2021  w w c  ambrose  walker  feature
Sean Walker, Chris Tierney et Erin Ambrose

Keswick encore joue pour l’or

Trois mois après la médaille d’or remportée par Sean Walker au Championnat mondial de l’IIHF, Erin Ambrose tentera de décrocher un deuxième titre pour sa ville d’origine

Lee Boyadjian
|
20 août 2021
|

Si vous partez de Toronto, roulez vers le nord pendant une heure, puis longez la baie de Cook, à l’extrémité sud du lac Simcoe, et vous arriverez à Keswick. Véritable pépinière de hockeyeurs, cette ville ontarienne a vu naître de grandes vedettes professionnelles. Et cet été, elle pourrait fêter les victoires non pas d’un, mais de deux champions du monde.

« Y a-t-il un ingrédient secret dans l’eau de Keswick? Aucune idée! », blague Sean Walker, qui vient de remporter l’or au Championnat mondial 2021 de l’IIHF avec l’équipe nationale masculine du Canada.

« Je regardais le match et je n’en croyais pas mes yeux », raconte Erin Ambrose, une défenseure de l’équipe nationale féminine du Canada. « Quand je l’ai vu avec le trophée, je me suis dit : “Wow, Seany est médaillé d’or!” C’est fantastique. »

Walker et Ambrose, des amis d’enfance, ont joué ensemble d’abord pour le Blaze de Georgina, puis pour l’Express de York Simcoe. Walker se souvient du plaisir qu’il a eu lorsqu’il a joué avec Ambrose pour la première fois.

« Immédiatement, elle s’est démarquée, c’était sans contredit une des meilleures joueuses de l’équipe », raconte Walker, aujourd’hui défenseur pour les Kings de Los Angeles. « Elle comptait des buts, elle jouait en défense, elle pouvait tout faire. »

« On se doutait qu’elle jouerait pour Équipe Canada un jour. »

Ambrose a fait ses débuts avec Équipe Canada en 2009, quand elle s’est jointe à l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans. Lors d’une série de trois matchs contre les États-Unis, elle a obtenu deux buts et une aide. Elle a ensuite participé à trois éditions du Championnat mondial féminin des M18 de l’IIHF (devenant la seule Canadienne à réussir cet exploit), où elle a remporté deux médailles d’or et une d’argent.

Au niveau senior, Ambrose a décroché une médaille d’argent et une de bronze au Championnat mondial féminin de l’IIHF. Elle vise maintenant l’or à Calgary.

« Nous sommes très chanceuses et reconnaissantes d’avoir gagné l’argent et le bronze. Mais il nous manque une couleur, et c’est sûr qu’on veut aller la chercher », affirme Ambrose.

« Je ne crois pas qu’elle serait très contente que je sois le seul médaillé d’or », rigole Walker, tout en rappelant que son ancienne coéquipière a déjà deux médailles de la première division du Championnat mondial. « Elle est très compétitive, elle va vouloir gagner l’or elle aussi pour pouvoir dire qu’elle a plus de médailles que moi. »

Walker, qui a revêtu l’uniforme d’Équipe Canada pour la première fois le printemps dernier, a contribué à l’une des victoires les plus spectaculaires de l’histoire du hockey canadien : alors qu’ils tiraient de l’arrière 0-3, ses coéquipiers et lui ont ouvert la machine pour aller chercher la médaille d’or. Si Walker voit quelques parallèles entre le parcours de son équipe et celui de l’équipe féminine, il admet que les femmes ont dû se battre beaucoup plus longtemps.

« Elles ne l’ont pas eue facile, avec l’annulation du Championnat mondial et l’interruption des matchs professionnels, mais elles n’ont jamais abandonné et ont réussi à tirer leur épingle du jeu », explique Walker en parlant d’Ambrose et de ses coéquipières.

« Espérons que notre parcours difficile sera une source d’inspiration et les encouragera à persévérer. Tout peut arriver dans ce genre de tournoi. »

Ambrose et Walker ont participé ensemble à des dizaines de tournois pendant leur fructueuse carrière au hockey mineur. Un autre joueur de l’Express né en 1994 – et originaire de Keswick – les accompagnait : le vétéran Chris Tierney, qui joue dans la Ligue nationale de hockey (LNH) depuis sept ans et a passé les quatre dernières saisons avec les Sénateurs d’Ottawa. C’est avec l’Express qu’Ambrose a appris à gagner.

« Ma dernière année, nous avons gagné le [championnat de l’Association de hockey mineur de l’Ontario]. C’était le meilleur cadeau de départ », raconte-t-elle. « Je sais que quand nous sommes passés de Georgina à York Simcoe… nous étions vraiment solides… Seany et moi en zone défensive. »

Si Ambrose utilise spontanément le surnom affectueux « Seany », elle admet que son ami et elle pourraient se parler plus souvent. Cela dit, les deux héros de Keswick continuent de s’encourager, et chacun suit la carrière de l’autre.

« Quand on regarde tout ce qu’on a accompli depuis nos débuts dans une petite ville, il y a de quoi être fiers », affirme Walker, tout en souhaitant bonne chance à Ambrose. « Tout le monde sait qu’elle va très bien jouer. »

« Ça a été toute une aventure pour lui et moi, pour toutes sortes de raisons », conclut Ambrose. « C’est super que nos chemins continuent de se croiser après toutes ces années. »

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
2021 DC : CAN-Rouges – CAN Blancs (ronde préliminaire)
Wood et Yager mènent CAN Rouges à un gain sur CAN Blancs à Ottawa.
2021 DC : CAN-Blancs – ENF (ronde préliminaire)
Cataford et Gauthier ont trois points dans un gain de Canada Blancs.
ENF 2021-2022 : CAN 3 - USA 1
Clark marque deux fois dans un gain à la Série de la rivalité.
FSMHF 2021 : Le Canada célèbre le hockey féminin
Voyez comment le Canada a célébré la Fin de semaine mondiale du hockey sur glace féminin en 2021.
Horaire