2021 bhm scott smith interview f

Six questions à Scott Smith

Le président et chef de l'exploitation de Hockey Canada parle du rôle de l’organisation dans le comité d'intégration de la jeunesse et de l’importance de favoriser l’accessibilité au hockey

Jason La Rose
|
27 février 2021
|

L’été dernier, quand les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey se sont mises en branle à Edmonton et Toronto, un bouleversement s’est fait sentir dans le monde.

Le changement social qui a été le sujet de tous les fils de nouvelles aux États-Unis a résonné jusque dans le monde du hockey. La Ligue nationale de hockey en a pris bonne note et est passée à l’action.

Le 3 septembre, la LNH a annoncé une série d’initiatives importantes afin de combattre le racisme et de rendre le hockey et la ligue encore plus inclusifs et accueillants.

Dans le cadre de cette annonce, la ligue a dévoilé trois comités qui allaient se pencher sur le sujet de l’inclusion au hockey – le comité d'intégration des joueurs, le comité d'intégration des partisans et le comité d'intégration de la jeunesse. Les trois comités ont eu la tâche d’élaborer des solutions concrètes pour améliorer l’accessibilité, les occasions et les expériences que les groupes sous-représentés ont au hockey et dans l’administration de ce sport.

Près de six mois plus tard, le HockeyCanada.ca a rencontré Scott Smith, président et chef de l'exploitation de Hockey Canada, pour discuter du rôle de l’organisation dans le comité d'intégration de la jeunesse et des gestes posés afin de rendre le hockey plus accueillant pour tous.

HC : Comment le comité d'intégration de la jeunesse a-t-il été formé?

SS : J’ai d’abord été contacté par Rob Knesaurek [vice-président du service du hockey mineur et du fonds de croissance de l'industrie de la LNH], que j’ai dirigé à l’Université du Nouveau-Brunswick au début des années 1990. Il m’a informé que la Ligue nationale de hockey formait quelques comités sur l’inclusion. Kim Davis, vice-présidente directrice de l’impact social, des initiatives de croissance et des affaires législatives à la LNH, a communiqué avec moi et m’a envoyé une invitation formelle. J’étais très honoré qu’on me demande de faire partie de ce groupe. Cette occasion a permis à Hockey Canada d’écouter, d’apprendre et de mettre en œuvre des initiatives sur l’équité, la diversité et l’inclusion proposées tant par le comité d'intégration de la jeunesse que l’équipe de travail sur l’équité, la diversité et l’inclusion de Hockey Canada.

HC : Qui fait partie du comité d'intégration de la jeunesse et pourquoi est-il important d’avoir divers intervenants?

SS : Le comité est formé de 16 personnes de partout en Amérique du Nord. Pat Kelleher, directeur administratif de USA Hockey, et moi sommes les coprésidents, et toutes les sphères du hockey sont représentées. Le fait d’écouter des gens qui ont eu du succès dans des programmes locaux destinés à des groupes sous-représentés du hockey s’est avéré une expérience vraiment précieuse. L’essor de ces programmes à l’échelle locale a été le fruit de beaucoup de passion et d’engagement. Certains sont liés aux équipes de la Ligue nationale de hockey et d’autres proviennent d’initiatives locales. Ils ont vraiment créé de belles occasions pour les jeunes, que ce soit au Canada ou aux États-Unis. Du côté de Hockey Canada, le comité d'intégration de la jeunesse comprend également Denise Pattyn, directrice des ressources humaines et chef de file de tout ce qui touche à l’équité, la diversité et l’inclusion. Elle a contribué de façon importante au comité.

HC : Pourquoi était-ce important pour Hockey Canada de faire partie du comité d'intégration de la jeunesse?

SS : Dans un rapport de notre équipe de travail sur l’équité, la diversité et l’inclusion de novembre 2020, l’une des leçons à tirer était que l’inclusion, ce n’est pas d’impliquer plus de personnes dans l’environnement actuel, mais de travailler à créer un meilleur environnement qui accueille plus de personnes. Quand l’occasion de faire partie du comité d'intégration de la jeunesse s’est présentée, il s’agissait clairement d’une autre occasion de pouvoir écouter et apprendre, de partager des expériences. Hockey Canada a ainsi la chance de participer à un effort collectif et de voir comment l’organisation peut contribuer à créer un environnement positif au hockey. Notre objectif est d’améliorer la pratique de notre sport, d’avoir plus de participants et d’éliminer tous les obstacles à la participation à n’importe quel niveau.

HC : Pourquoi est-ce important que le hockey soit inclusif dès les premiers niveaux de ce sport?

SS : Le but ultime de Hockey Canada est de créer une occasion pour tous les Canadiens d’établir un lien avec le hockey. Il peut être décevant d’apprendre qu’il y a des expériences moins positives qui empêchent des gens et des familles d’être associés à ce sport. Nous voulons nous assurer de faire tout ce que nous pouvons en tant que chefs de file des organisations sportives en favorisant l’inclusion et l’accessibilité au hockey pour tous les Canadiens.

HC : Que fait le comité d'intégration de la jeunesse pour assurer cette inclusion?

SS : Concernant la formation et l’éducation dans toutes les sphères de notre sport, il y a des occasions de profiter de nos efforts collectifs. Le travail effectué par chaque membre du comité nous a fait davantage comprendre qu’il existe bon nombre de pratiques exemplaires qui peuvent être partagées à des fins d’apprentissage et potentiellement d’adaptation dans des communautés de partout au pays. Nous sommes aussi conscients que tout le système de hockey pourrait faire équipe pour participer à une vaste campagne médiatique qui ferait la promotion de l’inclusion à tous les niveaux du jeu. Il y a encore beaucoup de travail à accomplir, mais Hockey Canada veut contribuer aux initiatives touchant ces thèmes et points de mire.

HC : Quels sont les défis pour que l’inclusion au hockey soit plus concrète?

SS : Je pense que le plus gros défi est la taille, la portée et la structure du hockey au Canada. Nous sommes vraiment chanceux d’avoir des bénévoles dévoués qui sont bien organisés et structurés à tous les niveaux du système de hockey et qui donnent des occasions au hockey d’un océan à l’autre, à l’autre. Le défi, c’est qu’un seul incident nuisant à l’inclusion en est un de trop. Nous continuerons donc à travailler pour offrir un environnement meilleur et plus inclusif. Nous pensons qu’en siégeant au comité d'intégration de la jeunesse et en discutant avec d’autres chefs de file en matière d’équité, de diversité et d’inclusion, nous aurons encore plus d’occasions d’accueillir de nouvelles familles dans notre sport.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Videos
Photos
CMM18 2021 : CAN 5 – RUS 3 (Médaille d’or)
Deux buts de Wright mènent le Canada à une quatrième médaille d’or.
CMM18 2021 : CAN 8 – SWE 1 (Demi-finale)
Tour du chapeau pour Bedard; le Canada jouera pour l’or.
CMM18 2021 : CAN 10 – CZE 3 (Quart de finale)
Bedard obtient 2B 3A, et le Canada passe en demi-finale.
CMM18 2021 : CAN 5 – BLR 2 (Préliminaire)
Wright et McTavish marquent 2B chacun, et le Canada reste invaincu.
Horaire