2019 capital region female minor hockey team photo
Un nouveau règne victorien
Un désir de développer le hockey féminin dans la région métropolitaine de Victoria a mené à la création de l’Association de hockey mineur féminin de la région de la capitale
Quinton Amundson
|
28 octobre 2019
|

La croissance, la prospérité et la longévité sont trois termes qui reviennent couramment dans les archives historiques décrivant le règne de 63 ans et 226 jours de la reine Victoria en Grande-Bretagne, de 1837 à 1901.

À l’amorce de sa première saison, l’Association de hockey mineur féminin de la région de la capitale (AHMFRC) – la première organisation de hockey mineur réservée aux filles de la région métropolitaine de Victoria – vise une évolution constante. En ce sens, il est de mise que l’association ait choisi de désigner ses 13 équipes sous le nom de Reign de Victoria (règne de Victoria) à la suite d’un concours de nom d’équipe qui a inspiré plus de 130 joueuses inscrites à faire des suggestions.

Au début de 2017, sous la direction de Ian Fleetwood, aujourd’hui président de l’AHMFRC, des démarches sérieuses ont été entreprises pour proposer aux filles vivant sur l’île de Vancouver d’autres solutions que celle de se joindre aux équipes mixtes à prédominance masculine.

M. Fleetwood affirme qu’il est difficile d’offrir des programmes étoffés au sein de la structure organisationnelle d’une association de hockey mineur principalement axée sur le hockey masculin.

« Ces programmes n’ont jamais été complètement indépendants, jamais complètement libres de prendre leurs propres décisions quant à la taille d’une équipe », explique M. Fleetwood. « Ainsi, l’infrastructure qui soutenait le hockey féminin n’était pas vraiment consacrée au hockey féminin. Il était difficile d’assurer la pérennité des équipes – les associations avaient parfois une équipe une année, mais non l’année suivante. Certaines filles n’avaient ainsi aucune garantie à savoir si elles pourraient jouer ou non. »

Selon M. Fleetwood, il y a eu une baisse de 34 % du nombre d’inscriptions de joueuses à Victoria au cours des quatre années qui ont précédé la création de l’AHMFRC.

Plusieurs signes prometteurs permettaient de croire que cette démarche mènerait à un essor du hockey; huit associations de hockey féminin étaient déjà en activité dans le Lower Mainland, et M. Fleetwood avait participé à l’exploitation d’un programme de l’Association de hockey mineur de Saanich au sein duquel le nombre d’inscriptions était passé de 11 à 74 athlètes féminines au fil de quelques saisons.

On peut dire mission accomplie : à la mi-octobre, on comptait 178 athlètes qui s’étaient inscrites pour jouer au sein d’une équipe au hockey compétitif ou récréatif du Reign de Victoria, et ce nombre devrait vraisemblablement augmenter, puisque le 18 octobre, l’association a accueilli un programme Première Présence qui affichait complet. Le nombre d’inscriptions était si élevé qu’il y a maintenant une équipe juvénile pour la première fois à Victoria.

Hockey Colombie-Britannique (Hockey C.-B.) a joué un rôle de premier plan dans la croissance de l’AHMFRC en recommandant la création d’un plus grand nombre d’associations de hockey féminin dans son rapport sur le hockey féminin publié au début de 2019.

« Nous avons découvert qu’il s’agit de la meilleure façon de développer le hockey féminin », affirme Allie Moore, responsable du hockey féminin à Hockey C.-B. « Généralement, ce sont ces associations qui ont les meilleures initiatives de recrutement, qui attirent le plus grand nombre d’entraîneuses et qui offrent le plus d’occasions de jouer aux joueuses qui veulent évoluer au sein d’un volet féminin. »

Hockey C.-B. a recueilli des données pour son rapport en menant des entrevues téléphoniques auprès de 30 associations de hockey mineur et en participant à des discussions avec Hockey Canada, Hockey Alberta et Hockey Nouvelle-Écosse pour en savoir plus sur le modèle de hockey féminin de ces organisations respectives.

Peu après la publication du rapport, l’équipe de M. Fleetwood a été invitée à proposer une toute nouvelle association de hockey réservée aux filles directement à Hockey C.-B. L’AHMFRC a vu le jour en mars et, moins de deux mois plus tard, l’Association de hockey amateur de l’île de Vancouver a donné son aval.

Les efforts de recrutement de joueuses se sont officiellement mis en branle à la suite de cette approbation. Les bénévoles et les dirigeants de l’AHMFRC ont mis en œuvre des programmes de développement tant pour le hockey compétitif que le hockey récréatif et ont organisé une foule de programmes Découvrez le hockey avec Esso. En outre, des groupes de bénévoles ont assisté à des festivals, à des défilés et à des événements sportifs dans la région pour susciter un engouement en vue de la saison. Hockey C.-B. a offert son aide en faisant circuler les nouvelles de l’AHMFRC au moyen de sa liste d’envoi.

Boa Feddersen, qui a 18 ans, est l’une des joueuses inscrites auprès de l’AHMFRC. Feddersen fait partie de sa première équipe de hockey cette saison – en fait, elle vient tout juste de commencer à apprendre à patiner il y a 11 mois. Elle a tellement eu de plaisir à patiner qu’elle voulait jouer au hockey en 2019-2020. Pour elle, jouer au sein d’une équipe féminine était une occasion à ne pas manquer.

« Je m’amuse tellement », dit Feddersen. « J’ai pratiqué quelques sports de compétition quand j’étais jeune, mais ça fait longtemps, donc c’est bien me retrouver de nouveau dans une équipe. »

L’AHMFRC facilite l’initiation de Feddersen au hockey grâce à des programmes de développement et en lui permettant de jouer en tant que joueuse surâgée au sein de l’équipe midget C1.

« J’ai commencé à jouer avec le groupe juvénile, et j’ai trouvé que le calibre était trop élevé par rapport au mien », remarque Feddersen. « C’était bien de pouvoir baisser de calibre, parce que j’ai plus de temps pour m’entraîner et développer mes habiletés. »

Son expérience a été si agréable qu’elle participe déjà aux programmes de mentorat d’entraîneuses offerts par l’organisation et consacre bénévolement de son temps à travailler avec les jeunes joueuses du Reign de Victoria.

Comme parent d’une hockeyeuse, Matt Playle est également reconnaissant envers l’AHMFRC, qui offre à Arye, sa fille de 8 ans, une meilleure expérience sur le plan social que ce qu’elle a connu en tant que membre d’une équipe novice mixte avec seulement une ou deux coéquipières l’an dernier.

« L’expérience a été beaucoup mieux », soutient M. Playle. « Elle s’amuse sur la glace avec ses coéquipières. Elle adore aller à ses entraînements de hockey. »

Kairi, la fille aînée de M. Playle, est inscrite elle aussi à l’AHMFRC cette année, avoir joué uniquement dans le cadre d’événements de la Première Présence en 2018-2019.

M. Fleetwood dit se réjouir du potentiel de croissance soutenue de l’AHMFRC – on prévoit l’ajout de deux autres équipes en 2020-2021 – et il est satisfait des belles avancées qui ont eu lieu en ce début de règne du Reign de Victoria.

« Rien ne bat le plaisir qu’on ressent en voyant une fille de cinq ou six ans s’amuser sur la glace, et c’est quelque chose que nous avons vu beaucoup. On tire aussi beaucoup de satisfaction à entendre les parents nous dire que, sans cette association, leur fille ne jouerait pas au hockey. Nous avons une élève espagnole d’un programme d’échanges qui n’avait jamais joué au hockey avant de faire partie d’une de nos équipes. C’est vraiment gratifiant de donner aux filles de telles occasions de jouer au hockey. »

Pour en savoir plus sur la façon dont Hockey Canada aide les associations de hockey mineur au Canada à développer le hockey féminin, cliquez ici.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2019-2020 : CAN 5 – USA 3 (Match 2)
Clark réussit un tour du chapeau et le Canada balaie la série.
CNFM18 2019 : ON-R 3 – SK 1 (Or)
Campbell obtient deux points au match pour la médaille d’or.
CNFM18 2019 : QUE 2 – ON-B 1 PROL. (Bronze)
Lussier donne une médaille de bronze au Québec en prolongation.
DM17 2019 : CAN Rouges 6 – SWE 2 (5e place)
Nadeau a inscrit deux buts dans un gain de Canada Rouges.
Horaire