bart given f
Stratèges du CMJ : Bart Given
Le directeur général de Torque Strategies parle du fait de travailler avec le groupe des stratèges du CMJ, de la mise en candidature de Vancouver et Victoria et du pouvoir de RÉPONDRE À L’APPEL
Jessica Gowans
|
9 octobre 2018
|

En vue du Championnat mondial junior 2019 de l’IIHF, le comité hôte a formé le groupe des stratèges, réunissant des chefs d’entreprises de partout en Colombie-Britannique pour qu’ils servent d’ambassadeurs de l’événement et de conseillers stratégiques en plus d’assurer la liaison avec les partenaires et les entreprises locales à Vancouver et Victoria.

Les stratèges aideront à transmettre le message de Hockey Canada et du comité hôte et ils appuieront des initiatives visant l’engagement communautaire et les avantages de présenter le Mondial junior chez eux.

Cette fois, HockeyCanada.ca s’est entretenu avec Bart Given, directeur général et chef de l’innovation chez Torque Strategies.

Q : Pourquoi est-ce important pour vous de participer au Championnat mondial junior 2019 de l’IIHF?

BG : Je suis actif depuis le jour 1, ayant participé à la préparation de la mise en candidature, puis à sa mise en œuvre. Notre agence a travaillé là-dessus, j’y ai aussi consacré des efforts personnels, alors je veux seulement constater le fruit de tout ce travail. Ça, c’est le volet affaires. Sur le plan personnel, j’adore le Mondial junior en tant que propriété, je regarde ce tournoi depuis des années. Je le regarde religieusement et je pense que c’est l’un des événements phares du calendrier canadien parce qu’on sait tous quand il a lieu, on sait que le 26 décembre, le Canada joue un match, que la veille du jour de l’An, le Canada est presque toujours en action et qu’il bataillera pour une médaille. C’est un bon moment de l’année pour voir du hockey et j’aime les histoires qui se rattachent à cet événement.

Q : De votre côté, qu’est-ce qui a fait partie de votre réflexion pour la mise en candidature?

BG : De manière holistique, nous avons regardé pourquoi c’était le bon temps pour Hockey Canada et l’IIHF de venir ici en Colombie-Britannique, plus précisément à Vancouver et Victoria. Je pense que de notre perspective, ce marché porte le drapeau comme aucun autre endroit au Canada. Je le dis avec précaution, parce que je sais que plusieurs villes fantastiques appuient les événements d’Équipe Canada, mais peu importe quand Équipe Canada est ici, que ce soit au Mondial junior 2006, aux Jeux olympiques, aux événements de la FIFA ou la Série de rugby à sept (Rugby Sevens), Vancouver et Victoria agitent toujours le drapeau et se rangent derrière nos représentants. Donc, le moment pour le présenter ici est bon, le marché est prêt et nous sentions que c’était notre tour et que tout allait très bien se dérouler.

Q : Pourquoi le slogan RÉPONDRE À L’APPEL est la bonne façon de faire en sorte que les gens s’investissent dans le Mondial junior?

BG : Je pense que c’est parce que ce slogan a tellement de significations et c’est comme une expression à plusieurs couches pour nous. Ça commence avec l’athlète qui a un cheminement, comme quand il commence à pratiquer le hockey. Mon fils et plusieurs jeunes garçons voient cela comme « dans ma carrière au hockey, si tout va bien et que je réalise mon rêve, à un certain moment entre jouer pour mon équipe junior et me rendre dans la LNH, je vais répondre à l’appel d’Équipe Canada durant la période des fêtes. » Ils aspirent à se rendre là et ça devient un aspect majeur de répondre à l’appel de leur pays à leur moment. De la façon dont l’événement a été bâti et comment il a été mis en marché au fil des années, ils répondent aussi à l’appel de leur ville d’origine et de leur équipe junior. Quand nous avons pensé à ce concept en profondeur, tu réponds à l’appel de ton pays, mais aussi de ta ville d’origine et de ton équipe junior, peu importe où tu agites le drapeau. Ce concept nous a aidés à vraiment englober l’athlète, mais il était aussi important, d’un point de vue consommateur, de faire ressortir un certain sentiment de fierté pour les gens de la côte ouest pour montrer que nous répondons très bien à l’appel du Canada, que nous répondrons très bien à l’appel du Mondial junior, que nous préparerons un bon spectacle et que nous porterons le rouge et le blanc avec conviction.

Q : Qu’est-ce qui fait du Mondial junior un événement à ne pas manquer chaque année pour les Canadiens?

BG : C’est l’histoire derrière cet événement. L’histoire, c’est celle de jeunes qui jouent pour leur pays, qui donnent tout ce qu’ils ont et qui vivent des hauts et des bas. C’est l’émotion qui s’est développée au cœur de cet événement. C’est le moment; c’est tellement une période parfaite pour que les gens passent du temps en famille et ils regardent des jeunes jouer au hockey, c’est l’événement le plus purement Canadien qui nous est proposé. Nous savons aussi quand il se déroule dans notre calendrier annuel. La Coupe Grey est un événement merveilleux, la finale de la Coupe Stanley est merveilleuse et le Super Bowl est un autre événement merveilleux que nous regardons ensemble, mais ils n’ont pas toujours lieu exactement au même moment de l’année. Le Mondial junior, on sait quand il se déroule, on peut réserver notre temps un an à l’avance, deux ans même, on sait qu’on va pouvoir regarder le Canada jouer le lendemain de Noël. Je pense que c’est aussi une partie de l’histoire qui rend cet événement vraiment captivant. Mais vraiment, le Mondial junior permet de passer du temps avec sa famille élargie et pendant cette période, le pays entier met son chandail des Canucks, des Flames, des Giants ou des Royals et se range derrière un seul chandail, celui d’Équipe Canada.

Q : Que souhaitez-vous accomplir avec le groupe des stratèges?

BG : Je pense que c’est de seulement continuer de renforcer des relations avec les gens qui ont aidé à créer cet événement à l’origine et à lui faire connaître beaucoup de succès. C’est de sentir que nous appartenons un peu à cette famille qui veut que cet événement soit couronné de succès pour plusieurs raisons et aussi de récolter les fruits de notre labeur.

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
kmacleod@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
DMJA 2018 : RUS 5 – CAN-E 3 (Préliminaire)
Vasily Podkolzin a inscrit deux buts dans un gain de la Russie.
DMJA 2018 : CAN-W 2 – USA 1 TB (Préliminaire)
Davis a bloqué 41 tirs dans un gain de Canada Ouest.
CPHCT 2018 : CAN 7 – KOR 0 (Préliminaire)
McGregor récolte quatre points (3B, 1A) dans un jeu blanc du Canada.
M17 2018 : SWE 4 – CAN-R 3 TB (Médaille de bronze)
Raymond marque en tirs de barrage et la Suède gagne le bronze.
Horaire
Close
Credit