valerie bois featurejpg
Épaulée par des légendes
Valérie Bois a eu une chance unique de parfaire ses habiletés d’entraîneuse la saison dernière grâce à l’encadrement de deux médaillées d’or olympiques
Quinton Amundson
|
17 juillet 2019
|

Après avoir passé la saison 2017-2018 à la barre de l’équipe de hockey féminin du Cégep de Saint-Laurent, Valérie Bois a été invitée à rencontrer Meg Hewings, directrice générale des Canadiennes de Montréal dans la Ligue canadienne de hockey féminin.

« C’était un peu surréel pour moi d’aller rencontrer l’équipe », raconte Valérie. « Je ne savais pas vraiment quelle était la raison de cette rencontre au début. Quand on m’a offert le poste d’entraîneuse adjointe, je me suis demandé si j’étais prête pour ça. C’était un nouveau défi qui était énorme, et en même temps, tellement excitant. Je me suis dit que oui, je voulais grandir comme entraîneuse. »

Ce poste lui a permis de se trouver aux côtés de deux sommités du hockey au Canada, soit la quadruple médaillée d’or olympique Caroline Ouellette et Danièle Sauvageau, qui a mené le Canada à son tout premier titre olympique en 2002.

Peu après la démission de Dany Brunet à la fin de novembre 2018, Caroline Ouellette a été nommée entraîneuse-chef intérimaire, avec l’aide de Danièle Sauvageau pour la remplacer lors de matchs qu’elle devait manquer en raison d’autres engagements.

Ensemble, Caroline, Danièle, Valérie et l’entraîneuse adjointe Lisa-Marie Breton-Lebreux ont formé le premier personnel d’entraîneuses entièrement féminin en 10 ans.

L’arrivée de Caroline au sein de l’organisation a signifié une réunion opportune pour Valérie. Cette dernière avait déjà travaillé avec la quadruple championne de la Coupe Clarkson à plusieurs occasions – les deux ont notamment dirigé la première équipe entièrement féminine au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec en 2016.

« On savait comment on aime travailler et quel genre de système on préfère, donc la transition s’est vraiment bien déroulée. »
 
Cette belle relation entre les entraîneuses a été fondée sur un respect mutuel. Valérie dit admirer les efforts de Caroline pour redonner au hockey en développant la prochaine génération de joueuses et est convaincue qu’elle en fera autant pour les entraîneuses.

Quant à Danièle Sauvageau, le seul contact de Valérie avec celle-ci avait eu lieu lors d’une conversation cinq années auparavant, où Danièle avait encouragé Valérie à visiter l’Université de Montréal pour découvrir comment connaître du succès comme entraîneuse dans les rangs postsecondaires.

Valérie est ravie d’avoir eu l’occasion de tisser des liens plus étroits avec Danièle, ce qui l’a menée à progresser comme entraîneuse.

« Elle a poussé mes réflexions quand je fais des analyses vidéo ou que je consulte des statistiques », explique-t-elle. « Elle m’incitait à aller au-delà des évidences pour comprendre la raison derrière certaines situations et les changements nécessaires pour l’équipe ou une joueuse. »

Valérie a gagné en confiance comme entraîneuse au cours de la saison dernière grâce aux conseils de Danièle, qui lui a dit d’être convaincue de ce qu’elle apporte à l’équipe et d’être en confiance au moment de prendre une décision finale.

Elle a goûté au succès en compagnie de Caroline Ouellette et de Danièle Sauvageau lorsque les Canadiennes ont passé en finale de la Coupe Clarkson contre l’Inferno de Calgary. L’Inferno a remporté le titre par la marque de 5-2.

Après avoir passé une saison à s’améliorer comme entraîneuse sous la tutelle de Caroline et de Danièle, Valérie Bois a franchi l’étape suivante de son cheminement en participant au séminaire Haute performance II de Hockey Canada la semaine dernière pour obtenir sa certification HP2.

Le séminaire s’est avéré une expérience enrichissante en raison des nombreux sujets abordés pendant les séances et des échanges avec d’autres collègues en entraînement.

Valérie a hâte de mettre à profit ses habiletés nouvellement améliorées cet automne lorsqu’elle se joindra au personnel de l’équipe de hockey féminin à l’Université Bishop’s, qui évoluera dans la division I de l’American Collegiate Hockey Association.

Elle travaillera également de pair avec Caroline Ouellette pour mettre sur pied une équipe qui disputera le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec 2020, le tout dans l’espoir de pouvoir un jour se joindre au programme national féminin du Canada.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2019-2020 : CAN 5 – USA 3 (Match 2)
Clark réussit un tour du chapeau et le Canada balaie la série.
CNFM18 2019 : ON-R 3 – SK 1 (Or)
Campbell obtient deux points au match pour la médaille d’or.
CNFM18 2019 : QUE 2 – ON-B 1 PROL. (Bronze)
Lussier donne une médaille de bronze au Québec en prolongation.
DM17 2019 : CAN Rouges 6 – SWE 2 (5e place)
Nadeau a inscrit deux buts dans un gain de Canada Rouges.
Horaire