2022 wjc mason mctavish 960

Une saison avec son baluchon

Mason McTavish a porté les couleurs de huit équipes au cours des 13 derniers mois, mais l’athlète de 19 ans savoure l’occasion d’apprendre de nouvelles têtes de hockey

Shannon Coulter
|
9 février 2022
|

Si vous demandiez à Mason McTavish où il a vécu l’an dernier, il ne pourrait accoucher d’une réponse simple. Il a passé du temps dans trois pays et cinq villes, en plus de faire quelques voyages de courte durée pour représenter le Canada sur la scène internationale.

McTavish a joué pour cinq équipes différentes au cours des 13 derniers mois et, pour la troisième fois de cette séquence, il enfile l’uniforme canadien. Malgré ce rythme effréné, l’athlète de 19 ans est reconnaissant de chaque occasion qu’il obtient.

« Avec la COVID-19, ça a été difficile pour plusieurs de jouer au hockey, mais moi j’ai eu la chance de ne jamais arrêter depuis février dernier en Suisse », affirme-t-il.

Son parcours a commencé avec l’annulation de la saison 2020-2021 dans la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) en raison de la pandémie. Puisqu’il ne pouvait disputer de matchs avec son club des Petes de Peterborough, McTavish a traversé l’océan pour porter le chandail de l’EHC d’Olten en Suisse.

Il a marqué neuf buts et obtenu deux aides en 13 parties de la saison régulière, puis en séries éliminatoires, il a récolté deux buts et cinq aides en quatre rencontres. Ensuite, il est revenu en Amérique du Nord. En mai, il a mis le cap sur le Texas pour défendre les couleurs du Canada au Championnat mondial des M18 2021 de l’IIHF, où il a accumulé cinq buts et six aides à titre de capitaine adjoint de l’équipe, qui a remporté l’or.

Après avoir été sélectionné troisième au total par les Ducks d’Anaheim lors du repêchage 2021 de la LNH, McTavish a commencé la saison 2021-2022 dans le sud de la Californie. Il a fait ses débuts dans la LNH avec les Ducks le 13 octobre face aux Jets de Winnipeg.

« C’était pas mal spécial pour moi, ma famille et tout le monde qui m’a aidé à me rendre là où je suis », dit-il à propos de ses premiers coups de patin dans la LNH. « Jouer ce match a été la concrétisation d’un rêve, et j’ai eu la chance de marquer [et d’obtenir une aide] à ma première partie, donc ça a rendu l’expérience d’autant plus spéciale. »

Grâce à ce but, McTavish est devenu le plus jeune marqueur de l’histoire des Ducks. Non seulement il a vécu une expérience enrichissante sur la glace, mais il a aussi eu l’occasion de faire la connaissance de vétérans, comme le capitaine et ancien d’Équipe Canada Ryan Getzlaf.

« C’est un athlète olympique, et juste d’apprendre les petites choses que ce genre de gars fait au quotidien, de voir comment il traite les autres autour de lui, comment il aborde ses journées, c’est vraiment cool », confie McTavish. « C’était une belle expérience. J’espère pouvoir rester là l’an prochain. »

Après neuf matchs à Anaheim, McTavish a joué pour les Gulls de San Diego dans la Ligue américaine de hockey (AHL). Après trois parties avec les Gulls, il a été renvoyé dans l’OHL.

« Évidemment, ce n’était pas ce que je voulais entendre, qu’on me retournait au niveau inférieur, mais c’était probablement pour le mieux. Tu joues plus [dans le junior], tu as du temps de glace au centre, et tout ça. »

L’athlète originaire de Carp, en Ontario, a connu toute une partie à son retour avec les Petes, inscrivant un tour du chapeau. Après quatre matchs à Peterborough, il a repris son baluchon, cette fois pour représenter le Canada au Championnat mondial junior 2022 de l’IIHF.

Même si son expérience au Mondial junior a été de courte durée, étant donné l’annulation du tournoi le 29 décembre, McTavish a apprécié chaque moment avec l’équipe nationale junior du Canada.

« Ça n’a pas duré longtemps, c’est assez dommage », lance-t-il. « C’était vraiment cool de connaître ces nouvelles personnes et de forger de nouvelles amitiés. Je me sens privilégié d’avoir pu vivre ça. »

La saison a amené son lot de déplacements pour McTavish, mais ses habiletés exceptionnelles et ses performances n’en ont pas souffert du tout.

