soo group celebration 640

Des héros locaux

Une formation remplie de natifs de Sault Ste. Marie mène les Thunderbirds à la Coupe RBC

Derek Jory
|
11 mai 2015
|

Si la familiarité engendre le mépris, personne n’en a informé les Thunderbirds de Soo.

De toutes les équipes participant à la Coupe RBC 2015 à Portage la Prairie au Manitoba, aucune n’est tissée aussi serrée que les Thunderbirds de Soo, un groupe de 23 joueurs que l’entraîneur-chef Jordan Smith appelle la « fraternité ».

À première vue, les Thunderbirds ne semblent pas différents des quatre autres équipes rivalisant pour l’emblème suprême du hockey junior A. Les joueurs ont une belle cohésion sur la glace et elle est encore meilleure à l’extérieur de la patinoire; ce sont tous de bons amis avec un objectif commun.

Ce qui rend cette équipe unique, c’est qu’elle est en développement depuis 1994.

Dix-sept des 23 joueurs sont originaires de Sault Ste. Marie, Ontario, domicile des Thunderbirds, et un autre est natif de la banlieue de Garden River.

Avec presque 75 pour cent des joueurs de l’équipe originaires de la même ville et plus de 85 pour cent, de la même province, les Thunderbirds sont beaucoup plus que de simples connaissances. Ils ont grandi ensemble contre vents et marées.

« On se demande presque “Quelles sont les chances que cela se produise?”, mais c’est un sentiment agréable c’est certain », a dit Matt Pinder, un avant de 19 ans qui a accumulé 42 points en 47 matchs cette saison.

« La plupart du temps, j’ai joué au hockey avec ou contre presque tous les gars de l’équipe. C’est bien. Aller à l’aréna et connaître tout le monde, c’est agréable. Passer du temps avec tes amis chaque jour, rien ne peut battre ça. »

Pinder en est à sa première saison avec l’équipe. Il s’est joint aux Thunderbirds après avoir joué avec les Winterhawks de Cambridge de la GOJHL et il est l’un de seulement 11 joueurs recrutés par le Soo pendant la saison morte.

Considérant le nombre de fois que les joueurs sont échangés, rappelés et retournés au hockey junior A, Pinder dit que le peu de revirements dans l’équipe est un autre facteur qui explique la saison fantastique de Soo. L’équipe a terminé au premier rang de la Ligue de hockey junior du nord de l’Ontario (NOJHL) avec une fiche de 38-7-1-6 et elle a facilement remporté les éliminatoires de la NOJHL en route vers le championnat de la Coupe Dudley-Hewitt.

Et maintenant, elle est à Portage la Prairie, et la fraternité en redemande.

« Tout le monde est un petit peu nerveux et fébrile, mais nous sommes simplement impatients que ça commence », a dit Pinder qui est l’un de neuf Thunderbirds qui ont terminé cinquièmes à la Coupe TELUS 2013 avec l’équipe hôtesse, les North Stars de Sault Ste. Marie.

« Nous espérons pouvoir profiter de cette expérience. Nous avons connu du succès cette année et je me sens bien avec ce groupe de gars, le plus serré que j’ai connu. »

L’entraîneur Jordan Smith se fie autant à la camaraderie de son équipe qu’à toute autre chose à l’approche de la Coupe RBC 2015.

La vie d’un entraîneur n’est jamais facile, mais au cours de toutes ses années derrière le banc, il n’a jamais vu une équipe comme celle-ci.

« C’est un très bon groupe de jeunes; ils jouent les uns pour les autres et vous pouvez voir qu’ils ont des liens serrés sur la glace et qu’ils veulent gagner les uns pour les autres », a dit Smith. « Je pense que tout cela revient au fait que personne n’a d’objectif personnel, tout est fonction de l’équipe, de jouer les uns pour les autres et je crois que c’est pour cette raison que nous jouons encore. »

Au quart d’une saison, la plupart des équipes se sont soudées et elles ont le reste de la saison pour démontrer ce dont elles sont capables. Mais avec 12 joueurs de retour, les Thunderbirds ont eu le luxe de démarrer la saison sur les chapeaux de roue. Et de plus, les hauts et les bas de la saison ont été remplacés par la constance – vous ne gagnez pas 38 matchs en saison régulière sans une bonne formation, de haut en bas.

Et c’est exactement ce qu’ont les Thunderbirds.

« Au fil d’une saison, quand vous doutez de vous, doutez de ce que vous faites ou de votre façon de jouer, vous vous réunissez et vous vous appuyez les uns sur les autres et c’est ce qu’ils ont fait. Que ce soit des préoccupations à l’extérieur de l’aréna ou des préoccupations à l’aréna, ils ont réglé tout ça eux-mêmes et travaillé ensemble. »

« Nous ne sommes qu’une bonne équipe de hockey dont les membres jouent évidemment les uns pour les autres rendus ici et nous cherchons à profiter de ça pour nous donner un élan. »

Si vous cherchez un facteur x chez les Thunderbirds, le voilà.

Maintenant, l’épreuve ultime est à venir et avec des années d’expérience et une communauté mordue de hockey derrière eux, ils vont tout donner. Ils sont prêts, dit Smith.

« Ils comprennent que c’est un championnat national, une scène nationale où les meilleurs s’affrontent, mais nous ne sommes pas ici pour prendre des photos et les coller dans un album souvenir. Nous ne sommes pas intimidés, nous savons que nous avons le droit d’être ici et nous sommes enthousiastes de rivaliser contre les meilleurs. »

« Nous ne sommes pas satisfaits, nous ne sommes pas complaisants, nous voulons nous présenter et peut-être créer la surprise chez certaines équipes. »

Une surprise qui aura exigé 21 ans de préparation.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF : Merci Mel Davidson
Revivez les souvenirs de la longue carrière marquée de succès de Mel Davidson avec Hockey Canada.
Essor du hockey : Match mondial féminin à St. John’s
Quarante joueuses se sont réunies dans un contexte de hockey, de culture et de renforcement de l’autonomie.
ENF 2019-2020 : USA 3 – CAN 1 (Match 4)
Larocque marque, mais le Canada perd le dernier match au Canada.
ENF 2019-2020 : CAN 3 – USA 2 PROL. (Match 3)
Victoria Bach donne une première victoire au Canada en prolongation.
Horaire