2019 esso cup kiah vail feature
Pour le Nord
Les succès de Kiah Vail avec le Slash de St. Albert servent d’exemple pour les générations futures au nord du 60e parallèle
Quinton Amundson
|
24 avril 2019
|

Kiah Vail savait qu’une visite historique dans sa ville d’origine de Fort Smith, T. N.-O., avec la coupe Esso durant l’été 2018 pourrait représenter bien plus que la célébration d’une réalisation personnelle impressionnante.

La défenseure de 17 ans, qui a amorcé sa carrière dans le système de hockey mineur de Fort Smith, savait qu’elle avait une excellente occasion d’inspirer la prochaine génération de joueurs de hockey dans le village d’un peu plus de 2 500 habitants.

Une visite dans les salles de classe de l'école primaire Joseph B. Tyrell, où la mère de Vail, Cora America, est la directrice, a été particulièrement émouvante.

« Je suis allée à l'école, et certaines des jeunes joueuses de hockey ont pu voir et prendre la coupe Esso », témoigne Vail. « Ça symbolise pratiquement que n’importe quelle fille qui se concentre sur un objectif peut l’atteindre. »

Vous pouvez compter les jeunes filles de l'entraîneuse Jessica Cox, qui connaît Vail depuis ses jours dans le programme d’initiation, parmi celles qui ont été fascinées en voyant le trophée remporté par Vail au printemps dernier avec le Slash de St. Albert.

« Je ne pensais jamais voir la coupe Esso à Fort Smith », lance Cox en riant. « C’est vraiment spécial que Kiah ait partagé ce trophée avec mes enfants et moi. »

Cox a expliqué que Vail était un peu comme une « patineuse de course à pied » lorsqu'elle a commencé à patiner sur la glace il y a plusieurs années - elle patinait comme si elle courait sur une piste d’athlétisme et, par conséquent, elle tombait régulièrement. Vail a constamment amélioré son coup de patin et ses habiletés générales en jouant avec les garçons jusqu’au pee-wee.

Elle avait environ 12 ans quand elle a parlé à ses parents de poursuivre ses ambitions au hockey à l’extérieur de Fort Smith.

« Je leur ai demandé "Est-ce qu’il y a plus pour moi?" J’aimerais vraiment continuer de jouer à un plus haut niveau. »

Elle s'est rendue dans le sud de l'Alberta pour étudier en 7e année à la Vimy Ridge Academy, l'une des meilleures académies de hockey du pays.

« Quand je suis arrivée, j’avais pas mal de retard sur les autres. Je ne pensais vraiment pas être choisie dans l’équipe pee-wee A quand j’ai fait le camp d’essai. Il y avait quelques entraîneurs qui ont vraiment cru en moi et ils ont vu quelle joueuse je pourrais devenir.

En plus de développer son arsenal d’habiletés durant ses trois années à la Vimy Ridge Academy, son temps là-bas a été très profitable, car elle a fait connaissance avec son futur entraîneur de St. Albert, Dan Auchenberg.

Vail a passé deux belles années à jouer au hockey bantam AAA avec le Lightning d’Edmonton, remportant l’or au championnat provincial en 2015 et 2016. Parmi ses coéquipières du Lightning, il y avait la capitaine du Slash Madison Willan et sa première partenaire à la ligne bleue de St. Albert, Stephanie Markowski.

Elle a passé la saison 2016-2017 avec les Pandas d’Edmonton dans la nouvelle Alberta Female Hockey League, mais l’équipe a seulement remporté 8 de ses 30 matchs.

Vail se cherchait une nouvelle équipe.

« Je me suis inscrite au camp d’identification du Slash et l’entraîneuse des défenseures Tara Swanson m’a approchée et m’a dit qu’elle me voulait dans son équipe pour patrouiller la ligne bleue. J’ai parlé à Dan et j’ai fait un essai avec l’équipe, et j’imagine que le reste appartient à l’histoire. »

Son parcours de Fort Smith à la conquête d’un championnat national a été tellement inspirant qu’elle a déjà conseillé une jeune fille pour l’aider à amorcer une transition similaire de Fort Smith vers l’Alberta.

Malgré ses succès « au sud », Vail n’a jamais cessé d’appuyer le hockey aux Territoires du Nord-Ouest. Elle a représenté son territoire aux Jeux d’hiver de l’Arctique 2016 et aux Jeux d’hiver du Canada 2019.

Vail et Cox ont été réunies aux Jeux du Canada. Les deux étaient déterminées à propulser leur territoire vers de nouveaux sommets à cette compétition qui a lieu aux quatre ans.

« Les jeunes joueuses de notre équipe ont vraiment observé Kiah durant les Jeux », fait remarquer Cox. « Elles ont été inspirées par l’exemple qu’elle a donné sur la glace et dans le vestiaire. »

L’équipe des Territoires du Nord-Ouest était très jeune, avec des joueuses aussi jeunes que 12 ans. Vail et certaines des autres meneuses de l’équipe ont créé une culture d’équipe complexe en servant de mentores aux plus jeunes.

Vail, qui joue normalement un rôle de défenseure défensive avec le Slash, s’est également chargée de mener l’attaque de son club. Elle a exécuté des passes de sortie de zone avec régularité et appuyé l’attaque pour créer de l’offensive.

L’équipe des Territoires du Nord-Ouest a été une histoire de succès aux Jeux. Elle a semé une certaine hystérie au sein du territoire en se rendant jusqu’à la ronde de qualification, à une étape des quarts de finale, avant de finir le tournoi en 10e place.

Vail a probablement une autre occasion d’inspirer les gens de Fort Smith et du territoire en général.

Retournerait-elle là-bas pour une deuxième fois avec la coupe Esso?

« Absolument », répond Vail. « Mais nous devons d’abord la gagner. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire