rebecca johnston feature
Le début d’un nouveau chapitre
Tournée vers la vie après le hockey, Rebecca Johnston joue un nouveau rôle au sein de l’Association des anciens d’Équipe Canada
Chris Jurewicz
|
9 novembre 2018
|

Rebecca Johnston n’a pas tout à fait tourné la page sur sa carrière de hockeyeuse de haute performance.

Mais elle s’y prépare.

L’attaquante de 29 ans, qui a représenté le Canada à l’occasion de trois Jeux olympiques d’hiver et gagné la médaille d’or olympique en 2010 et 2014, fait partie de la formation canadienne en vue de la Coupe des 4 nations 2018. Et la Coupe s’ajoutera à sa longue liste de compétitions internationales.

Même si elle a encore beaucoup de temps devant elle, Johnston a beaucoup réfléchi au cours des dernières années à ce qu’elle souhaite faire quand elle aura accroché ses patins. Elle est diplômée en communication de l’Université Cornell qui fait partie de l’Ivy League, mais n’a jamais occupé un emploi typique en raison du temps consacré à l’équipe nationale féminine du Canada.

Sa situation a changé en septembre lorsqu’elle a été nommée coordonnatrice du programme des anciens de l’Association des anciens d’Équipe Canada.

« Il s’agit presque d’une nouvelle approche que d’y nommer une joueuse active pour mettre à profit mes liens personnels avec certains anciens, et ce sera plus facile pour moi de leur demander des renseignements ou d’obtenir de l’information qui sera bénéfique au programme », dit Johnston. « Mais cela permettra aussi de déterminer les secteurs que nous pouvons améliorer et d’aider les anciens à se sentir plus près de Hockey Canada. »

C’est après les Jeux de 2018, durant une réunion de bilan, que Johnston a mentionné au personnel de Hockey Canada son désir d’acquérir une expérience de travail et son intérêt à l’égard de la planification d’événements. Pour Dean McIntosh, vice-président des événements et des propriétés chez Hockey Canada, il s’agissait du jumelage parfait.

« Je travaille chez Hockey Canada depuis presque 20 ans, mais je continue de croire que si un courriel est envoyé depuis la boîte de Dean McIntosh à un ancien joueur, ce dernier en prendra connaissance. Le courriel sera peut-être envoyé à la poubelle 9 fois sur 10 et sera lu 1 fois sur 10. Ce n’est pas parce que Dean McIntosh ou Hockey Canada ne sont pas importants, mais simplement parce que l’ancien joueur qui reçoit le courriel n’a aucun lien naturel avec moi », dit-il. « Mais lorsqu’il y a un lien naturel avec un joueur actif ou un ancien, il y a une affinité naturelle qui s’établit avec le joueur, une confiance envers lui. Les joueurs comprennent que ce joueur a vécu les mêmes expériences qu’eux. »

« Voilà certaines choses uniques que Rebecca apporte à ce poste, en plus du fait que c’est vraiment une bonne personne et qu’elle suscite le respect. Toutes ces choses réunies nous placent dans une bonne position qui lui permet de jouer le rôle d’ambassadrice du programme des anciens que nous tentons de bâtir. »

McIntosh énumère trois objectifs de l’association des anciens. D’abord, de continuer à améliorer les relations avec les anciens et à consolider les relations avec les joueurs, les entraîneurs et le personnel d’équipes antérieures.

Deuxièmement, il explique que Hockey Canada peut donner plus de valeur au fait d’être un ancien par l’intermédiaire de partenaires, comme Tim Hortons, Esso et TELUS et s’assurer que les anciens reçoivent des avantages suscitant leur fierté d’avoir représenté leur pays sur la patinoire et symbolisant la reconnaissance du pays envers eux.

L’objectif final est connexe aux deux premiers, dit McIntosh pour expliquer que Hockey Canada aimerait voir de plus en plus d’anciens redonner au hockey.

Bien que Johnston ne soit en poste que depuis quelques semaines, elle a déjà beaucoup appris et s’amuse énormément avec ses nouveaux confrères de l’association et de l’équipe des événements.

« Le groupe, l’équipe des événements est incroyable; ils m’ont très bien accueillie et sont fébriles de m’avoir au sein de leur équipe, ce qui est vraiment super », dit-elle. « C’est bien de voir les choses d’une autre perspective. J’ai toujours été aux tournois en tant que joueuse, en tant qu’athlète, et on voit tout le travail accompli et les exigences pour réussir l’organisation d’un tournoi comme la Coupe des 4 nations ou le Mondial féminin. »

« Je suis allée à la Coupe Hlinka-Gretzky, en août, à Edmonton, et j’ai été en mesure d’observer tout ce qui se passait en coulisse et j’ai trouvé cela très intéressant. Ils déploient temps et énergie, et je n’avais pas réalisé tout le travail qui se faisait loin des projecteurs. »

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
[email protected]

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-777-4567
Cellulaire : 905-906-5327
[email protected]

 

Katie Macleod
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
Bureau : 403-284-6427
Cellulaire : 403-612-2893
[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2019-2020 : CAN 5 – USA 3 (Match 2)
Clark réussit un tour du chapeau et le Canada balaie la série.
CNFM18 2019 : ON-R 3 – SK 1 (Or)
Campbell obtient deux points au match pour la médaille d’or.
CNFM18 2019 : QUE 2 – ON-B 1 PROL. (Bronze)
Lussier donne une médaille de bronze au Québec en prolongation.
DM17 2019 : CAN Rouges 6 – SWE 2 (5e place)
Nadeau a inscrit deux buts dans un gain de Canada Rouges.
Horaire