wjc countdown mark morrison
La C.-B. au Mondial junior – No 5 : Mark Morrison
Le natif de Delta a aidé la première équipe du PE à remporter l’or en accumulant 10 points en 1982 avant de remporter le bronze l’année suivante
Jason La Rose
|
7 décembre 2018
|

Avec le Championnat mondial junior de l’IIHF qui revient en Colombie-Britannique pour la première fois en 13 ans et Hockey C.-B. qui célèbre son 100e anniversaire, nous avons posé la question… quelles sont les meilleures performances par un joueur originaire de la C.-B. dans l’histoire du Mondial junior?

NO 5 – MARK MORRISON
Ville d’origine : Delta, C.-B.
Association de hockey mineur : --

Championnat mondial junior 1982 de l’IIHF
Statistiques : 7PJ 3B 7A 10P
Résultat : médaille d’or

Championnat mondial junior 1983 de l’IIHF
Statistiques : 7PJ 3B 2A 5P
Résultat : médaille de bronze

Les champions de la Coupe Memorial ont représenté le Canada pendant de nombreuses années, mais en 1981, le Programme d’excellence a été créé pour permettre aux meilleurs joueurs juniors du Canada de porter le chandail orné de la feuille d’érable au Championnat mondial junior de l’IIHF. Le programme a immédiatement porté des fruits, car le Canada a été invaincu en route vers sa première médaille d’or au CMJ en 1982.

Morrison a été un des meneurs offensifs de cette équipe, accumulant 10 points en sept matchs pour se hisser au sixième rang des pointeurs canadiens. Il a joué un rôle important dans la première victoire de l’histoire du Canada sur l’Union soviétique au Mondial junior, obtenant un but et deux aides, et il a également porté deux aides à sa fiche dans une victoire écrasante de 11-1 sur la Suisse.

Le natif de Delta était de retour l’année suivante, ajoutant une médaille de bronze à sa collection comme l’ont fait les Lemieux, Yzerman, Verbeek et Andreychuk. Morrison a inscrit trois buts en sept matchs en Union soviétique, dont deux lors d’un match endiablé contre la Tchécoslovaquie qui s’est terminé par la marque de 7-7.

Quels sont vos souvenirs du Mondial junior de 1982?
« Ce fut une expérience incroyable. Nous étions les premiers; c’était encore un petit tournoi à l’époque, personne n’en avait vraiment entendu parler. Auparavant, ils envoyaient les champions de la Coupe Memorial, alors nous étions les premiers à former une équipe nationale comme ça. Le personnel des entraîneurs a fait un excellent travail en trouvant plusieurs petits outils pour unifier l’équipe, et nous nous sommes soudés rapidement. Il y avait plusieurs bons gars au sein de l’équipe et plusieurs d’entre nous sont encore en contact. L’expérience de la victoire a fait en sorte que de nombreuses amitiés se sont prolongées au fil des ans. Ce fut certainement très amusant, ce fut différent, et le pays nous a appuyés. »

Qu’est-ce que cela signifiait d’être la première équipe canadienne à gagner l’or?
« Nous étions un groupe de jeunes et nous voulions simplement gagner le tournoi. Je ne crois pas qu’à l’époque cela voulait dire beaucoup, mais maintenant, c’est plutôt cool. C’est quelque chose à quoi vous pensez par la suite, parce que chaque fois qu’un tournoi du Mondial junior a lieu, on parle de cette équipe ou on montre sa photo. Cela revêt donc une plus grande importance avec du recul. C’est quelque chose qui me procure une grande fierté maintenant avec le recul, sachant que nous étions les premiers. »

De quoi vous souvenez-vous du discours de Sherry Bassin pendant le dernier match contre la
Tchécoslovaquie?
« Bassin est entré [pendant le deuxième entracte] avec une médaille d’or et il a fait le tour du vestiaire pour nous la montrer en nous demandant si nous voulions y toucher. Si quelqu’un voulait y toucher, il la retirait et disait : “Elle n’est pas encore à toi, tu dois travailler fort pour ceci. Ne pense pas qu’elle t’appartient.” Son discours a été très motivant et émouvant et pendant qu’il se promenait dans le vestiaire en nous montrant la médaille sans nous laisser y toucher, il disait que si nous n’étions pas prêts à travailler pour elle, elle allait se retrouver dans le vestiaire voisin. Je ne sais pas comment il a réussi à faire ça, car elles sont conservées sous clé jusqu’à ce qu’elles soient remises, mais il s’est très bien tiré d’affaire. Sur le coup, vous n’y pensez pas vraiment, mais après y avoir réfléchi, vous réalisez que c’était très inspirant. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
DÉV. : Un tour du monde au hockey féminin à Calgary
Calgary a accueilli des joueuses de partout au pays pour le volet canadien du Match mondial de hockey féminin de l’IIHF.
ENF 2018-2019 : CAN 2 – USA 0 (Match 3)
Szabados bloque 38 tirs et le Canada gagne la Série de la rivalité.
ENF 2018-2019 : CAN 4 – USA 3 (Match 2)
Poulin et Rattray ont 1B et 1A chacune, et le Canada nivelle la série.
ENF 2018-2019 : USA 1 – CAN 0 (Match 1)
Maschmeyer fait 20 arrêts, mais le Canada est blanchi.
Horaire
Close
Credit