2021  n p t  s i b i  dunn fr

Un retour aux racines

L’avant de l’équipe nationale de parahockey James Dunn est devenu un modèle dans sa communauté à titre d’entraîneur invité et de conférencier

Lee Boyadjian
|
10 décembre 2021
|

Alexander Tait trimballait dans son sac un chandail de Hockey Canada depuis beaucoup trop longtemps. Le chandail avait besoin d’être lavé, au plus vite. Mais cette idée remplissait le garçon de huit ans d’appréhension.

Alexander craignait pour l’autographe de James Dunn qui figurait sur son chandail.

« Je trouve qu’il est un héros canadien, comme Terry Fox. »

Bien que Dunn se dirait probablement indigne d’une telle comparaison, Rob Tait, le père d’Alexander et un ancien enseignant de Dunn à l’école secondaire, soutient qu’elle est tout à fait juste pour les petites communautés du comté d’Elgin dans le sud-ouest de l’Ontario, où Dunn a grandi.

« James est exceptionnel, et son histoire a de quoi inspirer jeunes et moins jeunes », affirme Tait père.

À la suite d’un diagnostic d’ostéosarcome, Dunn a subi une amputation de sa jambe droite en 2012, alors qu’il n’avait que 12 ans. C’est ce même cancer qui a coûté une jambe, puis la vie à Terry Fox.

Moins d’un an après son amputation, Dunn a été initié au parahockey par le club de hockey sur luge du Blizzard de London. Quatre ans plus tard, il était médaillé d’argent avec Équipe Ontario au Championnat canadien de hockey sur luge. Et en 2018, Dunn se rendait à PyeongChang, en Corée du Sud, pour les Jeux paralympiques d’hiver. Il était alors le plus jeune joueur de l’histoire de Hockey Canada à porter l’unifolié aux Jeux paralympiques.

« D’après moi, peu de gens auraient su traverser les mêmes épreuves que lui sans devenir très aigris », estime Rob. « Mais jamais je n’ai vu James s’apitoyer sur son sort ou se laisser abattre. »

« Il s’est juste dit qu’il allait s’en sortir et il l’a fait. »

Rob raconte que toute la communauté soutenait Dunn dans son combat contre sa maladie. C’est ensuite au même soutien qu’il a eu droit lorsqu’il a représenté Équipe Canada, devenant un héros local. Malgré cette admiration, Dunn est toujours resté le même. S’il est en ville, il n’hésite jamais à se présenter à l’entraînement d’une équipe locale ou à prendre la parole à un événement dans la communauté.

« J’aime beaucoup voir à quel point les enfants sont passionnés de hockey », dit Dunn. « À cet âge, j’adorais le hockey, et je trouve qu’il n’y a rien de tel que de voir les enfants s’amuser sur la glace. »

C’est dans un cours de hockey à l’école secondaire West Elgin que Dunn puise l’un des plus beaux souvenirs que son sport lui a donnés. Lorsqu’est venu son tour de planifier un entraînement, il a apporté des luges pour toute la classe pour montrer à tout le monde à jouer au parahockey, y compris Rob.

« C’est vraiment cool de voir d’autres personnes essayer le parahockey pour la première fois et découvrir mon sport de cet angle », se remémore Dunn avec le sourire. Rob, pour sa part, éclate de rire au souvenir de son premier tour de luge.

« Ça m’a permis de développer un plus grand respect pour le parahockey », avoue Rob. « Certains élèves se sont bien tirés d’affaire, mais je me suis élancé depuis les lignes hachurées et je n’arrivais même pas à quitter la zone. »

Depuis la fin de son secondaire et son ascension au sein de l’équipe nationale, Dunn est retourné dans le cours de hockey de Rob à titre d’entraîneur invité, où les élèves sont bouche bée devant ses habiletés et son assurance. Rob explique qu’il doit rappeler à sa classe que Dunn est leur aîné de quelques années seulement et que les questions sont toujours les bienvenues. Mais selon Rob, rien ne se compare aux apparitions de Dunn pendant l’entraînement d’une équipe de hockey mineur.

« Les jeunes de huit et neuf sont généralement comme des chiens dans un jeu de quilles sur la glace, mais quand James saute sur la glace et que je siffle, c’est le silence le plus complet », affirme Rob. « Les enfants ne le voient pas comme un amputé, mais comme un athlète d’Équipe Canada. »

Ce qui, incidemment, est ce que veut devenir Alexander pour être comme son héros, James Dunn.

Pour plus d'informations :

Dominick Saillant
Directeur, communications
Hockey Canada
514-895-9706
[email protected]

 

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Nouvelles récentes
Les plus populaires
Videos
Photos
ENJ 2022 : CAN 11 – AUT 2 (ronde préliminaire)
Bedard devient le sixième à inscrire quatre buts en un match dans un gain contre l’Autriche.
ENJ 2022 : CAN 6 – CZE 3 (ronde préliminaire)
Owen Power a inscrit trois buts, et le Canada a battu la Tchéquie à Edmonton.
ENJ 2022 : CAN 6 – RUS 4 (match préparatoire)
Deux buts et une aide pour McTavish dans un gain du Canada.
CMJ 2022 : Trois masques, deux Équipes Canada
Voyez les masques uniques qui seront portés au Mondial junior.
Horaire