2022  h c f  assist fund  emily

Ce que le Fonds d’aide signifie pour moi, par Emily Heaney

Le Fonds d’aide de la Fondation Hockey Canada a permis à William, le fils autiste d’Emily, de trouver un exutoire et de tomber en amour avec le sport du Canada

5 avril 2022
|

On m’avait dit que William ne ferait jamais partie d’une équipe en raison de son autisme et de son trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Mais grâce au hockey, William s’est épanoui.

Avant de pratiquer des sports, mon fils de neuf ans était discret et réservé. Je l’ai inscrit au hockey quand il avait cinq ans. Il a tellement changé depuis – il est sorti de sa coquille et ne veut jamais arrêter de jouer.

Le hockey est un exutoire pour William. C’est un sport intense qui garde son esprit occupé et qui lui offre un exutoire sain pour évacuer efficacement des tensions. Avec son autisme de haut niveau et son TDAH, le hockey lui fait du bien.

Ses coéquipiers et lui évoluent aux différentes positions, mais il adore marquer des buts. Cette année, ils apprennent les règles du jeu, et la joie qu’il ressent lorsqu’il va sur la glace est manifeste. Quand il n’a pas ses patins dans les pieds, il ne fait que parler de hockey.

Je suis mère monoparentale de quatre enfants, je peine année après année à trouver le moyen d’inscrire William au sport qui le passionne. Ce n’est déjà pas évident pour moi de payer tous les frais scolaires des enfants et de les habiller convenablement pour l’école. Toute décision par rapport à d’autres dépenses me donne du fil à retordre.

Comme nous avons déménagé récemment, William a changé d’école. Bien au fait que le hockey avait été bénéfique pour William et que ce sport lui offrait un autre moyen d’interagir avec les gens, de tisser des amitiés et de forger sa confiance, je savais que je devais trouver une solution.

Une personne de mon cercle d’amis m’a parlé du Fonds d’aide de la Fondation Hockey Canada, et j’ai soumis une demande pour William. Cet appui financier a fait la différence pour me permettre de payer les frais liés au hockey sans devoir accumuler des retards de paiement pour d’autres factures. Ça m’a permis de respirer.

Comme la plupart des jeunes de neuf ans, William rêve d’atteindre la Ligue nationale de hockey. Je veux tout faire pour l’aider à réaliser ses objectifs.

Il apprend tellement grâce à ce sport. Il s’est bâti une confiance en lui et a appris à se serrer les coudes avec ses coéquipiers pour viser un objectif. Il développe des aptitudes sur la glace comme dans la vie en général.

Par exemple, pendant la pandémie, Hockey Î.-P.-É. interdisaient aux parents d’entrer dans l’aréna pour aider les jeunes à enfiler leur équipement ou d’assister aux entraînements et aux matchs. J’étais nerveuse en raison de l’autisme de William et de ce changement de règle qui m’empêchait d’aller l’aider.

Il m’a dit qu’il savait comment se rendre au vestiaire, comment s’habiller et où se trouvait la sortie. Cette période d’adaptation a été bonne pour sa confiance et sa patience. Il est maintenant tellement plus sûr de lui dans d’autres sphères de sa vie.

William ignorait qu’il était atteint d’autisme avant cette année, quand ils ont parlé de ce trouble dans sa classe. Il est rentré à la maison après l’école et m’a dit qu’il croyait être autiste. Je lui ai expliqué que c’était effectivement le cas. Quand il m’a demandé pourquoi je ne lui avais jamais dit, je lui ai expliqué que, lorsqu’on met une étiquette sur quelque chose, on devient cette étiquette.

Mon fils est extroverti et il donne son maximum dans tout ce qu’il entreprend. Il veut apprendre le hockey en jouant avec ses amis. Il éprouve tellement de plaisir. Ses entraîneurs et ses coéquipiers lui prêtent main forte quand il a besoin.

C’est tellement épanouissant pour moi de voir William et tous les autres joueurs se développer et de constater leur progression au fil des saisons.

Sans le Fonds d’aide, nous ne pourrions être la famille de hockey que nous sommes, et William ne serait pas là où il est rendu aujourd’hui.

Je suis vraiment reconnaissante que William et d’autres jeunes de partout au pays puissent en bénéficier pour continuer de s’épanouir, d’apprendre et de s’amuser en pratiquant ce sport.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
Coupe du centenaire 2022 : 27 mai (quarts de finale)
Pickering et Longueuil ont confirmé leur place en demi-finales en gagnant des duels serrés.
CMM 2022 : CAN 6 – CZE 1 (demi-finale)
Cozens marque deux buts, et le Canada passe à nouveau en finale.
CMM 2022 : CAN 4 – SWE 3 PROL. (quart de finale)
Batherson marque pour compléter une remontée en prolongation.
Coupe du centenaire 2022 : 25 mai (ronde préliminaire)
Summerside, Dauphin et Brooks ont gagné en fin de ronde préliminaire.
Horaire