rylan ferster
Deux expériences différentes, un même but
Champion de la Coupe du Centenaire comme joueur, Rylan Ferster souhaite ajouter une coupe RBC à sa collection comme entraîneur
Derek Jory
|
18 mai 2016
|

Beaucoup de choses ont changé pour Rylan Ferster au cours des 26 dernières années, mais son objectif est demeuré essentiellement le même : remporter le Championnat national junior A du Canada.

En 1990, Ferster était membre des Lakers de Vernon, une équipe bourrée de talent qui a remporté la Coupe du Centenaire (maintenant la Coupe RBC); les Lakers ont tenu tête aux Royals de New Westminster lors du match de championnat pour l’emporter 6-5 en prolongation.

Ferster, alors âgé de 20 ans, a ensuite pris congé du hockey pendant un an avant de s’inscrire au Southern Alberta Institute of Technology où il a joué et obtenu son diplôme. Après avoir joué pendant six ans en Europe, il a mis fin à sa carrière de joueur, mais souhaitait rester lié au hockey derrière le banc plutôt que sur la glace.

Cette saison était la cinquième de Ferster comme entraîneur-chef et directeur général des Warriors de West Kelowna, champions de la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique (BCHL), et il a guidé l’équipe à sa première participation à la Coupe RBC – la deuxième dans son cas.

« Je me souviens que c’était très spécial de jouer pour un championnat national », dit Ferster. « Cela avait beaucoup d’importance à l’époque et c’est encore le cas aujourd’hui. On dit que la coupe Stanley est le trophée le plus difficile à gagner dans le sport, mais se rendre ici n’est pas facile. »

Jouant pour l’équipe hôte en 1990, Ferster et les Lakers étaient assurés de participer au tournoi, tandis que les Warriors ont dû remporter le championnat de la BCHL et la Coupe de l’Ouest du Canada pour avoir le droit de jouer à Lloydminster.

La façon dont ses équipes ont accédé au tournoi n’est pas la seule différence, car beaucoup de choses ont changé depuis que Ferster était un avant coriace qui avait accumulé 21 points en 28 matchs avec les Lakers.

« Le hockey est maintenant une science », dit Ferster. « Les joueurs prennent maintenant bien mieux soin d’eux et la préparation dans son ensemble s’est vraiment améliorée. La technologie a tout changé.

À l’époque, tu arrivais au camp d’entraînement essentiellement pour te mettre en forme; aujourd’hui, nous étudions des vidéos et analysons le plus d’aspects possible du jeu et du conditionnement. »

Il dormait aussi beaucoup mieux avant.

« Comme joueur, tu n’as qu’une seule personne à te préoccuper, toi, mais comme entraîneur, tu as beaucoup plus de pain sur la planche », dit-il en riant. « C’est comme si je n’avais pas dormi depuis deux mois, mais je choisirais ça 100 fois sur 100! »

Se rendre à l’aréna, bien que cela puisse parfois être difficile au cours d’une longue saison, est un privilège pour Ferster qui ne tient rien pour acquis. Même une mauvaise journée est néanmoins une journée à l’aréna et alors que le hockey semble coulé dans ses veines, sa transition sans heurts de joueur à entraîneur semble avoir été écrite dans le ciel.

Ferster se souvient d’avoir travaillé à des camps de hockey lorsqu’il jouait midget et d’aimer aider les plus jeunes. En Europe, il aidait le personnel des entraîneurs chaque fois qu’il le pouvait avant de devenir joueur-entraîneur en Allemagne la saison précédant sa retraite.

C’est alors qu’il a troqué son équipement contre un complet.

« Je ne connais rien d’autre; j’ai joué et maintenant je fais ceci, » dit Ferster. « Abstraction faite de quelques jobines ici et là, je n’ai jamais rien fait d’autre. Aussi cliché que cela puisse paraître, je suis encore très heureux de pouvoir aller à l’aréna chaque jour. J’ai la chance d’être dans un endroit magnifique à Kelowna et je dois traverser ce pont [qui franchit le lac Okanagan] chaque jour pour me rendre au travail, et je suis simplement heureux de pouvoir aller à l’aréna. »

Et les Warriors sont très heureux de l’avoir comme entraîneur.

West Kelowna a remporté 132 matchs en saison régulière au cours des quatre dernières saisons et leur performance de 79 points cette année leur a permis de se hisser au troisième rang de la BCHL. Pour clore la saison, l’équipe a remporté 12 de ses 13 derniers matchs et ses 242 buts pour cette saison la classent également au troisième rang de la ligue à ce chapitre.

En défensive, les Warriors sont sixièmes au chapitre des buts contre avec 180 et les unités spéciales sont parmi les cinq premières – le jeu de puissance a connu un taux d’efficacité de 24,6 % (troisième) et le jeu en désavantage numérique, un taux de 83,2 % (quatrième).

Maintenant, tout ce qui sépare les Warriors d’une fin de saison parfaite ce sont les quatre autres équipes à la Coupe RBC.

Ferster n’a pas parlé de son championnat aux Warriors et il ne compte pas le faire. C’est chose du passé.

« Mon message porte surtout sur la compétition à court terme. J’ai eu la chance d’être avec [Canada Ouest au Défi mondial junior A] il y a quelques années, alors je connais les tenants et les aboutissants d’une compétition à court terme. Je vais m’en tenir à ça; ils n’ont pas besoin de m’entendre parler de ce qui se faisait dans mon temps. »

Force est de reconnaître que certains ne seraient pas d’accord.

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
CPCT 2018 : London hôte du Mondial de parahockey
L’événement rebaptisé Coupe de parahockey Canadian Tire – auparavant connu sous le nom de Défi mondial de hockey sur luge – se déroulera du 1er au 8 décembre au Western Fair Sports Centre. L’équipe nationale de parahockey du Canada accueillera les trois meilleures nations de parahockey du monde dans le sud-est de l’Ontario.
FHC 2018 : Rêves devenus réalité à London
La Fondation Hockey Canada s’est associée à la Fédération de hockey de l’Ontario, au South London Neighbourhood Resource Centre et à la Neighbourhood Resource Association of Westminster Park pour permettre à 28 jeunes de la région de London de s’initier au hockey et d’aller sur la glace grâce au programme Rêves devenus réalité.
CMM 2018 : USA 4 – CAN 1 (Bronze)
Vlasic marque, mais le Canada perd le match pour le bronze au Mondial.
Coupe RBC 2018 : CWK 4 – WEL 2 (Championnat)
Les Chiefs marquent trois buts de suite et gagnent la Coupe RBC.
Horaire
Close
Credit