2019 esso cup megan warrener feature
Celle qui murmure à l’oreille des gardiennes de but
Déterminée à redonner au sport qui lui a tant donné, Megan Warrener a un don pour travailler auprès de jeunes gardiennes de but
Quinton Amundson
|
21 avril 2019
|

Anna Corfield, Teagan Preyma et Megan Warrener n’étaient pas pressées de quitter la soirée de photo des Sabres de Stoney Creek.

Corfield et Preyma, gardiennes de but de l’équipe atome AA, voulaient profiter de l’occasion et elles ont pris plusieurs photos avec Warrener, leur mentore, dans le vestiaire des Sabres.

Pendant la saison 2018-2019, les deux jeunes gardiennes ont tissé un lien étroit avec Warrener, 16 ans, leur instructrice dans l’art de garder les buts. Warrener a réussi tout un exploit en agissant comme mentore des deux gardiennes – en plus des patineuses de l’équipe championne provinciale – tout en gérant ses études et son poste de gardienne à temps complet de l’équipe midget AA des Sabres qui sera de la Coupe Esso 2019 à Sudbury.

Ce sentiment de gratitude est réciproque. Warrener a savouré chaque instant de sa première saison comme instructrice à temps partiel aux côtés de l’entraîneur des gardiennes de but, Brian Pescetti.

« Ce fut fantastique », dit Warrener. « Elles forment un beau groupe de jeunes et elles sont très talentueuses.

Au fil de la saison, elles m’ont adoptée, surtout les entraîneurs. Jamie Chapman, l’entraîneur-chef, m’a beaucoup appris sur l’entraînement et comment entrer en contact avec les jeunes, parce que ce que vous leur enseigner et ce que vous savez n’ont aucune importance si vous n’établissez pas un lien avec elles. »

Chapman, qui connaît Warrener depuis qu’elle était une joueuse atome, l’a invitée à se joindre au personnel parce qu’il croyait que sa passion, son intérêt pour l’entraînement et ses habiletés pour étudier le sport feraient d’elle un atout pour l’organisation.

Il voulait également aider Warrener à se préparer à son avenir au hockey.

« Je veux que les femmes restent dans le sport », dit Chapman. « Je voulais lui donner un aperçu de ce qu’est l’entraînement afin que, lorsqu’elle terminera ses études universitaires et qu’elle voudra redonner au sport, elle ait déjà l’idée d’aller de l’avant et de le faire. »

L’entraîneur-chef a été très impressionné par tout ce que Warrener a fait pour appuyer l’équipe. En plus d’assister à au moins une séance d’entraînement par semaine, Warrener a pris l’initiative de tourner des vidéos de Corfield et Preyma pendant leurs matchs afin de leur donner les meilleurs conseils possible.

Le moment le plus important de Warrener comme entraîneuse est survenu aux championnats provinciaux. Au milieu du tournoi, elle a reçu un texto de Corfield lui demandant son opinion. La mentore du midget AA a répondu à son élève de l’atome AA que « suivre la rondelle est le plus important. Si elle pouvait voir la rondelle, elle pouvait l’arrêter. Il n’est pas toujours nécessaire d’avoir le bon angle ou de suranalyser. Il faut réagir plutôt que suranalyser. »

Ce conseil a porté ses fruits dans le match pour la médaille d’or contre les Stars de Markham-Stouffville.

« Elle a réussi un arrêt incroyable. Tout ce dont nous avions parlé sur le fait de suivre la rondelle lui a permis de réussir un arrêt extraordinaire qui les a aidées à gagner en prolongation. »

Chapman dit que Warrener a aussi eu un impact transformationnel sur le jeu de Preyma.

« J’avais Teagan l’an dernier, et nous avons eu de la difficulté à la rendre plus agressive – elle aimait rester à l’arrière de la zone peinturée. Megan a réussi à la faire sortir de la zone peinturée cette année. C’était fantastique. »

Un des éléments qui a inspiré Preyma à adopter un style plus agressif a été de regarder Warrener jouer. Chapman explique que Warrener joue au haut de son enclave et qu’elle défie toujours la tireuse avec ténacité.

L’entraînement continuera de faire partie de la vie de Warrener dans l’avenir immédiat; elle s’est déjà engagée à être entraîneuse des gardiennes de but de l’équipe peewee AA des Sabres en 2019-2020.

Elle se voit aussi suivre les traces de Manon Rhéaume, son modèle, en devenant à son tour entraîneuse lorsque sa carrière de joueuse prendra fin. Warrener a eu l’occasion d’avoir Rhéaume comme entraîneuse au tournoi North American Prospect Showcase à Buffalo, N.Y., en 2014.

« C’était une entraîneuse incroyable. Même si nous avions peu de temps pour établir un contact avec notre entraîneuse, elle a su retenir l’attention de tout le monde, même si tous ne savaient pas qui elle était. »

Pendant le court temps où elles ont été ensemble, Rhéaume a enseigné à Warrener qu’occuper le poste de gardienne de but permet de se concentrer sur toute la surface de jeu ce qui a permis à Rhéaume d’être bien équipée pour donner de sages conseils aux gardiens de but et aux patineurs lorsqu’elle est devenue entraîneuse.

Chapman affirme que Warrener excelle déjà pour décoder ce qui se passe sur la glace. La jeune entraîneuse est motivée à continuer de perfectionner ses capacités pédagogiques afin de devenir un jour une entraîneuse-chef à un haut niveau – idéalement dans la NCAA, dit-elle.

Pour plus d'informations :

à déterminer
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-612-2893 (mobile)
[email protected]

 

Videos
Photos
CMM 2019 : CAN 5 – CZE 1 (Demi-finale)
Matt Murray fait 40 arrêts et mène le Canada en finale.
CMM 2019 : CAN 3 – SUI 2 PROL. (Quart de finale)
Severson marque à la fin et Stone compte en prol. dans un gain du Canada.
CMM 2019 : CAN 3 – USA 0 (Préliminaire)
Murray fait 28 arrêts pour placer le Canada en tête du groupe A.
CMM 2019 : CAN 5 – DEN 0 (Préliminaire)
Reinhart a 2 B, Marchessault, 1B et 1A, et le Canada gagne de nouveau.
Horaire
Close
Credit