wjc top 100 ryan walter
La C.-B. au Mondial junior – No 10 : Ryan Walter
Le joueur originaire de Burnaby a été le capitaine du Canada quand le Mondial junior a eu lieu à Montréal en 1978
Jason La Rose
|
19 novembre 2018
|

Avec le Championnat mondial junior de l’IIHF qui revient en Colombie-Britannique pour la première fois en 13 ans et Hockey C.-B. qui célèbre son 100e anniversaire, nous avons posé la question… quelles sont les meilleures performances par un joueur originaire de la C.-B. dans l’histoire du Mondial junior?

NO 10 – RYAN WALTER
Ville d’origine : Burnaby, C.-B.
Association de hockey mineur : AHM de Burnaby

Championnat mondial junior 1978 de l’IIHF
Statistiques : 6PJ 5B 3A 8P
Résultat : médaille de bronze

Le Championnat mondial junior 1978 de l’IIHF marquait la première fois que le tournoi avait lieu en sol canadien et la première fois que le Canada envoyait une équipe nationale à titre de représentante (dans les années précédentes – et de 1979 à 1981 – les champions de la Coupe Memorial portaient l’uniforme canadien).

Walter, au milieu d’une saison de 125 points avec les Breakers de Seattle, a porté le « C » et mené une équipe qui comprenait des futurs joueurs de la LNH comme Mike Gartner, Rick Vaive, Bobby Smith, Craig Hartsburg et un joueur de 16 ans, Wayne Gretzky, qui a été le meilleur pointeur du tournoi.

Le produit de Burnaby a réparti sa production offensive pendant le tournoi, marquant dans quatre des six parties de son équipe en ronde préliminaire, dont le but gagnant au match d’ouverture contre les États-Unis. C’est dans un revers de 6-5 contre la Suède qu’il a produit le plus, avec une récolte de deux buts et une aide.

Comment c’était de jouer au mythique Forum?
« Jouer devant la foule de Montréal a été une expérience incroyable. C’était comme jouer dans la mecque mondiale du hockey, devant des partisans qui ne retenaient pas leurs émotions. Je me souviens que les sièges à l’aréna étaient toujours propres. Il y avait eu beaucoup de neige durant la semaine avant le tournoi, alors c’était magique de se rendre à l’aréna. Les joueurs avaient besoin d’apprécier le moment. Ils avaient besoin de connaître le résultat qu’ils voulaient sans nécessairement se concentrer là-dessus. Dans ce genre de tournoi, tu ne peux pas penser trop loin. Sinon, tu peux avoir tendance à oublier le processus auquel tu dois passer à travers pour atteindre ce résultat. »

Qu’est-ce que ça signifiait pour vous d’être sélectionné en tant que capitaine de cette équipe?
« Être capitaine dans un tournoi de courte durée, c’est vraiment différent que d’être capitaine d’une équipe pour laquelle tu joues pendant une saison complète ou depuis trois ou quatre ans. C’était intéressant. Quelqu’un devait être le capitaine, quatre ou cinq de ces joueurs auraient pu jouer ce rôle; c’était un réel honneur pour moi. »

En quoi le Mondial junior a-t-il évolué selon vous?
« Je pense que le plus gros changement que j’ai constaté, c’est l’importance de ce tournoi. Je crois que ça a toujours été un événement pour démontrer ses habiletés, mais maintenant au Mondial junior, on peut voir que plusieurs joueurs connaissent une longue carrière dans la LNH. C’est devenu une vitrine pour voir certains des meilleurs joueurs au monde. Gagner le tournoi est devenu de plus en plus important, au-delà de la simple participation. Quand la Suède va au Mondial junior, elle ne veut pas terminer parmi les trois ou quatre meilleures équipes, elle veut gagner. La Russie veut gagner, la Finlande aussi et plusieurs autres pays visent la victoire. Et c’est évidemment le cas pour le Canada aussi. Et j’adore ça, j’adore le niveau de compétition. Ce ne sont pas seulement les joueurs sur la glace qui ont ces attentes, mais aussi les gens partout au pays. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire