telus cup vitos feature

Les Vito’s amorcent le parcours vers la Coupe TELUS du bon pied

Avec un quart de la saison de la NBPEIMMHL d’écoulé, les hôtes de la Coupe TELUS sont seuls au sommet du classement

David Brien
|
3 novembre 2015
|

Ceux qui affirment qu’accueillir le Championnat national midget du Canada entraîne une plus grande pression sur les hôtes n’ont certainement pas informé les Vito’s de Saint John. Après neuf matchs de la saison régulière de la Ligue de hockey midget majeur du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard (NBPEIMMHL), les Vito’s ont connu un début de saison fulgurant, gagnant leurs six premiers matchs et ne perdant qu’une seule fois au cours du premier mois.

Une défaite écrasante de 8-3 aux mains des Caps de Fredericton a mis fin au début de saison parfait des Vito’s, mais cela ne fut qu’un incident de parcours pour les hôtes de la Coupe TELUS.

Même en tenant compte de ce cuisant revers, Saint John marque en moyenne deux buts de plus par match que ses adversaires, soit 4,67, tout en en accordant que 2,11 par rencontre. Les Vito’s occupent le deuxième rang de la NBPEIMMHL au chapitre des buts pour et contre.

« Ça va très bien; nous sommes vraiment contents de notre début de saison », affirme Ken Dobson, entraîneur-chef des Vito’s. « Nous avons beaucoup de joueurs de talent, notre offensive crée de belles occasions de marquer et nos unités spéciales performent bien. »

Meilleur pointeur de l’équipe l’an dernier, Anderson MacDonald mène à nouveau l’offensive des Vito’s. Il a inscrit au moins un point à chacun des six matchs auxquels il a participé et ses 14 points (sept buts, sept aides) le placent au deuxième rang des pointeurs de la ligue.

MacDonald était au sommet de sa forme à ses quatre derniers matchs, accumulant six buts et cinq aides.

Le nouveau venu Alex Lafrenière a aussi été excellent pour les Vito’s; il est le deuxième meilleur pointeur de l’équipe avec 12 points (sept buts, cinq aides) et partage le premier rang des buteurs de l’équipe avec MacDonald.

À l’autre extrémité de la glace, Saint John peut compter sur le meilleur tandem de gardiens de but de la ligue.

Michael Parkhill et Jacob Stewart, qui faisaient partie des Vito’s la saison dernière, ont connu un début de saison exceptionnel en 2015-2016; Parkhill (4-0) et Stewart (4-1) occupent le premier rang de la ligue au chapitre des victoires avec quatre chacun et les deux figurent parmi les cinq meilleurs pour la moyenne de buts alloués chez les gardiens ayant joué pendant au moins 120 minutes.

« Nous croyons que Jake est l’un des 12 meilleurs gardiens de but de son groupe d’âge au pays et s’il ne s’était pas blessé au camp estival [des moins de 17 ans], je crois qu’il ferait partie de l’une des trois équipes canadiennes [au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans] en ce moment », affirme Dobson.

« Mike aussi a eu un impact à chaque match où il a été devant le filet. Nous voulons qu’il soit le plus prêt possible pour accéder au prochain niveau et pour ça, il doit jouer lui aussi. »

Dobson n’hésite pas à faire l’éloge de Stewart qu’il considère comme son gardien de but no 1, mais il dit qu’il continuera de donner des chances égales et du temps de jeu égal aux deux gardiens pour la majeure partie de la saison afin de leur permettre de s’améliorer comme joueur et de se reposer avant les éliminatoires et la Coupe TELUS.

Quant au jeu collectif, les unités spéciales des Vito’s font également de l’excellent travail.

Non seulement leurs 16 buts en avantage numérique leur confèrent-ils le premier rang de la ligue, mais Saint John est aussi l’équipe qui a accordé le moins de buts – seulement quatre – au jeu de puissance de ses adversaires.

La saison dernière, les Vito’s ont fait mouche seulement trois fois en désavantage numérique en 35 matchs. Cette année, ils ont déjà égalé cette statistique en marquant trois buts en infériorité numérique en neuf rencontres.

« Notre unité affectée au désavantage numérique est la même que l’an dernier », explique Dobson. « Mais les joueurs ont un an de plus, ils sont un peu plus talentueux, un peu plus confiants, et cela se traduit par la création de plus d’occasions de marquer ce que nous avions de la difficulté à faire par le passé. »

L’an dernier, Saint John a accumulé une fiche de 8-1 en novembre. Pourra-t-elle répéter l’exploit en 2015 et faire un pas de plus vers la grande porte d’entrée en tant que championne de la NBPEIMMHL et de l’Atlantique?

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

 

Videos
Photos
ENF : Merci Mel Davidson
Revivez les souvenirs de la longue carrière marquée de succès de Mel Davidson avec Hockey Canada.
Essor du hockey : Match mondial féminin à St. John’s
Quarante joueuses se sont réunies dans un contexte de hockey, de culture et de renforcement de l’autonomie.
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
Horaire