2019 wu17hc david doucet feature
Transporté par une communauté
David Doucet est passé de l’est vers l’ouest et est revenu pour vivre ses rêves au hockey, mais son village n’est jamais bien loin
Jason La Rose
|
26 juillet 2019
|

Une courte recherche sur Google Maps permet de savoir que 4 462 kilomètres séparent Baie-Sainte-Anne, N.-B., de Calgary en passant par les routes canadiennes. Le trajet est un peu plus court en bifurquant brièvement aux États-Unis.

En tenant compte de tous les kilomètres que David Doucet a déjà franchis au cours de sa carrière au hockey, l’aventure de cette semaine au camp national de développement des moins de 17 ans du Canada se veut juste un voyage parmi tant d’autres.

Doucet est en quelque sorte un nomade du hockey mineur, ayant fait état de son talent au Nouveau-Brunswick, vers l’ouest en Saskatchewan et vers l’est en Nouvelle-Écosse, le tout en seulement quelques années.

Mais peu importe où il a chaussé ses patins, l’athlète de 16 ans a toujours eu une pensée pour Baie-Sainte-Anne – une communauté d’environ 1 400 habitants sur la côte est du Nouveau-Brunswick.

« Je pense à eux chaque jour et chaque soir », lance Doucet. « Ils sont toujours là. Avant de me rendre à Calgary pour le camp des M17, quelques personnes de mon coin m’ont envoyé des textos "bonne chance, amuse-toi, fais de ton mieux". Ils ont une place dans mon cœur et ils sont vraiment importants pour moi. »

Doucet a fait ses débuts à la maison, jouant au sein du programme d’initiation et dans la catégorie novice à Baie-Sainte-Anne, avant de faire le voyage de 30 minutes pour jouer une année atome à Miramichi. Par la suite, il a fait le chemin de 90 minutes vers Bathurst pour jouer pee-wee et sa première saison bantam.

Ses parents, Marc et Sylvie, ont ainsi dû passer beaucoup de temps dans la voiture et faire plusieurs sacrifices.

Doucet n’a que de bons mots pour sa mère et son père, mais il a une pensée spéciale pour Marc, qui travaille de longues heures sur l’océan Atlantique comme pêcheur de homards, de harengs, d’huîtres et d’éperlans.

« Il se levait vers 3 ou 4 h du matin, passait toute la journée sur son bateau, revenait vers 17 h et me conduisait ensuite au hockey », confie Doucet. « Il était toujours là pour sauter sur la glace avec moi et m’aider. C’est juste un bon gars. »

Son prochain arrêt dans son parcours au hockey a été un peu trop loin pour s’y rendre en voiture; Doucet s’est dirigé vers l’ouest à Wilcox, Sask., pour se joindre au prestigieux programme de hockey des Hounds de Notre Dame.

Il a été difficile pour ce jeune des Maritimes de se retrouver loin de sa famille, sans oublier le petit choc culturel.

« J’ai grandi directement sur le bord de l’océan », explique Doucet. « Je me suis retrouvé en Saskatchewan, là où c’est plat partout. Aucun arbre. C’est tellement plat que tu pourrais marcher pendant deux jours et voir d’où tu es partie. »

Les nouveaux environs n’ont pas semblé affecter les performances de Doucet sur la glace. Après une récolte de 21 points en 29 parties avec l’équipe bantam AAA, il s’est joint à la formation midget AAA pour les séries éliminatoires, finissant par jouer quatre matchs à la Coupe TELUS 2018 pour aider les Hounds à remporter le Championnat national midget du Canada pour une cinquième fois, un record.

La saison dernière, il a fait un retour au Canada atlantique pour porter les couleurs de la Newbridge Academy à Dartmouth, N.-É. Doucet a ensuite été sélectionné 25e au total par les Screaming Eagles du Cap-Breton au repêchage d’amateurs de la LHJMQ.

L’aventure se poursuivra cet automne et il espère faire un autre voyage vers l’ouest, cette fois à Medicine Hat, Alb., et Swift Current, Sask., pour le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2019.

Peu importe où le hockey mènera Doucet, il sait qu’une partie de Baie-Sainte-Anne l’accompagnera. C’est comme ça l’Atlantique.

« Toutes les petites communautés se soucient vraiment de leurs gens. Ils s’entraident l’un et l’autre et c’est tellement un bel endroit où vivre. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire