PE/Université du Nouveau-Brunswick, SUA). « Il y a la hargne, mais il y a aussi la résilience, et cette équipe en a fait beaucoup preuve. Nous avons également fait preuve d'initiative (avec le pointage et le jeu de puissance en troisième période) et de ténacité. Tout ça est un témoignage de la hargne qui habite ce groupe. En regardant ce match, vous avez probablement pensé à certains moments qu’il n’y avait plus d’espoir pour nous, mais George nous a permis de rester dans le coup. Nous nous faisons une fierté de dire que plus longtemps nous jouons dans un tournoi, meilleurs nous devons être, et ça a paru aujourd’hui. Ça prouve que ce groupe a du caractère. »

Après la partie, George, McKenna et Porter Martone (Peterborough, ON/Mississauga, OHL) ont été nommés à l’équipe des étoiles des médias.

Le sommaire complet du match est affiché au HockeyCanada.ca.

Le Canada a connu un parcours parfait au tournoi, battant la Suède, la Tchéquie, la Suisse et le Kazakhstan en ronde préliminaire, dominant ses adversaires 31-7. Il a confirmé sa participation au match pour la médaille d’or en l’emportant 4-0 contre la Lettonie en quart de finale, puis en signant une victoire de 5-4 face à la Suède en demi-finale.

Depuis 2002, le Canada a remporté cinq médailles d’or (2003, 2008, 2013, 2021, 2024), une d’argent (2005) et quatre de bronze (2012, 2014, 2015 et 2023) au Championnat mondial des M18 de l’IIHF.

Voir plus

Rick Nash nommé directeur général en vue du Championnat mondial 2024 de l’IIHF

Nash effectue un retour avec l’équipe nationale masculine, avec qui il a remporté l’argent en 2022

NR.015.24
|
19 March 2024

CALGARY, Alberta – Hockey Canada a annoncé que le double médaillé d’or olympique Rick Nash (Brampton, ON/Columbus, LNH) agira à titre de directeur général de l’équipe nationale masculine du Canada à l’occasion du Championnat mondial 2024 de l’IIHF, qui se tiendra du 10 au 26 mai à Prague et à Ostrava, en Tchéquie.

Nash a été choisi par Doug Armstrong (Sarnia, ON/St. Louis, LNH), responsable du groupe de gestion de l’équipe nationale masculine du Canada, Ryan Getzlaf (Regina, SK/Anaheim, LNH), conseiller en relations avec les joueurs, et Scott Salmond (Creston, BC), premier vice-président des activités hockey et de la haute performance.

« L’expérience de Rick à l’international et dans la LNH, tant comme joueur que comme dirigeant, faisait de lui le candidat idéal pour diriger l’équipe nationale masculine du Canada à cette édition du championnat mondial, a commenté Armstrong. Nous avons très hâte de travailler avec lui et d’amorcer le processus de sélection du personnel et de joueurs qui tenteront de défendre notre titre en Tchéquie au mois de mai. »

Nash a récemment remporté une médaille d’argent à titre de directeur général adjoint de l’équipe nationale masculine du Canada au Championnat mondial 2022 de l’IIHF. Maintenant à sa troisième saison comme directeur du développement des joueurs des Blue Jackets de Columbus, il a aussi agi en tant que conseiller spécial au directeur général de l’équipe pendant deux saisons (de 2019 à 2021). Comme joueur, il a représenté le Canada aux Jeux olympiques d’hiver en 2006, 2010 et 2014, gagnant l’or en 2010 et 2014. Il a aussi porté l’unifolié lors de quatre éditions du Championnat mondial de l’IIHF, remportant une médaille d’or (2007) et deux d’argent (2005, 2008). Au Championnat mondial junior 2002 de l’IIHF, il a mis la main sur une médaille d’argent. Chez les professionnels, Nash a disputé 1 060 matchs dans la LNH en 15 saisons avec les Blue Jackets, les Rangers de New York et les Bruins de Boston, accumulant au total 805 points (437 buts, 368 aides).

Les autres membres du groupe de gestion, de même que le personnel entraîneur, le personnel de soutien et la formation en vue du Championnat mondial 2024 de l’IIHF, seront dévoilés à une date ultérieure.

Le Canada amorcera le tournoi contre la Grande-Bretagne le 11 mai à 6 h 20 HE / 3 h 20 HP. Le Canada a aussi rendez-vous avec l’Autriche, le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Suisse et la Tchéquie en ronde préliminaire. Le tournoi prendra fin le 26 mai avec les matchs pour les médailles. L’équipe nationale masculine du Canada disputera deux matchs préparatoires avant le début du tournoi – un contre l’Autriche au Steffl Arena de Vienne le 5 mai et un autre contre la Hongrie au MVM Dome de Budapest le 7 mai.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada, l’équipe nationale masculine du Canada et le Championnat mondial 2024 de l’IIHF, veuillez consulter le HockeyCanada.ca, ou suivre les médias sociaux Facebook, X et Instagram.

Voir plus

Le Canada gagne la médaille de bronze au Championnat mondial féminin des M18 2024 de l’IIHF

Stonehouse, Primerano et Kraemer marquent deux buts chacune dans un gain du Canada face à la Finlande

NR.003.24
|
14 January 2024

ZOUG, Suisse L’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada a gagné la médaille de bronze au Championnat mondial féminin des M18 de l’IIHF, grâce à un triomphe de 8-1 aux dépens de la Finlande dimanche au Bossard Arena.

Caitlin Kraemer (Waterloo, ON/Waterloo, M22 élite de l’OWHA), Chloe Primerano (North Vancouver, BC/RHA Kelowna, CSSHL) et Abby Stonehouse (Blenheim, ON/Waterloo, M22 élite de l’OWHA) ont marqué deux buts chacune pour donner le ton en attaque.

Kraemerest devenue la meilleure pointeuse de l’histoire de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada avec 35 points (26-9—35), surpassant Marie-Philip Poulin et Jessica Campbell, tandis que Primerano, qui a également ajouté une aide à sa fiche, a terminé la partie avec 16 points (8-8—16), établissant les records de points par une Canadienne et de points par une défenseure lors d’une même édition du tournoi.

Campbell (15 points en 2010) et Brigette Lacquette (13 points en 2010) détenaient les deux records battus par Primerano.

« Ce groupe est incroyable, je suis tellement fière de la façon dont nous avons rebondi, a lancé Kraemer. Évidemment, cette médaille n’a pas la couleur que nous voulions, mais nous n’allons pas prendre à la légère le fait que nous avons gagné une médaille à un championnat mondial. Plusieurs équipes aimeraient être à notre place aujourd’hui, et nous en sommes bien conscientes. Je suis fière de nous. »

Mackenzie Alexander (Toronto, ON/Etobicoke, M22 élite de l’OWHA) etMaxine Cimoroni (Toronto, ON/Mississauga, M22 élite de l’OWHA)ont été les autres buteuses, tandis que Makayla Watson (Brooks, AB/RHA Kelowna, CSSHL) a obtenu deux aides.

« La seule occasion que nous avions après notre revers en demi-finale, c’était de finir le tournoi sur une bonne note », a exprimé l’entraîneuse-chef Tara Watchorn (Newcastle, ON/Université de Boston, HE) . « Nous avions aujourd’hui une autre chance de représenter notre pays avec fierté. Nous avons fait de l’excellent travail à cet égard. »


Rosalie Breton (Saint-Bernard, QC/Limoilou, CÉGEP), Sienna D’Alessandro (Pointe-Claire, QC/Collège John-Abbott, CÉGEP) , Gracie Graham (Kelowna, BC/RHA Kelowna, CSSHL), Morgan Jackson (Courtenay, BC/Shawnigan Lake School, CSSHL), Jessica MacKinnon (Clark’s Harbour, NS/Collège Ridley, M22 élite de l’OWHA) , Emma Venusio (Toronto, ON/Etobicoke, M22 élite de l’OWHA) et Stryker Zablocki (Prince Albert, SK/Regina, SFU18AAAHL) ont chacune récolté une aide.

Rhyah Stewart (Antigonish, NS/Cap-Breton Ouest, NSU18MHL)a stoppé 11 rondelles pour obtenir un troisième gain dans le tournoi.

« Cette victoire en dit tellement sur le caractère des joueuses dans notre vestiaire, a mentionné Stonehouse. Nous avons composé avec cette adversité du mieux qu’on a pu et nous avons démontré au reste du monde ce que nous étions capables d’accomplir aujourd’hui, et je suis bien fière des filles de l’équipe. »

Après la rencontre, D’Alessandro, Kraemer et Primerano ont été nommées les trois meilleures joueuses du Canada au tournoi par le personnel entraîneur de l’équipe.

Le Championnat mondial féminin des M18 2025 de l’IIHF se déroulera à Vantaa, en Finlande, du 5 au 12 janvier 2025.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, veuillez consulter le HockeyCanada.ca , ou suivre les médias sociaux sur Facebook , X et Instagram , et utiliser le mot-clic #MondialFémininM18.


Voir plus
Canada c. Finlande

Aperçu du Mondial féminin des M18 : Canada c. Finlande

Dimanche 14 janvier | 9 h HE | Zoug, Suisse | Bronze

Shannon Coulter
|
14 January 2024

NOTES SUR LE MATCH : CANADA C. FINLANDE (14 JANV.)

C’est jour de remise de médailles au Championnat mondial féminin des M18 2024 de l’IIHF, et pour l’occasion, l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada affronte la Finlande au match pour la médaille de bronze.

Dernier match de chaque équipe

Le Canada a subi une défaite de 4-2 contre la Tchéquie lors d’une demi-finale serrée samedi. Chloe Primerano a permis au Canada de réduire l’écart à un but en deuxième période, Stryker Zablocki a créé l’égalité tôt au troisième vingt, et le Canada a dominé la Tchéquie 47-12 au chapitre des tirs, mais la troupe canadienne a raté sa tentative de jouer pour l’or pour seulement la deuxième fois de l’histoire à ce tournoi.

Les Finlandaises ont subi un revers par le même pointage de 4-2 face aux Américaines en demi-finale. Tinja Tapani et Nelly Andersson ont fait mouche au deuxième vingt pour garder le pointage serré, et Kerttu Kuja-Halkola a fait 40 arrêts pour la Finlande, qui est en quête d’une deuxième médaille de bronze au cours des trois dernières années et d’une quatrième au total.

Dernière rencontre entre les deux équipes

Les Canadiennes ont conclu leur ronde préliminaire mardi, vainquant la Finlande au compte de 10-0 pour s’assurer de la tête du groupe A. Chloe Primerano et Caitlin Kraemer ont marqué à sept secondes d’intervalle au premier tiers pour donner au Canada une avance de 2-0. Elles ont ainsi égalé un record pour les deux buts les plus rapides dans l’histoire du tournoi. Sienna D’Alessandro, Reese Logan et Primerano en ont rajouté en période médiane, puis l’équipe canadienne a ouvert les vannes, inscrivant pas moins de cinq buts en troisième. Primerano est devenue la première défenseure à réussir un tour du chapeau au Mondial féminin des M18 et Kraemer a elle aussi inscrit trois buts. Hannah Clark a bloqué sept tirs pour signer le jeu blanc.

À surveiller

Primerano continue d’impressionner à son premier championnat mondial. Avec son but en supériorité numérique en demi-finale, le produit de North Vancouver, en Colombie-Britannique, est maintenant à égalité avec Brigette Lacquette pour le plus grand nombre de points par une défenseure dans une édition du Mondial féminin des M18 (un record établi par la défenseure canadienne Lacquette en 2010). L’athlète de 17 ans est la meilleure pointeuse du tournoi avec une récolte de six buts et sept aides en cinq parties.

Troisième dans la colonne des meilleures pointeuses du tournoi, la Finlandaise Emma Ekoluoma a été formidable jusqu’ici. Elle a obtenu deux tours du chapeau consécutifs en début de tournoi, et elle a maintenant 10 points (7-3—10) en cinq rencontres. L’athlète de 17 ans a été formidable jusqu’à présent avec Kärpät dans la Naisten Liiga, la meilleure ligue féminine en Finlande, récoltant 12 buts et 22 points en 23 matchs.

Rétrospective

Comme le programme finlandais continue de s’améliorer, les matchs entre les deux équipes au Mondial féminin des M18 sont devenus beaucoup plus serrés au cours des dernières années. Ce sera le 15eaffrontement entre le Canada et la Finlande à cet événement.

Au tout premier affrontement entre les deux pays lors du tournoi inaugural à Calgary en 2008, le Canada a profité de performances de cinq points de Laura Fortino (1-4—5) et Natalie Spooner (0-5—5), ainsi que de trois buts de Marie-Philip Poulin dans un gain de 17-0. Jamais le Canada n’a marqué autant de buts à nouveau dans un match du Mondial féminin des M18.

La Finlande a vaincu le Canada 2-0 au match d’ouverture du tournoi de 2022, mais en demi-finale, les Canadiennes ont répliqué avec une victoire de 2-1 grâce aux buts de Jade Iginla et Madison Chantler, puis l’an dernier, il a fallu un but en prolongation d’Alex Law pour permettre au Canada de l’emporter 3-2 en demi-finale.

Fiche de tous les temps : Le Canada mène 13-1 (1-0 en PROL.)
Buts pour le Canada : 84
Buts pour la Finlande : 8

Voir plus
Canada c. Tchéquie

Aperçu du Mondial féminin des M18 : Canada c. Tchéquie

Samedi 13 janvier | 9 h HE | Zoug, Suisse | Demi-finale

Shannon Coulter
|
13 January 2024

NOTES SUR LE MATCH : CANADA C. TCHÉQUIE (13 JANV.)

Ce sont les demi-finales samedi au Championnat mondial féminin des M18 2024 de l’IIHF, et l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada a rendez-vous avec la Tchéquie au Bossard Arena, avec une place au match pour la médaille d’or à l’enjeu.

Dernier match de chaque équipe

Le Canada a croisé le fer avec l’équipe locale en quart de finale, éliminant la Suisse 6-0 afin de se qualifier pour les demi-finales. Sienna D’Alessandro a marqué deux fois, ce qui lui donne maintenant sept buts dans le tournoi. Gracie Graham a inscrit un but et deux aides, tandis que Maxine Cimoroni, Morgan Jackson et Caitlin Kraemer ont complété le pointage. Chloe Primerano a récolté trois passes, et Rhyah Stewart a réalisé trois arrêts pour signer son premier blanchissage sur la scène internationale.

Les Tchèques ont affronté les Suédoises dans le premier quart de finale, s’imposant 4-2 pour accéder au carré d’as. Isabelle Leijonhielm a permis à la Suède de prendre l’avance tôt dans la rencontre, mais Adela Sapovaliova et Tereza Plosova ont répliqué pour la Tchéquie, qui a pris les devants 2-1 après la première période. La Suédoise Ella Hellman a créé l’égalité en troisième période, avant que Sapovaliova et Linda Vocetkova ne ferment les livres et confirment la victoire des Tchèques.

Dernière rencontre entre les deux équipes

Il y a moins d’une semaine, dimanche, le Canada a vaincu la Tchéquie 8-1 pour un deuxième gain en deux jours. Les Canadiennes ont marqué trois buts en désavantage numérique, un sommet, dont deux par Abby Stonehouse, qui a également ajouté trois aides dans une performance de cinq points. Caitlin Kraemer a fait mouche à deux reprises, établissant un autre record de buts et, ce faisant, a surpassé Marie-Philip Poulin pour le plus grand nombre de buts marqués par une Canadienne au Mondial féminin des M18. Jackson, Emma Venusio et Mackenzie Alexander ont été les autres buteuses de la rencontre. Stewart a bloqué 23 tirs à ses débuts dans le tournoi.

