2019 off sha officiating mentor
Le mentorat mène au succès
Un dynamique programme de mentorat destiné aux arbitres a déclenché l’essor massif du programme d’arbitrage à Weyburn
Quinton Amundson
|
8 octobre 2019
|

Greg Happ essayait de penser à ce que serait la suite pour lui. 

L’homme de hockey de longue date avait fini d’aider ses trois enfants – Dexter, Lacey et Walker – dans leur carrière au hockey mineur à Weyburn, Saskatchewan.

« C’est assez tranquille en Saskatchewan, donc soit tu joues au curling, soit tu vas à l’aréna de hockey », lance l’homme de 53 ans. « J’ai passé une année à regarder plusieurs enfants jouer au hockey. »

Sa femme, Barb, a eu une idée.

« Un jour, elle m’a dit: "Pourquoi n’essaies-tu pas d’arbitrer?" Alors, je me suis inscrit en tant qu’arbitre. Je ne savais pas si j’allais aimer ça, mais cette décision s’est transformée en rêve. »

Les années de service de Happ dans l’uniforme rayé à Weyburn – il s’est inscrit en 2015 – se sont transformées en rêve pour toute la communauté. Après avoir accepté le poste d’arbitre en chef à Weyburn en 2016, le programme local d’arbitrage a pris son envol; le nombre d’officiels inscrits a bondi de 35 en 2016 à 70 aujourd'hui. 

La clé de Happ pour favoriser cet essor a été d’assembler une équipe de mentors d’expérience composée de lui-même et de neuf autres arbitres de renom dans la communauté. Il s’est basé sur leur expertise pour trouver des initiatives qui allaient favoriser le développement de jeunes arbitres de la communauté et de nouveaux venus adultes dans la profession.

En plus d’arbitrer des matchs eux-mêmes, les membres de l’équipe de mentors d’expérience appuient sur une base continuelle les officiels moins expérimentés en offrant des stages, en faisant des évaluations pendant les matchs et en accueillant des événements sociaux de promotion du travail d’équipe.

Happ remercie sa femme de son appui durant la saison de hockey puisque ce rôle le tient « loin de la maison de quatre à six jours par semaine. » En plus de trois ou quatre affectations d’arbitrage, Happ tient d’une à trois évaluations formelles et offre un appui informel lors de trois ou quatre matchs chaque semaine durant la saison. 

Il est aussi reconnaissant de l’appui manifesté envers le programme partout à Weyburn. Il dit que cela a joué un rôle crucial pour la croissance continue du programme.

« Ils savent que si notre programme d’arbitrage connaît du succès, nous aurons un meilleur produit sur la glace », explique Happ. « Un bon arbitrage mène à du bon hockey. »

Le bouche à oreille positif dans la communauté a contribué à favoriser la croissance du programme. Le recrutement actif est également un autre élément clé. Des présentations sont faites au club junior A des Red Wings de Weyburn et à la formation féminine midget AAA des Gold Wings de Weyburn chaque année pour inspirer les joueurs et les joueuses à essayer l’arbitrage. 

La membre de l’équipe de mentors d’expérience, Alex Clarke, originaire de Drake, Saskatchewan, a joué un rôle clé en ce qui a trait à l’augmentation du nombre d’officielles. La jeune de 26 ans dit « qu’elle pouvait compter sur les doigts d’une seule main le nombre d’officielles » dans la communauté quand elle a recommencé sa carrière d’arbitre à Weyburn, après ses années à patrouiller la ligne bleue du College of St. Scholastica, de 2011 à 2015. Aujourd’hui, il y en a de « 15 à 20, si ce n’est pas plus, à Weyburn seulement. »

Clarke, qui a porté l’uniforme rayé quand elle était jeune à Drake et à Weyburn, raconte que quand elle fait une présentation, elle aime partager son histoire avec des membres des Gold Wings – elle a joué pour cette équipe de 2008 à 2011.

« Je partage mon parcours de joueuse et raconte comment je me suis retrouvée à devenir une arbitre pour recruter n’importe qu’elle d’entre elles qui veut tenter sa chance dans le monde de l’arbitrage pour gagner de l’argent, passer plus de temps sur la glace à travailler sur ses habiletés comme les joueuses et pour s’ouvrir à d’autres avenues pour rester impliquée dans ce sport, si elles ne sont pas en mesure de jouer au hockey à long terme après leur temps à l’école secondaire. »

La feuille de route impressionnante de Clarke aide à faire passer son message. Elle a été officielle à plusieurs éditions de la Coupe Esso, elle a travaillé au Championnat national féminin des moins de 18 ans 2017 à Québec et elle a été une juge de lignes au Championnat mondial féminin 2018 de l'IIHF (division I, groupe B) à Mexico.

Les succès de Happ, Clarke et des autres pour revitaliser le programme d’arbitrage à Weyburn ont été tellement remarquables que des communautés avoisinantes ont sollicité Happ pour ses conseils et son appui.

Happ affirme que l’un de ses objectifs clés pour la saison 2019-2020 est d’appuyer ces communautés. 

« Certains villages ont seulement un ou deux arbitres, et certains n’en ont même pas. Ce serait bien de pouvoir aider certains de ces plus petits villages à former leur propre programme d’arbitrage. »

Vous aimeriez explorer la possibilité de devenir un officiel? CLIQUEZ ICI pour amorcer votre parcours. 

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]canada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire