brandon grandinetti
En route vers le succès
Brandon Grandinetti, des Thunderbirds de Soo, remporte la Bourse d’études nationale RBC du hockey junior A 2016
Wendy Graves
|
20 mai 2016
|

Brandon Grandinetti ne croit pas aux temps d'arrêt.

Le défenseur qui en est à sa troisième année avec les Thunderbirds de Soo – et à sa deuxième année d'une majeure en biologie à l'Université Algoma de Sault Ste. Marie, en Ontario – représente la quintessence de l'athlète-étudiant, montrant autant de brio dans l'une ou l'autre de ces sphères.

À la suite d'une autre saison où il a enchaîné les matchs importants jusqu'en mai, Brandon se voit récompensé pour ses succès hors glace en tant que lauréat de la Bourse d’études nationale RBC du hockey junior A 2016.

« C'est un grand honneur pour moi de voir tous mes efforts en classe porter fruit », affirme-t-il. « Il va sans dire que c'est difficile de gérer un horaire de hockey chargé et l'école, mais j'essaie de faire de mon mieux, et c'est merveilleux d'être récompensé pour ça. »

Le programme de bourses d’études RBC est fondé sur la réussite scolaire et le service communautaire. Chacun des 10 membres de la Ligue de hockey junior canadienne choisit un lauréat. Ainsi, Brandon a reçu 1 000 $ à titre de lauréat désigné par la Ligue de hockey junior de l’est de l’Ontario, en plus de recevoir 5 000 $ en tant que lauréat national. Les fonds serviront à payer ses études postsecondaires.

Lorsqu'il aura terminé les quatre années de son programme de premier cycle à Algoma, Brandon veut s'inscrire à un établissement d'enseignement de la chiropratique ou à un programme de physiothérapie. Son objectif à long terme est de lancer son propre cabinet de chiropratique et de physiothérapie. Il envisage d'ajouter une mineure en affaire à son programme scolaire plus tard.

Les ambitions de Brandon s'étendent au hockey également.

« J'aimerais obtenir une bourse d’études », révèle-t-il. « Ça fait longtemps que j'ai cet objectif. Il me reste une année au niveau junior, donc j'espère pouvoir poursuivre mon parcours. J'ai toujours rêvé de devenir physiothérapeute et chiropraticien, et si je peux y arriver en continuant de jouer au hockey en même temps, ce serait le meilleur des deux mondes. »

Les succès de Brandon – tant présents que futurs – ne surprennent pas ceux qui le connaissent.

« Il est un meneur incroyable pour notre équipe de hockey », soutient Jamie Henderson, qui a récemment quitté son poste de directeur général des Thunderbirds. « C'est un aspect sur lequel nous avons beaucoup insisté quand j'étais avec l'équipe – nous tentons de développer de bonnes équipes et de grands joueurs de hockey, mais nous faisons d'eux des personnes exceptionnelles également, et Brandon en est un exemple parfait. Avec un peu de chance, il jouera au hockey dans le SIC un jour, et beaucoup de portes s'ouvriront à lui en raison de son dévouement en classe. »

Les Thunderbirds sont sur une bonne lancée depuis deux saisons. Ils ont accédé à la Coupe RBC l'année dernière et ils ont disputé le match de championnat de la Coupe Dudley Hewitt cette année. Pour Brandon, cela lui demande d'être sur la glace chaque jour, d'être en classe 15 heures par semaine et d'avoir le nez dans ses livres – à tout endroit et à tout moment– le reste du temps.

Étudier pendant les longs voyages d'autobus – il se fait taquiner, on lui demande pourquoi il fait des devoirs pendant un voyage de hockey, alors qu'ils sont tous ensemble, mais ses coéquipiers comprennent l’importance de l'école –, passer des examens les lendemains de tels voyages et partir à l'avance les jours d'examen font tous partie du plan de match.

« Je pense que c'est en partie à cause du type de personne que je suis », explique Brandon. « Je ne donne jamais moins qu'un effort complet. Je déteste les échecs, alors je continue de travailler. Parfois, après un entraînement, je retourne à l'école pour finir d'étudier, ou sinon je reste sur la glace pour développer mes habiletés de hockey – tout faire pour m'améliorer et atteindre mes objectifs, c'est ma façon de fonctionner. »

Brandon montre le même niveau d'engagement envers sa communauté. Au secondaire, il faisait du mentorat avec des élèves de 9e année au sein d'un groupe nommé le Link Crew, à qui il doit en grande partie son éclosion en tant que meneur respecté, alors qu'il était un élève timide au primaire.

Depuis cinq ans, il fait la livraison d'aliments et de jouets aux familles défavorisées pendant la période des fêtes. Cette année, il s’est rendu à plusieurs reprises dans des écoles – il trouve agréable que les jeunes enfants l'admirent et voient en lui une personne accomplie – et à l'aile de pédiatrie à l'hôpital. « Quand tu entres dans la pièce, leur visage s'illumine et tu mets du soleil dans leur journée, et ils en font autant pour toi. »

Le joueur que les Thunderbirds surnomment « Steady Eddie » pour la constance de son travail acharné – il a obtenu ses meilleurs résultats en carrière cette saison pour le nombre de buts, d'aides et de points – et ses qualités de meneur – ses coéquipiers ont voté pour faire de lui un capitaine adjoint – est reconnaissant de voir ses efforts salués et de recevoir l'aide financière que lui apporte la bourse d’études en vue d’atteindre ses buts pour l'avenir. Il est tout aussi reconnaissant de la façon dont le hockey l'a outillé pour la vie à l'extérieur des patinoires.

« Le hockey m'a appris à voir la vie de manière positive », estime Brandon. « Les choses ne vont pas toujours comme on le voudrait – il se peut qu'il soit difficile de se trouver un emploi une fois les études terminées –, mais il faut persévérer. C'est la même chose au hockey. Il y a beaucoup de hauts et de bas pendant une saison – tu ne gagnes pas, tu ne joues pas bien –, mais il faut toujours rester positif et tenter de renverser la vapeur. »

« Le hockey a fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui. Dès un jeune âge, on voyageait seul, donc j'ai été souvent loin de mes parents. Ça m'a aidé à gagner en maturité. Ça m'a aussi aidé à savoir me fixer des objectifs et à déterminer mes buts personnels. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
kmacleod@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
DMJA 2018 : RUS 4 – CZE 2 (Préliminaire)
Dix joueurs obtiennent un point et la Russie gagne un deuxième match.
DMJA 2018 : CAN-O 6 – CAN-E 1 (Préliminaire)
Deux buts pour Wong et Blaisdell, l’Ouest gagne le duel canadien.
DMJA 2018 : RUS 5 – CAN-E 3 (Préliminaire)
Vasily Podkolzin a inscrit deux buts dans un gain de la Russie.
DMJA 2018 : CAN-W 2 – USA 1 TB (Préliminaire)
Davis a bloqué 41 tirs dans un gain de Canada Ouest.
Horaire
Close
Credit