2021 nwt jayna hefford main

Honorée à la maison

Jayna Hefford, icône d’Équipe Canada et légende locale, est accueillie en héroïne à Kingston, en Ontario, où l’équipe nationale féminine du Canada se rend pour la Série de la rivalité.

Bernadette Larose
|
21 novembre 2021
|

La ville de Kingston, en Ontario, est reconnue comme le berceau de plusieurs talents exceptionnels au hockey, notamment Jayna Hefford, l’une des meilleures joueuses à avoir représenté l’équipe nationale féminine du Canada.

Quatre médailles d’or olympiques (cinq médailles en tout). Sept médailles d’or au Championnat mondial féminin de l’IIHF. Deuxième au total pour le nombre de buts et de points et troisième au total pour le nombre d’aides dans l’histoire d’Équipe Canada. Et membre de la cuvée 2018 du Temple de la renommée du hockey.

Dimanche soir, un autre honneur l’attend dans sa ville d’origine. Pour saluer l’impact qu’elle a eu et qu’elle continue d’avoir au hockey, le chandail de la Greater Kingston Girls Hockey Association (GKGHA) de Hefford sera hissé dans les hauteurs du Leon’s Centre avant le match de la Série de la rivalité opposant le Canada aux États-Unis.

Hefford a entamé sa carrière de hockeyeuse à l’âge de six. C’est à 10 ans qu’elle passe au hockey féminin, avec les Kodiaks de Kingston (qui sont devenus depuis les Ice Wolves). Son parcours s’est ensuite poursuivi jusque dans les rangs universitaires, où elle a défendu les couleurs de l’Université de Toronto.

« J’ai toujours senti un bel appui de ma communauté », soutient Hefford, également une personnalité honorée de l’Ordre du hockey au Canada en 2019. « Et j’ai eu la chance de grandir au sein d’une famille qui m’encourageait à poursuivre mes rêves. Mes parents voyaient à quel point j’aimais le hockey. »

Maintenant que son nom est gravé à tout jamais dans l’histoire du hockey canadien, Hefford s’investit dans l’essor de son sport pour la prochaine génération.

En plus de son école de hockey à Brampton et des camps de développement des habiletés qu’elle organise un peu partout au Canada, Hefford agit à titre de conseillère aux activités de l’Association professionnelle des joueuses de hockey féminin (PWHPA) et aide ainsi cette organisation dans son objectif de fonder une ligue professionnelle de hockey féminin viable.

« Elle revient toujours pour s’impliquer », raconte Jonathan Walker, président de la GKGHA. « Pendant l’été, elle tient des camps de hockey qui sont très populaires auprès de nos membres. »

« La présence de quelqu’un de sa stature, en compagnie d’autres joueuses de l’équipe nationale, permet à nos jeunes athlètes de profiter du rayonnement entourant ces femmes qui excellent dans leur discipline et qui veulent s’impliquer. C’est un atout incroyable pour nous. »

Les Ice Wolves ont vu les inscriptions grimper ces dernières années. Le club est passé de 695 membres pendant la saison 2019-2020 à 755 têtes en 2021-2022, avec la reprise des activités au hockey.

Dimanche soir, Kingston accueillera à nouveau l’élite du hockey féminin lorsqu’elle sera l’hôte du premier arrêt en sol canadien de la Série de la rivalité.

« C’est tout un honneur pour nous d’accueillir un tel match », affirme Walker. « Nos joueuses et notre communauté bénéficient d’une occasion exceptionnelle de pouvoir à la fois être mises en vitrine et voir ces athlètes de haut niveau à l’œuvre. »

La communauté vibrante du hockey à Kingston n’a pas tardé à saisir cette chance d’assister en personne à un match de l’équipe nationale féminine du Canada, pour lequel tous les billets se sont envolés en quelques jours.

« J’étais vraiment fière de voir ça », avoue Hefford. « Kingston forme une grande famille de hockey, mais la façon dont la ville soutient le hockey féminin est tout simplement géniale. Ça me réjouit de savoir que les joueuses peuvent poursuivre le parcours dans un milieu comme celui-ci. »

Hefford sera la première joueuse de hockey féminin à voir son chandail être retiré à Kingston. Elle se joint ainsi à huit joueurs qui ont porté les couleurs des Frontenacs de Kingston dans la Ligue de hockey de l’Ontario – Chris Clifford, Keli Corpse, David Ling, Ken Linseman, Tony McKegney, Mike O’Connell, Brad Rhiness et Mike Zigomanis.

« J’espère que les jeunes filles et garçons de la communauté en retiendront que tout est possible si on écoute ses passions et qu’on y met les efforts nécessaires », exprime Hefford au sujet de l’honneur qu’on lui réserve.

« Quand j’étais jeune, on n’aurait jamais vu une joueuse de hockey être célébrée de la sorte dans la communauté. Il n’y avait rien de semblable pour les filles. Maintenant, je crois que ça enverra un message puissant aux jeunes filles. »

Voyez la cérémonie consacrée à Jayna Hefford et le match de la Série de la rivalité à RDS ce dimanche, à 17 h HE/12 h HP.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
COUPE IPH 2022 : CAN 4 - CZE 1 (demi-finale)
Dominic Cozzolino inscrit deux buts et le Canada accède à la finale de la Coupe IPH.
COUPE IPH 2022 : USA 8 - CAN 2 (ronde préliminaire)
Jacobs-Webb et Hickey marquent en avantage numérique au dernier match du Canada en ronde préliminaire.
COUPE IPH 2022 : CAN 5 – IPH 2 (ronde préliminaire)
Quatre points pour Cozzolino; le Canada bat l’équipe IPH dimanche.
Coupe IPH 2022 : CAN 3 – CZE 0 (ronde préliminaire)
Hickey inscrit un doublé, et Huneault bloque 13 tirs dans un jeu blanc du Canada.
Horaire