2021 nwt jenner saulnier pwhpa

Main dans la main pour le hockey féminin

Adversaires sur la glace, les meilleures joueuses de hockey de la planète sont ravies de parler d’une seule voix pour la création d’une ligue viable

Shannon Coulter
|
8 décembre 2021
|

À l’approche des Jeux olympiques d’hiver de 2022, le niveau d’enthousiasme grandit; il sera possible de voir les meilleures hockeyeuses de la planète croiser le fer sur la glace.

Non seulement voir l’équipe nationale féminine du Canada performer sur la scène internationale est un divertissement assuré, mais ce sera aussi le début du rêve de porter l’uniforme canadien pour bon nombre de jeunes athlètes.

« Les inscriptions montent en flèche habituellement après les Jeux olympiques, car les jeunes ont la chance de voir à quel point ces femmes sont formidables », lance la quadruple médaillée d’or olympique Jayna Hefford. « C’est une autre occasion de mettre en valeur ces superbes joueuses de partout dans le monde qui pratiquent ce sport au plus haut niveau. »

Mais pourquoi patienter quatre ans pour voir la crème de la crème du hockey féminin? Ou attendre chaque année que le Championnat mondial féminin de l’IIHF se mette en branle? Pourquoi ne pas permettre aux amateurs de voir les meilleures réunies dans une seule ligue?

C’est la mission de l’Association professionnelle des joueuses de hockey féminin (PWHPA) : promouvoir, développer et soutenir une ligue professionnelle de hockey féminin viable en Amérique du Nord qui met en valeur le meilleur de ce sport. D’une seule voix qui fait la promotion de la création d’une ligue durable, la PWHPA veut rendre le hockey plus inclusif pour les femmes d’aujourd’hui et la prochaine génération de filles qui s’avanceront sur la surface glacée.

« La visibilité est primordiale dans le sport, surtout dans les sports féminins », fait valoir Jill Saulnier, une attaquante de l’équipe nationale féminine du Canada. « Disons-le sans détour : les femmes méritent plus de visibilité. Elles méritent de se retrouver devant la caméra plus souvent. Quand on est à l’écran, qu’on montre à tout le monde tout le travail qu’on accomplit loin des réflecteurs, on a une occasion de permettre aux gens de vraiment saisir ce qui nous motive à faire ça. »

Au moment du lancement de la PWHPA, en 2019, l’objectif était d’unir les meilleures joueuses et de propager un même message. Brianne Jenner est membre du conseil d’administration de la PWHPA depuis le jour 1. La vétérante d’Équipe Canada affirme que le soutien obtenu depuis les débuts de l’association a été un énorme succès.

« Notre objectif ultime est de ne pas avoir de PWHPA, mais de former une ligue professionnelle durable où les joueuses auront une assurance maladie et un salaire, sans avoir besoin d’un revenu d’appoint pour arriver », explique-t-elle. « Nous pensons que notre produit mérite d’être offert au public. Et nous croyons qu’il saura plaire beaucoup aux amateurs de hockey. »

La PWHPA se sert d’un événement de démonstration comme la Tournée Dream Gap pour opposer ses équipes, permettre aux partisans de voir davantage de matchs de hockey féminin en personne et accroître la visibilité de ce sport en Amérique du Nord. L’organisation a également une équipe d’étoiles de la PWHPA qui joue des parties hors concours cette saison, dont deux matchs à Calgary contre l’équipe nationale féminine du Canada les 9 et 11 décembre.

« Nous essayons simplement de créer un milieu où les jeunes enfants peuvent rêver », commente Saulnier. « Cette occasion d’avoir les joueuses de la PWHPA et de l’équipe nationale féminine rassemblées sur une même glace nous permet de montrer à nouveau au monde la grande qualité du hockey féminin. »

« La PWHPA et Hockey Canada ont plusieurs buts similaires », analyse Jenner. « Plusieurs de nos objectifs pour le hockey féminin sont comparables, et Hockey Canada a été une bonne collaboratrice de la PWHPA, surtout pour la Tournée Dream Gap. »

L’aspect unique de la PWHPA, c’est qu’elle rassemble les meilleures du hockey féminin, peu importe leur pays d’origine. Particulièrement lors d’une année où les équipes nationales se préparent à croiser le fer pour l’or aux Jeux olympiques, cet esprit de compétition est mis de côté pour que toutes les joueuses puissent se rallier autour d’une cause qui les passionne.

« Évidemment, sur la glace, nous sommes les adversaires de plusieurs de nos membres », confirme Jenner. « Mais en ce qui a trait au hockey professionnel, nous avons toutes la même vision et le même objectif; nous voulons que la prochaine génération ait de meilleures perspectives comparativement aux joueuses professionnelles du passé et d’aujourd’hui. »

« Je pense que la force de la PWHPA, c’est cet esprit d’unité entre les joueuses européennes, américaines et canadiennes. Nous avons toutes une vision dans laquelle nous sommes investies. »

La notion de collaboration est l’une des plus grandes forces de notre association.

« Le Canada et les États-Unis sont les plus grandes nations rivales de la scène sportive, et nous savons tous à quel point l’intensité peut grimper sur la patinoire, mais quand nous sommes réunies dans une même salle ou en vidéoconférence, nous formons un groupe uni de joueuses actuelles et anciennes qui essaient vraiment d’améliorer notre sport », raconte Hefford, qui fait profiter la PWHPA de son expertise à titre de conseillère aux activités. « Travailler avec chacune d’entre elles a été vraiment inspirant. Je suis pas mal certaine que leur détermination et leur force vont finir par porter leurs fruits. »

Le combat n’est peut-être pas encore terminé, mais la PWHPA espère que chaque journée de sa campagne servira à rendre l’avenir du hockey féminin plus brillant pour les étoiles de demain.

« Nous méritons un milieu pour jouer, les enfants méritent un milieu pour rêver de jouer, et nous n’avons pas encore atteint ce point », exprime Saulnier. « Nous avons rassemblé sans aucun doute les meilleures joueuses au monde pour fournir un effort commun afin de faire les choses de la bonne manière. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENF 2022-2023 : USA 2 – CAN 1 (Match 2)
Campbell a bloqué 32 tirs, mais le Canada a perdu à Kamloops.
ENF 2022-2023 : USA 4 – CAN 3 TB (match 1)
Clark donne l’avance aux siennes en troisième, mais le Canada s’incline en tirs de barrage.
M17 2022 : Jour 10 – samedi 12 novembre
Les É.-U. ont remporté la médaille d’or, Canada Rouges a obtenu l’argent et la Finlande repart avec le bronze.
M17 2022 : Jour 9 – vendredi 11 novembre
Canada Blancs, Canada Noirs et Canada Rouges ont chacun remporté leur match vendredi.
Horaire