2019 telus cup magog feature
Le chemin de la rédemption
Après s’être contentés de la médaille d’argent de la Coupe TELUS l’an dernier, les Cantonniers de Magog ont profité de leurs apprentissages, se sont améliorés et ont mérité leur retour
Jason La Rose
|
23 avril 2019
|

Seulement quelques mois après le revers des Cantonniers de Magog subi au compte de 5-1 contre les Hounds de Notre Dame, ce qui leur a valu la médaille d’argent de la Coupe TELUS 2018, des membres de l’équipe ont été sous les feux de la rampe au repêchage de la LHJMQ.

Deux des cinq premiers choix, trois des onze premiers et sept des 25 premières sélections de l’encan étaient des porte-couleurs des Cantonniers. L’excellent défenseur William Villeneuve a été le premier de la formation magogoise à entendre son nom (no 2 à Saint John) et le meilleur pointeur Patrick Guay (no 5 à Sherbrooke) a suivi.

Il aurait été permis de croire qu’avec autant de joueurs partis pour d'autres cieux, la formation de Magog aurait été une candidate de choix pour régresser cette saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, n’est-ce pas?

Pas du tout.

Les Cantonniers ont refait le plein et ont été encore meilleurs. Ils ont mérité leur retour au Championnat national midget du Canada, cette fois dans l’espoir de changer la couleur de leur médaille.

« Nous sommes contents d’être ici, comme l’an dernier, mais nous aimerions en faire un petit peu plus », confie l’entraîneur-chef Félix Potvin. « Nous sommes heureux de notre parcours l’an passé; malheureusement, nous sommes revenus à la maison avec une médaille d’argent, alors nous aimerions avoir une autre chance de jouer en fin de semaine et de gagner l’or. »

Magog a fait mieux à pas mal tous les niveaux par rapport à sa formation gagnante du titre en 2018, améliorant son nombre de victoires (de 27 à 34), de buts pour (de 161 à 196) et de buts contre (de 114 à 88).

Mais les Cantonniers n’ont pas fait les manchettes. On a plutôt entendu parler des Chevaliers de Lévis, qui ont connu la meilleure saison de l’histoire de la LHMAAAQ avec une fiche de 41-1 (bien que leur seule défaite ait été subie contre les Cantonniers).

Cependant, c’est pendant les séries éliminatoires que les excellentes équipes se séparent des très bonnes. Les Chevaliers ont été surpris par les Lions du Lac St-Louis en demi-finale, et Magog a balayé la série finale contre les Lions pour conclure les séries éliminatoires avec un impressionnant dossier de 13-2, obtenant ainsi son laissez-passer pour Thunder Bay.

Malgré tous les joueurs de talent qui ont quitté pour la LHJMQ, huit joueurs qui ont participé à la Coupe TELUS 2018 sont de retour au tournoi cette année, huit joueurs qui ont quitté Sudbury, Ont., avec un goût amer dans la bouche après ce revers contre les Hounds.

Potvin compte sur ces joueurs pour que leurs apprentissages de l’an dernier aident l’équipe à passer à travers cette semaine.

« Nous avons plusieurs joueurs de retour et ils savent à quel point ça a fait mal de perdre l’or l’an passé », dit-il. « Les joueurs de deuxième année peuvent expliquer aux nouveaux comment cette défaite en finale a été difficile à avaler. »

Mais ce n’est pas seulement l’expérience émotionnelle qui sera bénéfique aux Cantonniers, mais bien aussi l’expérience physique.

La Coupe TELUS est un tournoi absolument éreintant – sept matchs en sept jours contre les meilleures équipes au pays. Les joueurs doivent prendre soin de leur corps pour performer à leur plein potentiel une fois en ronde éliminatoire et les vétérans de Magog sont bien au courant de ce que ça prend.

« Nous devons nous reposer, manger beaucoup, nous hydrater et avoir notre routine », raconte Jésus-Piaget Ntakarutimana. « Cette année, nous ne voulons pas perdre cette chance; nous avons travaillé toute l’année pour cette semaine et nous sommes prêts à compétitionner. »

Les Cantonniers traînent un petit bagage supplémentaire avec eux sur leur chemin de la rédemption. Ça fait 18 ans que les Gouverneurs de Ste-Foy ont gagné la plus récente médaille d’or du Québec à cet événement, une disette presque inimaginable considérant la qualité des équipes que la LHMAAAQ a produit année après année.

À mesure que les années défilent et que le Québec passe aussi atrocement près du but (les équipes de la Belle Province ont baissé pavillon en finale à huit reprises depuis 2001, dont cinq fois au cours des sept dernières années), la pression monte. Est-ce que ce sera finalement la bonne année?

Potvin n’est pas d’accord avec cette analyse. Pour lui, remporter un championnat national, ce n’est pas l’affaire d’une province ou d’une ligue, c’est l’affaire de 22 joueurs dans un vestiaire qui ont la chance d’écrire une page d’histoire.

« Ce groupe a travaillé tellement fort durant toute l’année et l’an dernier pour gagner le championnat », fait-il remarquer. « Nous ne venons pas ici avec la pression de gagner ce titre pour le Québec; nous voulons le faire pour nous et terminer l’année du bon pied. »

« Nous savons à quel point il est difficile de se rendre ici, alors nous voulons en profiter au maximum. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
DMJA 2019 : USA 7 – RUS 2 (Préliminaire)
Brisson obtient trois points et aide les É.-U. à rester invaincus.
DMJA 2019 : CZE 6 – CAN-E 4 (Préliminaire)
Un but, trois aides pour Vsetecka; remontée victorieuse des Tchèques.
DMJA 2019 : CZE 4 – CAN-O 3 (Préliminaire)
Quatre buts en première période envoient les Tchèques en demi-finale.
DMJA 2019 : USA 7 – CAN-E 3 (Préliminaire)
Deux buts et deux aides de Brisson, cinq buts des É.-U. en deuxième.
Horaire