don nachbaur feature
Motivé par la curiosité
Entraîneur d’expérience assoiffé de connaissances, Don Nachbaur est déterminé à en apprendre encore plus au camp de sélection de l’équipe nationale de parahockey du Canada
Quinton Amundson
|
4 septembre 2019
|

Don Nachbaur est arrivé à Calgary jeudi dernier pour le camp de sélection de l’équipe nationale de parahockey du Canada avec la soif d’apprendre.

En soirée, l’homme de 60 ans – qui agit à titre d’entraîneur invité au camp – a pu réellement goûter pour la première fois à l’expérience du parahockey, quand il s’est installé dans une luge pour tenter de jouer un match.

Comme la plupart des nouveaux de ce sport, l’ancien attaquant de la LNH (il a disputé 223 parties avec les Whalers de Hartford, les Oilers d'Edmonton et les Flyers de Philadelphie à différentes périodes s’échelonnant sur huit saisons) a trouvé que le parahockey était difficile à apprivoiser.

« J’ai maintenant un regard complètement nouveau sur ce sport après avoir passé une demi-heure dans une luge », confie le natif de Kitimat, C.-B. « Je pensais que j’étais un excellent patineur – j’avais une bonne foulée – mais les bandes arrivaient vite et mes freinages et virages brusques n’étaient pas vraiment bons. Puis tu dois avancer en transportant la rondelle, ce n’est pas une mince tâche. »

Nachbaur soutient que cette séance l’a « fait sentir comme une recrue de 16 ans », comme ça lui est arrivé à l’occasion dans sa vie. Il avait anticipé qu’il vivrait cette sensation à nouveau à sa première séance d’entraînement avec des joueurs comme Billy Bridges, Greg Westlake et Dominic Larocque et qu’il profiterait de l’occasion en observant de près « leur contrôle des carres, leur vision du jeu et leurs qualités de passeur. »

Il n’y a rien de nouveau dans cette soif d’apprendre de Nachbaur : sa curiosité l’a transporté pendant sa carrière de 15 ans comme joueur et a continué d’être une force motrice pendant ses 25 ans derrière le banc.

« J’essaie de m’inspirer de différents aspects des entraîneurs pour qui j’ai joué et je les garde en mémoire », raconte Nachbaur. « Non seulement de la façon dont ils traitaient les gens, mais aussi des exercices qu’ils utilisaient et de leurs styles de jeu employés. »

Nachbaur a fait ses débuts comme entraîneur en 1994 avec les Thunderbirds de Seattle de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) après avoir mis fin à sa carrière de joueur avec l’EC de Graz de l’Austrian Hockey League. Il était destiné à réussir; toutes ses connaissances acquises de ses mentors – comme la personnalité honorée de l’Ordre du hockey au Canada en 2013 Dave King – ont amélioré ses capacités à bâtir un jeu collectif qui sont venues raffiner les habiletés des joueurs à sa disposition.

Nachbaur a effectivement été honoré à sa première saison avec les Thunderbirds. Il a obtenu le trophée commémoratif Dunc-McCallum, remis à l’Entraîneur de l’année de la WHL, grâce à une fiche de 42-28-2, et il a remporté à nouveau ce prix avec les Tri-City Americans en 2007-2008 et avec les Chiefs de Spokane en 2010-2011.

En plus d’accumuler les honneurs, Nachbaur, grâce à plusieurs réalisations dans les rangs du junior majeur, s’est vu confier le rôle d’entraîneur adjoint des Phantoms de Philadelphie (2000-2002), d’entraîneur-chef des Senators de Binghamton (2009-2010) et d’entraîneur adjoint des Kings de Los Angeles (2017-2018).

Il a également été un solide candidat à des postes d’entraîneur auprès de Hockey Canada. En tant qu’entraîneur adjoint, Nachbaur a mené l’équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada à l’or à la Coupe des quatre nations 1999 et au Tournoi commémoratif Ivan-Hlinka 2011, et il a aidé l’équipe nationale junior du Canada à remporter le Défi Canada-Russie 2012.

Avant le camp, Ken Babey, entraîneur-chef de l’équipe nationale de parahockey du Canada, a exprimé son fort désir de travailler avec Nachbaur, qui jouit d’une bonne réputation.

« Il est reconnu comme un bon enseignant du sport. Les joueurs vont vraiment aimer les idées et les façons de faire de Don. »

En plus de certaines notions de systèmes de jeu, Nachbaur affirme qu’il a deux sages pensées qu’il partage toujours avec ses joueurs, soit l’importance de « s’engager à devenir un professionnel » et « de tout faire avec rapidité sur la glace. »

Peut-être qu’il inspirera aussi les joueurs à faire preuve de curiosité.

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
Camp 2019 de l’ENP : BLANCS 5 – JPN 0 (Match 5)
Dunn obtient trois buts dans un gain des Blancs face au Japon.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 5 – JAPON 0 (Match 4)
Sorley et Culmone marquent deux buts chacun et les Rouges gagnent.
Camp 2019 de l’ENP : ROUGES 1 – BLANCS 0 (Match 3)
Culmone marque et Larocque signe un jeu blanc dans un gain des Rouges.
Camp 2019 de l’ENP : CAN-W 15 – JPN 0 (Match 2)
McGregor donne la victoire aux siens avec une récolte de six points.
Horaire