De Berlin à Mississauga à Lillehammer
Alexis Gravel a suivi les traces de son père jusqu’au niveau olympique
Jason La Rose
|
19 février 2016
|

Né en Allemagne. A grandi en Italie. A déménagé au Québec. Joue en Ontario.

Le parcours d’Alexis Gravel vers Équipe Canada est intéressant; le voilà à Lillehammer, en Norvège, aux Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse 2016.

Même si jouer au niveau olympique est nouveau pour le cerbère canadien, c’est une expérience familière pour la famille Gravel; le père d’Alexis, François Gravel, a défendu le filet de la France aux Jeux olympiques de 1998 à Nagano au Japon.

Natif de Sherbrooke, Qc, François a été sélectionné en 3e ronde par les Canadiens de Montréal au repêchage d’amateurs 1987 de la LNH, jouant en partie trois saisons dans la Ligue américaine de hockey avant d’entreprendre une carrière professionnelle de 12 ans en Europe.

Après avoir joint les rangs d’une équipe à Angers, en France, en 1994, Gravel a reçu la citoyenneté française à temps pour représenter le pays au Championnat mondial 1997 de l’IIHF et une autre fois l’année suivante, aux Jeux olympiques de 1998.

Avec l’entraîneur du « Miracle sur glace », Herb Brooks, derrière le banc de son équipe, il a participé à deux matchs (réalisant 19 arrêts dans un gain de 5-2 contre le Japon et 29 arrêts dans un revers de 2-0 face à l’Allemagne) en ronde préliminaire, les Français terminant éventuellement en 11e place.

« Le fait de jouer à Nagano et de partager la glace avec des joueurs de la LNH a été le fait saillant de ma carrière », confie Gravel. « Le sentiment de me retrouver dans le village olympique et de vivre cette expérience avec d’autres athlètes a été incroyable. »

18 ans plus tard, c’est le tour d’Alexis de porter les couleurs de son pays sur la plus grande scène du sport.

Le jeune portier n’a certainement pas suivi un parcours typique dans le hockey; il est né en Allemagne, alors que son père jouait pour le Revier Löwen Oberhausen et l’Eisbären Berlin lors de la saison 1999-2000, Alexis a donné ses premiers coups de patin durant son séjour de cinq ans en Italie avant que la famille retourne au Canada en 2006.

Apprenant le hockey à Asiago et à Cortina d’Ampezzo, Alexis n’a pas eu accès au même type d’entraîneur que les jeunes Canadiens, donc il s’est tourné vers le meilleur joueur qu’il connaissait, soit son père.

« Grandir en Italie, c’est assurément différent », dit-il. « Je suis chanceux que mon père m’ait appris à jouer au hockey. »

Selon François, enseigner à son fils n’a jamais été une corvée; il décrit cette expérience comme ayant été un « privilège » et il affirme qu’il aurait aimé avoir la passion et la détermination d’Alexis quand il était un jeune gardien de but.

C’est cette passion et détermination qui a mené Alexis aux Senators de Mississauga de la Ligue de hockey du Grand Toronto (GTHL); non seulement le fait de jouer dans le midget mineur AAA dans la GTHL lui permet d’affronter certains des meilleurs jeunes joueurs du pays, mais c’est aussi une occasion de perfectionner son anglais.

Pendant deux semaines ce mois-ci, il a troqué son uniforme noir, rouge et or des Senators pour le rouge et blanc d’Équipe Canada, dans le but précis de remporter la première médaille d’or du Canada aux Jeux olympiques de la jeunesse.

Alors, quels mots de sagesse son père lui a-t-il partagés avant son départ pour la Norvège?

« Mon conseil était simple », admet François. « Concentre-toi sur ce que tu peux contrôler, profite de chaque minute et amuse-toi. Pour moi, le résultat n’est pas important, je ne pourrais être plus fier de lui. De voir mon fils grandir en étant une bonne personne, avec humilité et de bonnes valeurs… je suis un père chanceux. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
CMM 2018 : USA 4 – CAN 1 (Bronze)
Vlasic marque, mais le Canada perd le match pour le bronze au Mondial.
Coupe RBC 2018 : CWK 4 – WEL 2 (Championnat)
Les Chiefs marquent trois buts de suite et gagnent la Coupe RBC.
Coupe RBC 2018 : CWK 3 – OJS 2 (Demi-finale)
Pickering a marqué le but gagnant et les Chiefs joueront en finale.
CMM 2018 : SUI 3 – CAN 2 (Demi-finale)
Horvat et Parayko marquent, mais le Canada jouera pour le bronze.
Horaire
Close
Credit