À surveiller

Le Canada ayant connu plusieurs festivals offensifs et n’ayant accordé qu’un seul but, plusieurs représentantes de l’unifolié ont le potentiel d’établir de nouveaux records au tournoi. Primerano (5-7—12) est à deux points d’obtenir le plus grand nombre de points pour une défenseure en une édition du Mondial féminin des M18. Caitlin Kraemer (8-0—8) est à trois buts de battre la marque canadienne pour un seul tournoi, qu’elle avait elle-même établie l’an dernier. Devant le filet, Hannah Clark est à égalité avec les gardiennes américaines Sidney Peters et Alex Cavallini pour le plus grand nombre de jeux blancs au tournoi (5).

Du côté de la Tchéquie, Adela Sapovalivova et Tereza Plosova forment toujours un duo dynamique. En quatre matchs chacune, Sapovaliova a obtenu sept buts et une passe, tandis que Plosova a inscrit un but et six passes. Les deux joueuses étaient de l’équipe médaillée de bronze de la Tchéquie au Championnat mondial féminin 2023 de l’IIHF à Brampton, en Ontario, et Sapovalivova a également remporté le bronze au Mondial féminin 2022 à Calgary, en Alberta.

Rétrospective

Ce duel de demi-finale constituera le huitième affrontement entre les deux nations au Mondial féminin des M18. Le Canada a eu l’ascendant lors des sept premières confrontations, ne concédant que cinq buts au passage.

C'est la deuxième rencontre des deux équipes en ronde éliminatoire. Au tournoi de 2018 à Dmitrov, en Russie, Courtney Correia, Willow Slobodzian et Courtney Kollman avaient marqué en deuxième période, et le Canada l’avait emporté 3-1 pour passer en demi-finale.

Fiche de tous les temps : le Canada mène 7-0
Buts pour le Canada : 58
Buts pour la Tchéquie : 5

Voir plus
Canada c. Suisse

Aperçu du Mondial féminin des M18 : Canada c. Suisse

Jeudi 11 janvier | 11 h HE | Zoug, Suisse | Quart de finale

Shannon Coulter
|
11 January 2024

NOTES SUR LE MATCH : CANADA C. SUISSE (11 JANV.)

Match sans lendemain au Championnat mondial féminin des M18 2024 de l’IIHF pour l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, qui affronte la Suisse, pays hôte du tournoi, jeudi en quart de finale au Bossard Arena.

Dernier match de chaque équipe

Les Canadiennes ont conclu un parcours sans faute en ronde préliminaire mardi, vainquant la Suède au compte de 10-0 pour s’assurer de la tête du groupe A. Chloe Primerano et Caitlin Kraemer ont marqué à sept secondes d’intervalle au premier tiers pour donner au Canada une avance de 2-0. Elles ont ainsi égalé un record pour les deux buts les plus rapides dans l’histoire du tournoi. Sienna D’Alessandro, Reese Logan et Primerano en ont rajouté en période médiane, puis l’équipe canadienne a ouvert les vannes, inscrivant pas moins de cinq buts en troisième. Primerano est devenue la première défenseure à réussir un tour du chapeau au Mondial féminin des M18. Kraemer a elle aussi touché la cible à trois occasions, et Hannah Clark a repoussé sept tirs pour signer le jeu blanc.

