dylan holloway
Holloway connaît bien le hockey
Que ce soit vêtu du vert et or des Oilers d’Okotoks ou du rouge et blanc d’Équipe Canada, Dylan Holloway s’est amélioré tout au long de la saison
Jason La Rose
|
17 mai 2019
|

Dylan Holloway a été un jeune homme fort occupé cette saison.

En additionnant les matchs de la saison régulière, des séries éliminatoires, des camps de sélection et des tournois internationaux, Holloway a pris part à 92 matchs, du premier au camp de sélection de l’équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada le 30 juillet à celui pour la médaille de bronze au Championnat mondial des M18 2019 le 28 avril.

Avec toutes ces occasions de faire bonne impression, il n’est pas surprenant que le joueur originaire de Bragg Creek, en Alberta, ait été choisi Joueur de l’année de la LHJC.

Holloway est le cinquième joueur de la Ligue de hockey junior de l’Alberta (AJHL) à remporter ce prix au cours des sept dernières années. Il s’ajoute à la liste des anciens gagnants, parmi lesquels figurent Paul Kariya, Dany Heatley, Kyle Turris, Tyson Jost et Cale Makar.

Il a commencé et terminé sa saison en portant le chandail orné de la feuille d’érable (et il l’a également porté au milieu de l’année), mais Holloway a fait son plus beau travail avec les Oilers d’Okotoks.

Le jeune de 17 ans a terminé deuxième de l’AJHL au chapitre des buts avec 41 et des points avec 88, inscrivant son nom sur la feuille de match lors de 42 des 53 matchs auxquels il a participé – dont 18 consécutifs du 24 novembre au 2 février – pour mériter le titre de Joueur par excellence de l’AJHL.

Il a ajouté 13 points en 11 matchs éliminatoires, alors que les Oilers ont poussé les Bandits de Brooks à six matchs en finale de la division Sud, battant ainsi les hôtes du Championnat national junior A en leur infligeant leurs deux premières défaites à domicile de la saison.

Ce fut toute une saison, mais comme tous les bons joueurs, Holloway n’hésite pas à dévier les éloges vers les autres.

« Nous étions une très bonne équipe cette année, et le personnel des entraîneurs m’a confié plusieurs occasions formidables », dit-il. « Je jouais avec deux joueurs incroyables, Austin Wong et Quinn Olson, et l’ambiance était vraiment amusante. J’avais hâte de venir à l’aréna tous les jours. »

Le point culminant de la saison, cependant, est survenu avant que le calendrier ne tourne au mois de septembre. Holloway faisait partie de la formation canadienne qui a remporté l’or à la Coupe Hlinka-Gretzky 2018 l’été dernier à Edmonton.

Il a accumulé un but et deux aides en cinq matchs, ce qui lui a permis de se donner un élan pour la saison de l’AJHL.

« Habituellement, quand vous allez au camp, vous avez été absent tout l’été et il faut un certain temps avant de retrouver la forme pour jouer », dit Holloway, « mais j’ai eu la chance de commencer plus tôt et de faire partie d’une grande équipe. Donc, ma confiance à l’amorce de la saison était élevée. »

Il a acquis une expérience internationale supplémentaire au Défi mondial junior A 2018 à la mi-décembre, ajoutant une médaille de bronze à la médaille d’or qu’il avait remportée en 2017, et il s’est joint à Équipe Canada pour le Mondial des M18 en avril après l’élimination des Oilers.

Chaque fois que Holloway va sur la glace, son objectif est de s’améliorer. Mais le hockey international a quelque chose de différent et il vous permet de voir où vous vous situez par rapport aux meilleurs de votre groupe d’âge.

« L’occasion de jouer pour mon pays contribue toujours à mon développement », dit-il. « [Le jeu est] à un niveau élevé, et chaque entraîneur que j’ai eu au sein du [Programme d’excellence] a été incroyable. C’est tellement avantageux de faire partie d’un programme comme celui-là. »

Une nouvelle saison apportera un nouveau défi à Holloway, qui s’inscrira à l’Université du Wisconsin cet automne. Et contrairement à la plupart de ses pairs nés en 2001, il subira la pression de se préparer au repêchage de la LNH (son anniversaire le 23 septembre étant huit jours après la date limite du repêchage de 2018).

Mais Holloway ne voit pas cela comme une pression.

« J’essaie de ne pas voir les choses de cette façon », dit-il. « Évidemment, je veux avoir une année incroyable; ce sera une année importante pour moi. Mais je veux seulement définir mon rôle [au Wisconsin], faire de mon mieux et m’amuser dans tout ça. »

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
CMM 2019 : FIN 3 – CAN 1 (Médaille d’or)
Theodore marque, mais le Canada se contente de l’argent à Bratislava.
CMM 2019 : CAN 5 – CZE 1 (Demi-finale)
Matt Murray fait 40 arrêts et mène le Canada en finale.
CMM 2019 : CAN 3 – SUI 2 PROL. (Quart de finale)
Severson marque à la fin et Stone compte en prol. dans un gain du Canada.
CMM 2019 : CAN 3 – USA 0 (Préliminaire)
Murray fait 28 arrêts pour placer le Canada en tête du groupe A.
Horaire
Close
Credit