« Je pense que Mason est le plus grand joueur de la Ligue canadienne de hockey », témoigne Jay McKee, l’entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton dans l’OHL. « Ses aptitudes sont de très haut niveau. Il est vraiment complet. Il accorde une forte importance à son jeu défensif, mais ses habiletés et son tir sont dignes de l’élite. Il possède absolument tous les outils. »

Ce sont ces outils qui ont incité les Bulldogs à mettre le grappin sur le joueur de centre lors de la date limite des transactions dans l’OHL en janvier dernier. Dans une mégatransaction, McTavish a plié bagage vers Hamilton.

« C’était la première fois que j’étais échangé… c’était un sentiment que je n’avais jamais vécu, mais les gars à Hamilton ont été superbes, tout comme l’organisation de Peterborough. Ils ont tous rendu cela plus facile pour moi », raconte McTavish. « J’ai aimé mon temps là-bas jusqu’à maintenant et j’ai hâte d’y retourner. »

« C’est un gars amusant. Il ne dégage que du bon », argue McKee à propos de sa première impression de lui. « J’ai vu tout de suite à quel point c’est un amoureux du hockey. C’est difficile de le sortir de la patinoire après un entraînement. Et il a une attitude vraiment positive. Il a vraiment fait lever d’un cran l’intensité de nos entraînements tout en s’amusant avec les gars. »

McTavish a disputé trois rencontres avec les Bulldogs avant de recevoir un appel pour sa prochaine aventure : arborer l’unifolié aux Jeux olympiques d’hiver de 2022. Quand il a appris qu’il serait un membre d’Équipe Canada à Beijing, le jeune de 19 ans s’est senti « super honoré ».

« Recevoir un appel pour aller aux Jeux olympiques, c’était fou », commente-t-il. « Je vais savourer chaque moment ici. »

En tant que benjamin de l’équipe olympique masculine du Canada (et le plus jeune depuis Paul Kariya en 1994), McTavish profitera d’une autre occasion d’apprendre et de progresser. Comme ce fut le cas dans la LNH, il prévoit jouer et socialiser avec les vétérans de l’équipe, notamment le capitaine Eric Staal.

« C’est un champion de la coupe Stanley, un joueur magistral. Je suis vraiment fébrile à l’idée de découvrir son talent sur la glace. Il semble être une très bonne personne aussi. »

Cette expérience olympique à la feuille de route de McTavish à un si jeune âge sera également inusitée pour ses coéquipiers des Bulldogs qui l’encourageront à partir de la maison.

« C’est vraiment cool pour eux d’avoir un des leurs qui va aux Jeux olympiques », explique McKee. « C’est du jamais vu pour des joueurs de l’OHL, et évidemment, nous voulons tous qu’il revienne avec une médaille d’or au cou. »

« Je suis persuadé que nos joueurs vont lui poser des questions sur son expérience là-bas, et nous sommes tous vraiment fiers qu’il représente le pays. Il n’y a pas de plus grand honneur dans le monde du sport. »

Bien que cette saison ait été marquée par beaucoup plus de séjours à l’hôtel et beaucoup moins de repas dans le confort de son foyer, McTavish a apprécié chacune des étapes de son parcours.

« J’ai l’impression d’avoir eu 100 entraîneurs depuis l’an passé, mais ça a été vraiment cool », exprime-t-il. « J’ai pu apprendre de tellement de têtes de hockey. »

« J’ai joué pour bon nombre d’équipes dans plusieurs villes. C’est un parcours différent, mais que j’ai bien aimé. J’ai découvert de nouvelles équipes, de nouveaux visages et de nouveaux entraîneurs; j’ai appris de plusieurs personnes. C’est probablement ce que je vais retirer le plus de cette année. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2022-2023 : USA 2 – CAN 1 (Match 2)
Campbell a bloqué 32 tirs, mais le Canada a perdu à Kamloops.
ENF 2022-2023 : USA 4 – CAN 3 TB (match 1)
Clark donne l’avance aux siennes en troisième, mais le Canada s’incline en tirs de barrage.
M17 2022 : Jour 10 – samedi 12 novembre
Les É.-U. ont remporté la médaille d’or, Canada Rouges a obtenu l’argent et la Finlande repart avec le bronze.
M17 2022 : Jour 9 – vendredi 11 novembre
Canada Blancs, Canada Noirs et Canada Rouges ont chacun remporté leur match vendredi.
Horaire