abby newhook feature
Le coin de grand-maman
Peu importe où Abby Newhook joue en Amérique du Nord, sa grand-mère Ann tâche d’être là
Quinton Amundson
|
5 novembre 2019
|

Si Abby Newhook fait vibrer les cordages pour Équipe Atlantique au Championnat national féminin des moins de 18 ans 2019, elle n’aura pas à chercher bien loin pour trouver sa grand-mère Ann Newhook dans la foule.

« J’aime toujours être dans le coin de la zone offensive pour bien la voir lorsqu’elle marque », dit Ann. « Je me déplace à l’autre extrémité de la glace à la fin de chaque période afin de m’assurer de toujours être bien placée pour la voir inscrire des buts. »

Abby apprécie le rituel de sa grand-mère et tente de la repérer chaque fois qu’elle loge la rondelle dans le filet.

« Je regarde certainement dans sa direction, surtout si elle est dans ce coin, parce qu’elle est toujours en train de célébrer », dit l’attaquante de 16 ans, un produit de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador. « J’aime avoir son soutien. C’est génial. »

Pour Ann, outre l’excitation palpitante qu’elle ressent lorsque sa petite-fille parvient à toucher la cible, chaque instant qu’elle passe à regarder sa petite-fille est exaltant.

« J’adore regarder sa queue de cheval au vol lorsqu’Abby patine », mentionne Ann. « C’est une patineuse fantastique, et j’aime la regarder transporter la rondelle. »

Lorsque Shawn et Paula, le fils et la belle-fille d’Ann, lui disent qu’ils font un voyage pour aller voir jouer Abby ou Alex, le petit-fils d’Ann – qui a été repêché au 16e rang au total par l’Avalanche du Colorado lors du repêchage 2019 de la LNH –, elle saute sur l’occasion d’être de la partie.

En février, Ann a vu Abby briller aux Jeux d’hiver du Canada de 2019 à Red Deer, en Alberta, grâce à une récolte de quatre buts et de deux aides en cinq matchs pour Terre-Neuve-et-Labrador. En septembre, Ann s’est rendue au Massachusetts pour voir l’équipe des moins de 19 ans des Breakers de Bay State à l’œuvre dans la New England Girls Hockey League (ligue de hockey féminin de la Nouvelle-Angleterre).

Entre ces voyages, il y a eu la première ronde du repêchage de la LNH le 21 juin à Vancouver. Dans les heures qui ont suivi la sélection d’Alex, Ann a suscité de l’engouement dans les réseaux sociaux lorsque Shawn a partagé un gazouillis d’elle à la tête d’une troupe de Terre-Neuviens chantant un hymne de célébration.

Le chant occupe une place de choix dans la vie d’Ann, qui est membre de deux chorales. Elle a transmis sa passion pour la musique et le théâtre à ses deux petits-enfants. D’ailleurs, Abby a été son élève au piano pendant plusieurs années.

« J’ai fait quelques compétitions dans différents festivals, et c’était vraiment amusant », raconte Abby. « Il y avait des moments où j’allais à mon cours sans avoir touché au piano depuis la leçon de la semaine précédente à cause de mon horaire chargé au hockey, et elle me taquinait avec ça. »

Abby a aussi participé à des comédies musicales jusqu’à l’âge d’environ 11 ans. Elle a incarné un Muntchkinz dans Le Magicien d’Oz et a fait partie du chœur dans une production de Scrooge.

Son amour pour la musique, qui lui a été inculqué par Ann, est toujours là. L’élève de 11e année s’est inscrite à la chorale de la Tabor Academy, l’école préparatoire qu’elle fréquente à Marion, au Massachusetts, même si le hockey a désormais préséance.

Revenir à Terre-Neuve-et-Labrador pour visiter Ann donne à Abby une excellente occasion d’attiser sa passion musicale, car les deux adorent assister ensemble à des concerts et à des spectacles musicaux.

Cela dit, le spectacle préféré d’Ann reste celui de voir ses petits-enfants pratiquer le sport du Canada. Elle gardera toujours un souvenir spécial des fois où elle a pu regarder le duo frère-sœur briller ensemble sur la glace quand ils étaient plus jeunes.

« Il y avait un tournoi atome où Alex et Abby jouaient ensemble, et mon fils Shawn les dirigeait », dit Ann. « Ils ont gagné un des matchs par un pointage de 7-6. Alex a inscrit six buts, et Abby a marqué l’autre. Je me souviens qu’Alex a soulevé Abby pendant les célébrations sur la glace. »

Trois semaines après le Championnat national féminin des moins de 18 ans, Ann retournera au Massachusetts afin de voir jouer Abby pour les Breakers et Alex pour le Collège de Boston, l’établissement qu’Abby s’est engagée à fréquenter à l’automne 2021.

En plus d’être la plus grande partisane de ses petits-enfants, Ann souhaite leur donner des conseils de grand-mère pour les aider dans leur parcours.

« Je les encourage à éviter d’être prétentieux, à faire preuve d’humilité sur la glace et ailleurs et à se montrer reconnaissants pour toutes les occasions qui se présentent à eux », dit Ann.

Pour Abby, suivre ces conseils est une manière de penser à sa grand-mère lorsque celle-ci n’est pas là. Par contre, au cours des prochains jours à Winkler et à Morden, Abby aura simplement à regarder dans le coin de la zone offensive.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
CMJ 2020 : CAN 4 – RUS 3 (Médaille d’or)
Thomas marque le BG à 3 min 58 s de la fin et le Canada remporte l’or.
CMJ 2020 : CAN 5 – FIN 0 (Demi-finale)
Un jeu blanc de 32 arrêts de Hofer envoie le Canada en finale.
CMJ 2020 : CAN 6 – SVK 1 (Quart de finale)
Hayton obtient deux buts et une aide, et le Canada sera du carré d’as.
CMFM18 2020 : USA 2 – CAN 1 PROL. (Or)
Paul marque, mais le Canada perd en prolongation contre les É.-U.
Horaire