2021 mwc cole perfetti 2

Quand une porte se ferme…

Si la pandémie de COVID-19 a bouleversé le monde du hockey pendant la majeure partie de la saison 2020-2021, elle a aussi été la source d’occasions uniques à domicile et à l’étranger pour Cole Perfetti

Paul Edmonds
|
30 mai 2021
|

C’est heureux que Cole Perfetti soit doué pour enchaîner les arrêts et départs, car sa carrière au hockey a été ponctuée de nombreux revirements ces 14 derniers mois.

Quand la pandémie de COVID-19 a mis le monde du hockey en pause en mars 2020, notamment les activités de la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) et sa saison avec le Spirit de Saginaw, le talentueux joueur a passé les neuf mois qui ont suivi sans pouvoir jouer de partie de hockey digne de ce nom.

Puis, les activités ont repris l’automne dernier quand il a été invité au camp de sélection Sport Chek de l’équipe nationale junior du Canada. Il a ensuite représenté le Canada au Championnat mondial junior 2021 de l’IIHF, joué 32 matchs avec le Moose du Manitoba au cours d’une saison condensée de la Ligue américaine de hockey (AHL) et accepté une autre invitation à jouer pour la nation canadienne au Championnat mondial 2021 de l’IIHF.

Et en plus de tout ça, il a aussi participé au camp d’entraînement des Jets de Winnipeg, l’équipe de la LNH qui l’a choisi au 10e rang du repêchage 2020 de la LNH, en octobre dernier.

« Ça a été mouvementé, mais je ne changerais ça pour rien au monde », affirme Perfetti depuis Riga, en Lettonie, où se déroule le championnat mondial cette année.

« Ma liste de rêves se réalise ces huit derniers mois. C’est merveilleux. »

C’est rare qu’un adolescent représente le Canada au championnat mondial comme le font Perfetti, Braden Schneider et Owen Power ce printemps, et c’est aussi exceptionnel qu’un Nord-Américain de 19 ans joue dans l’AHL.

Mais comme la saison 2020-2021 de l’OHL ne pouvait commencer en pleine pandémie, Perfetti s’est taillé une place avec le Moose, le club-école des Jets.

C’était un bon endroit où atterrir et un bon terrain d’apprentissage en vue de jouer pour le Canada en Lettonie, puisque chaque soir, ses compétiteurs étaient des hommes, pas des adolescents.

« Cette expérience a été tellement bonne pour moi », reconnaît le joueur originaire de Whitby, en Ontario. « L’OHL m’aurait permis de bien me développer, mais on n’y trouve tout simplement pas la taille, les habiletés, la force et la vitesse du hockey professionnel. »

« Je me suis énormément amélioré cette année. Je le voyais et je le sentais dans mon jeu. Je suis vraiment meilleur qu’à mon arrivée à Winnipeg. Cette amélioration m’a valu une invitation au Mondial. »

À son arrivée dans la capitale du Manitoba en tant que meilleur espoir grâce à ses 37 buts et 111 points avec le Spirit en 2019-2020, on aurait pu supposer que l’avant apporterait une contribution offensive similaire à sa nouvelle équipe.

Mais comme le souligne Pascal Vincent, l’entraîneur-chef chevronné du Moose, il est irréaliste de s’attendre à ce qu’un joueur de 19 ans soutienne ce rythme dans l’AHL.

« Je l’ai vu joué au Mondial junior, et de toute évidence, son état d’esprit est tourné vers l’offensive. Nous ne voulions pas que ça change, mais la marche est haute quand on arrive dans notre ligue. »

Il n’a toutefois pas fallu bien longtemps pour que Perfetti trouve ses repères avec le Moose. Il a été l’un des 16 joueurs recrues de l’équipe et est s’est envolé vers la Lettonie au début du mois de mai fort de son deuxième rang des pointeurs de l’équipe, avec 9 buts et 26 points en 32 matchs.

À un certain moment, il a connu une séquence de sept matchs où il a récolté au moins 1 point, soit 4 buts et 13 points, ce qui lui a valu le prix de Recrue du mois de l’AHL en avril. De ces 13 points, 12 étaient soit des buts, soit des premières mentions d’aide, et il y est parvenu sans prendre de raccourcis près de la rondelle et dans sa propre zone.

« Il n’a pas triché en défensive pour créer de l’offensive », affirme Vincent. « Il comprend vite. On n’a pas à lui expliquer deux fois. »

Compte tenu de son excellente vision, de son agilité sur patins et de son sens du jeu, on comprend facilement comment il s’est taillé une place au sein de la formation canadienne au Championnat mondial de l’IIHF.

C’est la troisième fois que Perfetti représente son pays au cours des trois dernières années. Il a notamment participé à la Coupe Hlinka-Gretzky 2019, où il a terminé en tête des pointeurs du tournoi avec 8 buts et 12 points en 5 matchs.

« C’était la première fois que je jouais sur une glace européenne. C’était énorme pour moi de rivaliser avec les meilleurs joueurs au monde, et ça a considérablement renforcé ma confiance au moment où j’amorçais mon année d’admissibilité au repêchage. J’ai grandement pris confiance à ce tournoi. »

Pendant la majorité de son parcours sur la scène internationale, André Tourigny se trouvait derrière le banc, comme entraîneur adjoint d’Équipe Canada au Mondial et entraîneur-chef au Mondial junior 2021. Tourigny était aussi derrière la stratégie d’un clan adverse pendant deux saisons dans l’OHL à la barre des 67’s d’Ottawa.

Cette connexion a favorisé l’invitation de Perfetti au sein d’Équipe Canada en Lettonie en tant que l’un des trois joueurs adolescents de l’équipe ce mois-ci.

« C’est un jeune brillant », résume Tourigny. « Il veut apprendre… c’est plaisant de le diriger, et j’aime beaucoup sa façon de jouer. »

Évidemment reconnaissant de l’occasion de faire partie d’Équipe Canada encore une fois, Perfetti est conscient que sa participation au championnat mondial constitue une étape importante de son développement en vue de son objectif de se mériter une place au sein des Jets de Winnipeg la saison prochaine.

« C’est un tournoi de la LNH », dit-il. « Pour un jeune comme moi qui n’a encore jamais disputé de match dans la LNH, ça m’aide beaucoup d’avoir la chance de jouer avec et contre des joueurs de ce circuit. C’est bon pour mon développement. Et chaque fois que tu représentes le Canada sur la scène mondiale, c’est spécial. »

« C’est une belle marque de confiance en vue de la saison prochaine et d’un éventuel saut avec les Jets. »

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Videos
Photos
MM18 2021-2022 : ROUGES 5 - BLANCS 4 (Intraéquipe)
Danielson obtient deux buts et une aide dans un gain des Rouges.
ENJ 2021-2022 : BLANCS 2 - ROUGES 1 (Intraéquipe)
Zachary L’Heureux marque le but gagnant et les Blancs égalisent la série.
ENJ 2021-2022 : ROUGES 4 - BLANCS 2 (Intraéquipe)
Les Rouges gagnent le premier match intraéquipe sur un but en avantage numérique de Perfetti.
MM18 2021-2022 : ROUGES 10 - BLANCS 5 (Intraéquipe)
Bedard a trois points, et les Rouges nivellent la série intraéquipe.
Horaire