Les Suisses ont disputé quant à elles leur dernier match de la ronde préliminaire hier contre la Slovaquie, subissant un revers de 2-1. Nela Lopusanova a donné les devants aux Slovaques tôt dans la rencontre, avant de voir Sonja Inkamp niveler la marque sur le jeu de puissance en deuxième. Malgré un avantage de 31-27 pour la Suisse au chapitre des tirs au but, ce sont les Slovaques qui ont fini par l’emporter grâce à Hana Krakorova, qui a trouvé le fond du filet après 61 secondes de jeu en prolongation, privant ainsi l’équipe hôte d’un premier gain dans le tournoi.

Dernière rencontre entre les deux équipes

Le dernier affrontement entre les deux nations au Mondial féminin des M18 remonte à 2012. Les Canadiennes avaient vaincu les Suisses par la marque de 13-1 au premier match du tournoi à Zlin, en Tchéquie. Les Canadiennes avaient mis un peu plus de temps à s’imposer, elles qui détenaient une avance de 2-1 au premier entracte, mais l’offensive s’était vite mise en marche par la suite. Dix joueuses différentes avaient noirci la feuille de pointage, dont Catherine Dubois et Taylor Woods, qui avaient inscrit un tour du chapeau et un doublé respectivement. Emerance Maschmeyer avait quant à elle réalisé 25 arrêts dans la victoire.

À surveiller

Tout semble fonctionner en zone offensive pour les Canadiennes, qui profitent d’un apport impressionnant de la ligne bleue. Comme il est mentionné plus haut, Primerano est devenue mardi la première défenseure à réussir un tour du chapeau au Mondial féminin des M18. Forte d’une récolte de neuf points (5-4—9), elle occupe le premier rang des pointeuses du tournoi. Emma Venusio n’est toutefois pas bien loin. La capitaine présente une fiche d’un but et six mentions d’aide jusqu’ici, ce qui lui vaut le sixième rang.

Talina Benderer a joué avec brio devant le filet des Suisses dans la défaite en prolongation aux mains des Slovaques. La cerbère de 17 ans a effectué 25 arrêts dans la rencontre, ce qui s’ajoute aux 32 tirs qu’elle avait bloqués face à la Suède. Celle qui défend la cage de l’équipe féminine du HC de Davos en sera à sa deuxième édition du tournoi. L’an dernier, elle avait cumulé une fiche de 3-2, avec une moyenne de buts alloués de 1,25 et un pourcentage d’arrêts de 0,944.

Rétrospective

Il s’agira d’un quatrième duel entre les deux pays au Mondial féminin des M18. Le Canada détient un net avantage jusqu’ici.

Lors de leur première rencontre en 2009 à Füssen, en Allemagne, Casandra Langan avait fait scintiller la lumière rouge à quatre reprises, tandis que Jamie Lee Rattray y était allée d’un tour du chapeau dans une victoire de 16-1 des Canadiennes en lever de rideau. Au total, 16 des 18 patineuses avaient obtenu au moins un point pour Équipe Canada, qui avait dominé la Suisse 80-7 au chapitre des tirs au but.

Fiche de tous les temps : le Canada mène 3-0
Buts pour le Canada : 38
Buts pour la Suisse : 3

Voir plus

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Videos
Photos
play_logo
FHC : Rêves devenus réalité à Membertou
play_logo
CMM : Faits saillants – SWE 4, CAN 2 (médaille de bronze)
play_logo
CMM : Faits saillants – SUI 3, CAN 2 TB (demi-finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 6, SVK 3 (quart de finale)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, CZE 3 Prol. (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Retour sur un parcours endiablé à Riga
play_logo
Coupe du Centenaire : Faits saillants – Collingwood 1, Melfort 0 (Match pour le médaille d'or)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 3, SUI 2 (ronde préliminaire)
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 5, FIN 3 (ronde préliminaire)
play_logo
ENM : Fierté et passion derrière le banc
play_logo
CMM : Faits saillants – CAN 4, NOR 1 (ronde préliminaire)
play_logo
Canucks de Calgary (AJHL) c. Mustangs de Melfort (SJHL) | Coupe du centenaire
Horaire
HC Logo
Edmonton, Alb., Canada
août 3 - 10